Toyota conserve de peu sa couronne de premier constructeur auto mondial

 |   |  295  mots
Toyota (avec ses filiales Daihatsu et Hino) conserve son titre de numéro un auto mondial. Et ce, malgré une baisse de ses ventes. Le japonais a écoulé 4,91 millions de véhicules (-1,2%) au premier semestre.  General Motors a certes progressé de 4% à 4,85 millions d\'\'unités. Mais il reste  60.000 véhicules environ d\'écart avec le groupe nippon. Sur le seul deuxième trimestre, toutefois, GM  (2,49 millions) a doublé Toyota (2,48 millions), de peu. Volkswagen croît encore plus vite (5,5% sur le premier semestre) que GM, mais le consortium allemand cumine à 4,7 millions sur six mois.Record pour Toyota hors JaponVolkswagen ne comptabilise pas ses branches poids-lourds MAN et Scania. Mais, même en les incluant, cela ne changerait pas le classement. Toyota a battu son record de ventes hors du Japon (+2,4%) sur le semestre, mais régessé fortement dans l\'archipel (-11,3%). Il avait retrouvé sa couronne l\'an dernier, après avoir été rétrogradé au troisième rang en 2011, à cause du séisme au Japon et des inondations en Thaïlande.Petite hausse sur l\'annéeLe premier constructeur automobile mondial espère écouler une hausse de 50.000 unités à 9,96 millions sur l\'année 2013 dans son ensemble. Sur le nouvel exercice fiscal 2013-2014 (1er avril-31 mars), son chiffre d\'affaires devrait élever de 6,5%  à 23.500 milliards de yens (196 milliards d\'euros). Alors qu\'il a plus que triplé son bénéfice net sur l\'exercice écoulé (1er avril 2012-31 mars 2013), le groupe nippon pourrait encore l\'accroître sur cette année fiscale de 42% et atteindre 1.370 milliards de yens (11,4 milliards d\'euros). Son bénéfice d\'exploitation pourrait grimper de 36% à 1.800 milliards de yens (15 milliards d\'euros), sa meilleure performance depuis l\'année précédant la crise financière internationale de 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :