Japon : le renouveau touristique

 |   |  375  mots
Aujourd'hui, le secteur touristique japonais se porte mieux que jamais.
Aujourd'hui, le secteur touristique japonais se porte mieux que jamais. (Crédits : Roberto A Sanchez)
Printemps 2011: le Japon est frappé par une triple catastrophe, sans précédent (séisme, tsunami, accident nucléaire). Face à l’ampleur du drame, les annulations de séjours touristiques sont massives, contribuant ainsi à isoler un peu plus l’archipel. Aujourd’hui, quatre ans après, quel est l’état du tourisme dans l’Empire du soleil levant ?

C'était il y a quatre ans à peine. La fréquentation du pays avait alors chuté de 30% sur l'année tandis que certains marchés, notamment européens, s'effondraient au deuxième trimestre 2011 : jusqu'à -70% s'agissant des arrivées de touristes français en avril, par rapport à l'année précédente...

Devant l'accident nucléaire et ses conséquences, les voyageurs préféraient reporter leur séjour, voire l'annuler. Pourtant, dès le 22 mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indiquait sur son site Internet qu'il n'y avait aucune contre-indication à voyager au Japon.

Progressivement, la situation s'est stabilisée et les touristes sont revenus, si bien qu'aujourd'hui le secteur touristique japonais se porte même mieux que jamais. Raison principale de ce redressement, la baisse du yen a rendu plus attractive une destination très chère par le passé.

Le boom du tourisme chinois

Un autre phénomène, plus récent, est celui de la venue toujours plus nombreuse de touristes venant de Chine. En dépit des querelles continuelles entre les deux pays, les Chinois sont nombreux à vouloir découvrir le Japon. Avec l'assouplissement, ces derniers mois, des conditions d'obtention des visas, l'augmentation a été fulgurante : + 252% de visiteurs en mars 2015 par rapport à l'année précédente ! Sur l'année en cours, la barre des 2 millions de touristes chinois devrait être franchie...

Les professionnels nippons sont donc confiants et visent, toutes nationalités confondues, les 20 millions de touristes (contre 8 l'année précédant Fukushima et 13 à l'heure actuelle) à l'horizon 2020, date où Tokyo accueillera les Jeux Olympiques et son flot de touristes. Un objectif qui pose la question de l'engorgement des hôtels dans les grandes villes, problème déjà bien actuel dans un pays à la très forte densité de population.

Quelque 10.000 nouvelles chambres sont prévues d'ici à 2020, rien qu'à Tokyo; et le secteur touristique essaye de faire la promotion d'autres villes que Tokyo, Kyoto et Osaka, triptyque classique d'un premier séjour.

Le souvenir de Fukushima semble donc bien loin... A l'image des fameux cerisiers en fleurs au début du printemps, le tourisme japonais bourgeonne de nouveau.

___

>>> Pour plus de destinations, retrouvez notre espace voyage

>>> Créez votre voyage sur mesure

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :