Espagne : le PIB recule moins mais la récession demeure

 |  | 300 mots
Un (très) léger recul. Le PIB espagnol a baissé de 0,1% au deuxième trimestre selon les statistiques officielles provisoires publiées ce mardi, confirmant les prévisions publiées le 23 juillet par la Banque d\'Espagne. Le pays avait vu son PIB baisser de 0,8% au dernier trimestre 2012, puis de 0,5% au premier trimestre 2013.Le 8e trimestre négatif consécutif La péninsule ibérique enregistre donc son huitième trimestre négatif consécutif. \"Un résultat (qui) est la conséquence de l\'apport négatif de la demande nationale, composé partiellement par la contribution positive de la demande externe\", explique l\'Institut national de la statistique (Ine) dans un communiqué. En d\'autres termes, le dynamisme des exportations ne parvient pas encore à dépasser la faiblesse de la consommation des ménages, dans un pays touché par un chômage record (26,26%).La Commission européenne et le FMI se montrent pessimistesEn rythme annuel - qui sera celui retenu à la fin de l\'année pour calculer la croissance espagnole en 2013 - le PIB diminue de 1,7% au deuxième trimestre, alors que le gouvernement envisageait une baisse de 1,3%. Sachant que la Banque d\'Espagne, comme le gouvernement, table sur un retour au vert au troisième trimestre. La Commission européenne et le Fonds monétaire international (FMI) se montrent en revanche plus pessimistes. La première prévoit un recul du PIB en 2013 de 1,5% et le second de 1,6%.>> Lire aussi : Le bout du tunnel pour l\'Espagne ? En attendant, les chiffres définitifs de la croissance au deuxième trimestre doivent être publiés par l\'Ine le 29 août. Quoi qu\'il en soit, la péninsule ibérique ne sort pas de la récession dans laquelle elle reste embourbée depuis deux ans. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :