Samba, Lula, Bovespa

 |   |  358  mots
Par Olivier Provost, directeur adjoint de la rédaction

Le symbole peut faire sourire?: Lula, l'ex-syndicaliste de gauche devenu président de la République brésilienne, vantant les charmes de l'augmentation de capital géante du pétrolier Petrobras devant tout le Bovespa, la Bourse de São Paulo et de Rio. La victoire du capitalisme et du marché dans toute sa splendeur. Comme si Bernard Thibault applaudissait les superprofits de Total.

Il est vrai qu'au pays du real, se convertir à la realpolitik pour un dirigeant, même venu du combat social, est plutôt naturel. Après tout, même en France, on a vu un ministre communiste des Transports accompagner la privatisation d'Air France via son mariage avec KLM et celle de Snecma via son union avec Sagem pour créer Safran. C'est peut-être moins là que se situe le paradoxe que dans le rôle de l'État au sein de cette opération boursière hors norme. Car derrière Petrobras, qui trouve-t-on?? L'État brésilien comme actionnaire de référence et qui entend apparemment le rester, au moins pour un temps. Jusque-là, le record pour une introduction en Bourse était détenu par la Chine avec, cet été, celle d'Agricultural Bank... sous la houlette de Pékin.

Dans les deux cas, le pouvoir central est aux manettes. Et ce n'est pas vraiment un hasard. Les pays émergents - qui sont de plus en plus émergés - les Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine... et les autres), sont très loin de l'image du tout-libéral qu'on veut parfois leur donner. Ce sont au contraire des nations dont l'essor est étroitement piloté par l'appareil d'État, qu'il relève d'un processus démocratique ou non. C'est lui qui accorde à l'un la liberté d'investir, qui protège l'autre d'éventuels appétits étrangers, qui, par des lois ou des diktats, impose le développement de tel secteur industriel, agricole, financier... C'est encore plus vrai pour un secteur aussi stratégique que l'énergie. Petrobras est à l'écoute de Brasilia comme Gazprom est le bras armé de Moscou. N'en déplaise aux chantres du privé, Bric rime aussi avec étatique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :