François Hollande change tout pour ne rien changer

 |   |  624  mots
(Crédits : DR)
François Hollande va changer son gouvernement. Mais il ne peut amender sérieusement sa politique économique.

Une claque, une gifle… ces mots, revenus ad nauseam dans les commentaires journalistiques sur les municipales décrivent évidemment une réalité, celle d'une sanction subie par le Parti socialiste, plus que confirmée ce dimanche 30 mars lors du deuxième tour. De nombreux sympathisants socialistes n'ont pas voulu trouver le chemin de leur bureau de vote, contribuant largement à l'abstention record. Les messages lancés par l'exécutif dans l'entre deux tours - nous avons entendu le mécontentement, il y aura un geste fiscal en faveur des ménages- n'ont pas convaincu outre mesure cet électorat de gauche déçu par François Hollande. Pour la simple raison que cette « annonce » était à côté de la plaque. Tout comme pourrait l'être le changement du gouvernement.

La déception du « peuple de gauche », notamment des quelque 5 millions de fonctionnaires dont la majorité penche en faveur du PS, vient plutôt d'une  politique qui est loin de le favoriser. Une politique qui n'a pas quasiment pas changé, d'un gouvernement à l'autre. Alors que François Hollande avait fait toute sa campagne sur le thème du changement -c'est maintenant.

Rigueur salariale et suppression de postes dans de nombreux ministères

Une politique faite de rigueur salariale - le point d'indice qui détermine les traitements des agents publics est resté gelé depuis 2010- et de suppressions de postes dans la plupart des ministères. Certes, c'en est fini du un sur deux -un fonctionnaire d'Etat sur deux partant en retraite n'était pas remplacé, sous Sarkozy, le nombre global de fonctionnaires étant désormais stabilisé-, mais hors éducation nationale, rien ne change : les suppressions de postes perdurent. Il en va de même dans les hôpitaux, et aussi, c'est nouveau, dans les collectivités locales, soumises à une rigueur jamais vue.

François Hollande n'avait certes pas promis de massives embauches dans la fonction publique. Mais, en annonçant l'abandon de la Révision générale des politiques publiques, mise en place par Nicolas Sarkozy, et vilipendée par les syndicats de fonctionnaires, il avait fait naître un véritable espoir de changement. Or, c'est tout le contraire qui se produit : les politiques menées sous Sarkozy sont dans beaucoup d'endroit confirmées, voire amplifiées.

La déception du peuple de gauche

La déception est donc immense, au sein de cette base du "peuple de gauche". Et ce n'est pas la confirmation du pacte de stabilité et ses 50 milliards d'euros d'économies dans la dépense publique qui vont renverser la tendance.

Adoucir le rythme de ces économies, une solution ? Cela ne risque de ne pas être à la hauteur. D'autant que ce sera difficile à négocier à Bruxelles : le gouvernement devra bientôt présenter à la commission européenne son programme de redressement des finances publiques pour les trois années à venir.

De fait, François Hollande est coincé entre, d'une part,  l'Europe, qui lui dicte largement sa politique économique -de la baisse des déficits publics à la hausse de la TVA pour financer des baisses de charges-  à travers des traités on ne peut plus contraignants et la pression bruxello-allemande, et, d'autre part,  un électorat qui ne veut plus de cette rigueur, et qui avait voulu croire en la renégociation de ces traités promise par François Hollande.

"On ne change pas continuellement de politique" a affirmé ce dimanche soir le ministre du Travail, Michel Sapin. De fait, par delà le remaniement, même important, le changement, ce n'est toujours pas pour maintenant. Le pacte de responsabilité sera soumis aux députés en avril, comme prévu. Il s'agira de convaincre une partie de la majorité, qui risque de se montrer de plus en plus récalcitrante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2014 à 11:59 :
HOLLANDE n' rien compris ce n'est pas un virage à gauche mais à droite il y en a marre de payer toujours plus pour des cas sociaux qui ne veulent pas s'en sortir !
a écrit le 31/03/2014 à 23:07 :
@Mimosa: Ca fait plusieurs de vos messages que je vois, avec la même verve et le même raisonnement "ce sont les financiers de bruxelles qui l'exigent ! nos créanciers nous l'imposent...". Notre problème serait donc "Bruxelles" et "nos créanciers". Sauf que ce raisonnement ne tient pas la route une seconde et un élève de CM2 peut le démontrer :

Vous critiquez le créancier qui demande à son client de respecter ses engagements, mais la faute vient bien DE LA FRANCE qui a eu besoin d'argent, a demandé autour qui pouvait lui en prêter et aujourd'hui trouve mille moyens pour décaler ses remboursements car elle vit au dessus de ses moyens, ce que tout le monde sait (même vous !) depuis 30 ans et ne fait que reconduire d'année en année. La faute est du côté de la France, pas des créanciers.

Laissez moi deviner, vous faites partie de ces "grands coeurs humanistes" qui se révoltent en voyant un huissier débarquer chez les voisins et tout saisir... mais n'étaient pas choqué que ce même voisin "pauvre" s'équipait de materiel high-tech, partait en vacances, etc... Ca s'appelle pourtant vivre au dessus de ses moyens en se disant que, bah, les autres paieront puisque moi je ne peux pas (et si on me demande, c'est injuste). Revenez sur terre, c'est ce genre de raisonnement qui nous pourri. Que CHACUN soit responsable et assume sa façon de vivre. Vous vivez à crédit ? Un jour, on vous saisit, de force si besoin (Bruxelles, dans le cas de la France).
a écrit le 31/03/2014 à 18:06 :
Les députés ne bougeront pas et acquiesceront sinon ce sera la dissolution et la fin de la belle vie.
a écrit le 31/03/2014 à 18:03 :
Valls va remplir les caisses comment ? Le produit socialiste est foncièrement mauvais et ce n'est pas l'emballage qui changera quelque chose. .Valls ce sera comme la TV 819 lignes, le Secam ou encore le minitel.
a écrit le 31/03/2014 à 17:05 :
Les impôts et les fonctionnaires (ABC), jamais contents.
Réponse de le 31/03/2014 à 17:51 :
Les impôts actuels plombent l'économie du pays et détruisent la croissance. Tous les économistes le disent, mais le gouvernement est sourd!
Réponse de le 31/03/2014 à 18:38 :
à rouge : ce sont les financiers de bruxelles qui l'exigent ! nos créanciers nous l'imposent ...
Réponse de le 01/04/2014 à 4:12 :
Faux : nos creanciers exigent simplement d'etre rembourses. Hollande a chois la facilite avec les impots car cela touche d'abord les riches et les classes moyennes superieures. Il aurait pu choisir d'etre courageux et de reduire les depenses de l'Etat en diminuant le nombre de fonctionnaires, en alignant les regimes de retraites sur le regime general, en supprimant des echelons administratifs. Mais si il avait fait ca, il aurait perdu encore plus d'electeurs.
a écrit le 31/03/2014 à 16:24 :
il nous faut un ministre comme en ITALIE, lui il prend et donne la ou il le faut. au moins un homme qui a des couilles au cul!
a écrit le 31/03/2014 à 16:02 :
ouf hier le changement est enfin arrive ,l'ideal serait le changement de president ,probleme il est colle au tiroir caisse!!!!!!
Réponse de le 31/03/2014 à 18:26 :
vous vous trompez ! faut continuer coûte que coûte la politique de Bruxelles ! et le changer n'apporterait rien ...rigueur, économies ce sont les financiers (créanciers) qui l'exigent ....
a écrit le 31/03/2014 à 14:50 :
Marée bleue pour les villes de France, mais toujours marée rose pour les conseils régionaux, le sénats, l' assemblée nationale !!!!!!!!!!! Alors pour moi les incompétents sont toujours aux commande !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 31/03/2014 à 14:25 :
Les français sont en révolte contre les impôts et le chômage, c'est les premières préoccupations aux municipales. Ils n'obtiennent que l'inverse, des punitions pour ceux qui travaillent! Le but d'une société est-il l'élimination des gens de la vie active? C'est un régime de dictature d'Etat qui fonctionne en mode oppressif... on ne fait que social vers le bas et la croissance nulle! Il n'y a pas de justice dans un tel système! On fait des FONXTERS privilégiés par rapport aux salariés précaires qu'on sort de la vie active à 50 ans et des jeunes en exclusion à vie! C'est un scandale cette Europe du chômage, on s'indigne!
Réponse de le 31/03/2014 à 18:27 :
ce sont les financiers et les ultras libéraux qui gouvernent à bruxelles ! pas le choix ...
a écrit le 31/03/2014 à 13:41 :
des fonctionnaires incrédules qui ont votés massivement pour Hollande leur disant que alors que tous les Français souffrent il va les protéger , embaucher , leur retirer la journée de congés maladie
ensuite ils se réveillent découvrant que tout n'était que mensonges
et si ils avaient réfléchit avant et non égoïstement ?
maintenant il est temps d'avoir une fonction publique exemplaire , compétitive , au service des citoyens pas de ses intérêts
Réponse de le 31/03/2014 à 14:53 :
UMP ou PS ils y aura toujours autant de grèves à répétition chez les fonctionnaires !!!!!!!!!!! La cangrène de l' état !!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 31/03/2014 à 13:33 :
La solution existe, elle est écrite page 12 de la note n°6 du conseil d'analyse économique du premier ministre, mais les Français n'en veulent pas. Que faire?
a écrit le 31/03/2014 à 12:21 :
Sarkozy avait menti aux français avec "son travailler plus pour gagner plus" (alors que ses "cadeaux" ont été fait principalement aux riches), Hollande ment encore plus avec son "ennemi c'est la finance", la "taxation des riches" et sa fausse "politique de relance" puisque tout le monde (pauvres, classes moyennes) paie plus d'impôts avec un pouvoir d'achat en baisse et que ses "cadeaux" sont destinés exclusivement aux entreprises.
Dans la fonction publique, on regrette la droite puisqu'au moins, la droite envisageait de redistribuer les économies, avec la gauche, c'est la baisse des effectifs dans plein de ministères désorganisés avec des baisses de salaires et une augmentation des prélèvements : le travailler plus pour gagner moins.

Des économies drastiques qui n'arrivent même pas à faire baisser le déficit...c'est dire l'efficacité de cette politique.

après tous ces mensonges, ces gens s'étonnent de la montée du FN et que leur politique ne soit pas comprises ?
Réponse de le 31/03/2014 à 18:35 :
vous avez déjà oublié les erreurs de sarko : promesses non tenues, déficit du pays doublé et faut maintenant payer car les financiers créanciers le demandent à bruxelles ! sarko a supprimé plein de fonctionnaires dont de nombreux flics et la délinquance a encore augmenté : cambriolages et vols à l'arrachée en hausse ...
on doit faire des économies certes mais il y a trop de rigueur et la croissance ne peut pas repartir avec trop de chomeurs ; ce n'est donc pas le bon choix ...
a écrit le 31/03/2014 à 11:42 :
J'ai 40 ans et toujours voté modérément à gauche. Et je continuerai. Mais de grâce, les français vont-ils enfin comprendre qu'il n'y pas d'autre solution que cette réduction de nos dépenses. Hollande le fait peut-être mal savoir, mais quelles sont les autres solutions ? Si on ne fait rien, notre refinancement va se tarir, et là, on sera comme dans tous les pays dont le robinet des marchés a été coupé ou renchéri...
Pour mémoire, l'UMP, indéniable vainqueur des municipales, propose 100 Milliards de réduction...et le F-haine propose une sortie de l'euro, d'où dévaluation immédiate d'environ 25 à 30 %, bon courage aux épargnants....
Réponse de le 31/03/2014 à 11:58 :
Bien sûr il est sur la bonne voie, 30 milliards d’impôts supplémentaire en 2012, 35 milliards en 2013, aujourd’hui on nous annonce que la dette à augmentée de 200 milliards ???? et que le chômage n’en fini plus de grimper.
Réponse de le 31/03/2014 à 12:01 :
L'économie fonctionne de façon surprenante.

Intéressez vous à la notion de multiplicateur, vous comprendrez pourquoi l'austérité ne marche pas (sauf dans des situations précises).
Réponse de le 31/03/2014 à 12:05 :
Hollande n'a pas baisse les depenses, il a augmente les impots. Les electeurs lui reprochent autant son inaction sur les depenses, que activisme creatif sur les impots. Il a reussi a mecontenter tout le monde, sans avoir mis en place une seule reforme permettant d'esperer une amelioration economique a moyen terme.
Réponse de le 31/03/2014 à 12:22 :
La fin des régimes spéciaux c'est pour la campagne présidentielle 2017?
a écrit le 31/03/2014 à 11:40 :
Hollande égal a lui même!!!
Réponse de le 31/03/2014 à 18:31 :
moi j'attends les européennes pour voir une seconde sanction du peuple !!!!
a écrit le 31/03/2014 à 11:17 :
pas de commentaire " d'élu pas " ! looooooooooooool
a écrit le 31/03/2014 à 11:15 :
On nous dit d'aller voter ! Mais c'est assez risible quand on habite un village et qu'il n'y a qu'une seule liste. Et quand on veut émettre un avis , on nous rétorque "les élus sont là pour çà". On appelle cela la démocratie. Tant que la marine ne se réveillera pas sur le siège présidentiel , cela peut encore passer mais après qu'en sera t-il de la liberté , les outils informatiques, la loi Hadopi etc, ce sera certainement pire . Mais la haute bourgeoisie s'en ira ou votera à droite quant aux ouvriers certains s'abstiendront mais beaucoup feront le lit du FN . La période de crise ne va pas améliorer les choses . les gens en ont marre et la gauche est aveugle.
a écrit le 31/03/2014 à 11:07 :
On voit quand même une des face degeu de la France , celui de la majorité des 5 millions de fonctionnaires qui votent a gauche, on sent bien le côté je profite a mort de tous les avantages possibles, et je m en fous que derrière tout ça y a des tas de travailleurs qui se crèvent pour payer leur salaires.
Aucune solidarité dans ce pays.
Réponse de le 31/03/2014 à 18:29 :
prenez vous en aux financiers, technocrates et hauts fonctionnaires de bruxelles pas aux petits fonctionnaires juste pour vous défouler !!!
Réponse de le 01/04/2014 à 4:16 :
Les fonctionnaires c'est des impots. Donc meme les petits, il faut qu'ils soient efficaces et le moins nombreux possible. En France on en est loin.
a écrit le 31/03/2014 à 11:06 :
En France on n'est même plus capable de fabriquer une boîte d'allumette. Pas étonnant que tout tourne en déroute.
a écrit le 31/03/2014 à 10:57 :
Le changement c'est maintenant .... dissolution de l'assemblée !
Réponse de le 31/03/2014 à 12:06 :
Tactiquement ce pourrait être 1 option
Ainsi l'opposition reprend les dossiers.
Puis 2017, Hollande est réélu....
a écrit le 31/03/2014 à 10:51 :
Un homme politique disait : les hommes politiques s'occupent des élections , un homme d´Etat s'occupe des futures générations.
C'est un fait en France. Il y a bien longtemps que nous n'avons plus d'homme d'Etat!
Réponse de le 31/03/2014 à 14:36 :
Excellent commentaire! Le plus valable de ceux que j'ai vu aujourd'hui! C'est bien de cela dont nous manquons cruellement en France: des hommes d'Etat, pas des hommes politiques quasi fonctionnaires qui ne pensent qu'à eux...
a écrit le 31/03/2014 à 9:20 :
le vote infantile des français ne doit pas faire illusion.le gouvernement tire sa légitimité d'un vote démocratique:pendant 5 ans il appliquera la politique pour laquelle il a été élu,c'est cela la démocratie élective!le gouvernement continuera a défendre les français de toutes conditions face a la voracité des entrepreneurs néolibéraux
Réponse de le 31/03/2014 à 9:26 :
la pilule est dure à avaler????
Réponse de le 31/03/2014 à 9:57 :
notre ancien ami ELU PS était plus rigolo dans ses commentaires. Chez vous, on sent comme de l'aigreur. C'est moins drole
Réponse de le 31/03/2014 à 11:40 :
moi je trouve que cet individu a au contraire beaucoup d'humour quand il dit que des gens de son parti "défendent les français de toute condition contre la voracité du néo libéralisme"
ça fait longtemps que même le pc ou le fdg ne défendent plus personne contre le mondialisme (appelle réaliste de ce que ce mossieur nomme "néo libéralisme"), alors des eaux tièdes comme le ps, permettez-moi de m'esclaffer quand ça prétend défendre les gens de toute condition.
Réponse de le 31/03/2014 à 12:03 :
Toujours aussi ridicule ces commentaires!

Hollande ne fait pas le politique pour laquelle il a été élu.
Réponse de le 31/03/2014 à 23:12 :
si l'ancien elu ps trouve que les français ne sont pas assez intelligents pour lui, il n'a qu'à se faire élire ailleurs... dans un pays où les gens seront assez bien pour lui.
"si il n'aime pas la france, qu'il ne se gêne pas pour la quitter" et "casse-toi pauvre con" comme disait un ancien président.
Vous êtes vous-mêmes pas mal doué en ridicule, cher Gringo...
a écrit le 31/03/2014 à 8:30 :
Les riches sont encore plus riches et les pauvres encore plus pauvre, la classe moyenne tirée vers le bas, rien a changé.
a écrit le 31/03/2014 à 8:25 :
Incompétent, on le savait, le vote des municipales le confirme, et la suite va venir avec les élections européenne du 25 mai, nous allons vers une dissolution de l'assemblé nationale avec une cohabitation, bravo Monsieur..! Moi Président bla..!bla..!bla et bien on a vu..! A quel prix, si vous aviez plus de courage vous donneriez votre démission, mais voilà la place est bonne
Réponse de le 31/03/2014 à 8:33 :
Copé Premier ministre pour enfin redresser la France.
Réponse de le 31/03/2014 à 11:55 :
Donc, 100 Mds d'économies...On coupe quoi ? deja, 50, c'est loin d'être gagné,a lors...
Réponse de le 31/03/2014 à 12:00 :
On attend avec impatience les resultats de l'enquete preliminaires sur la gestion des
finances de l'UMP et les liens particuliers avec la societe Bygmalion.
Réponse de le 31/03/2014 à 12:23 :
Tres simple : on aligne l'evolution du point d'indice de la fonction publique sur le deficit budgetaire de l'annee precedente pour toutes les categories A et les elus. Pour 2014 cela devrait faire -4.3%. Comme ca on motivera nos si chers hauts fonctionnaires et elus a etre un peu efficace dans la reduction des deficits.
a écrit le 31/03/2014 à 8:17 :
J'habite en Suisse maintenant ,
Oui c'est plus cher . Mais c'est un pays bien géré ,quelle différence .......On ne sait pas en France ce que veut dire le mot "Gerer"
a écrit le 31/03/2014 à 8:07 :
Les fonctionnaires français du gouvernement n'ont pas et n'auront jamais la capacité de gérer le pays. Il faut au gouvernement des personnes qui savent prendre des risques dans leur vie, pas des personnes qui ont été attirées par la sécurité de l'emploi, les vacances à rallonge et l'avancement à l'ancienneté !!! Il faut des gens brillants, en contact avec le monde. C'est à dire tout sauf la gauche...
a écrit le 31/03/2014 à 7:52 :
Bien sûr la gauche française est molle de sorte que la situation ne s'améliore pas. Néanmoins, comme dans tous les pays, le problème essentiel vient des femmes et hommes politiques, davantage préoccupés par leurs avantages, leur bien-être, leurs revenus personnels que par ceux des citoyens auxquels ils ont tout promis, mais au bien-être desquels, au moins, ils devraient veiller. Nous n'avons pas besoin de politiciens, mais de gens dévoués à la prospérité et au bien commun.
Réponse de le 31/03/2014 à 11:57 :
Correct, mais qui elit ces profiteurs deconnectes ? Nous.. Pourquoi sommes nous si indulgents avec ceux qui nous representent ? Pourquoi reelisons nous ces gens qui n'ont meme pas la decence de montrer l'exemple et en ces temps difficiles de reduire un peu leur indemnites, leurs retraites somptuaires, leurs frais de representation et autres privileges ? Sommes nous des veaux ?
a écrit le 31/03/2014 à 7:12 :
A vrai dire, je ne comprend pas vraiment le peuple français ou du moins le peuple français n'a pas très bien compris... La situation économique de notre pays est des plus inquiétantes. Perte de compétitivité, creusement des déficits, croissance faible. La France fait désormais partie des "mauvaises élèves" de l'Europe et les français dans tout cela demandent plus d'aides? Je pense que l'histoire de notre pays a fait qu'aujourd'hui le peuple français est un peuple assisté, on est le pays d'Europe qui propose le plus d'aide c'est pourquoi on est en difficulté économique et que l'immigration tend a venir s'installer en France. Ce qu'il faut c'est une personne qui ait du cran pour trancher dans les aides et créer de la flexibilité au niveau des salaires afin de redevenir compétitif sur la scène international. Quand on voit qu'aujourd'hui des personnes touchent plus au chômage qu'en travaillant, c'est aberrant...
Réponse de le 31/03/2014 à 9:34 :
t@Bend.
tout à fait d'accord mais je ne crois pas qu'Hollande ait compris quoi que ce soit au message électoral et sa suite non plus.
Réponse de le 01/04/2014 à 7:24 :
@Bend. Vous avez raison, mais il faut ajouter, hormis l'assistanat permanent à des gens qui ne devraient pas y avoir droit, le passage aux 35 h avec ses conséquences, riche idée alors que tout le monde en Europe était au 40, ça s'appelle de la démagogie, "flatter les masses". On les paye encore aujourd'hui.
a écrit le 31/03/2014 à 5:46 :
Surtout on ne change pas de politique, puisqu'il est évident que c'est la meilleure et que c'est le peuple qui ne comprend rien. Moscovici ne disait-il pas récemment qu'il était le meilleur ministre des finances depuis plus de 20 ans ?
a écrit le 31/03/2014 à 1:37 :
Les Français découvrent doucement qu'ils peuvent voter ce qu'ils veulent, la politique économique ne changera pas, elle se décide à Bruxelles... C'est pas un nouveau Premier ministre qui va cacher ça plus longtemps !
Réponse de le 31/03/2014 à 5:39 :
C'est moins Bruxelles que la réalité qui décide. Le socialisme se termine avec l'épuisement de l'argent des autres.
Réponse de le 31/03/2014 à 6:50 :
toujours le meme refrain socialiste : c'est la faute des autres . Ouvrez un peu les yeux et revenez dans le monde réèl !
a écrit le 30/03/2014 à 23:23 :
Vous pouvez être très inquiet, le mot justice sociale est sur toutes les lèvres ps. Résultat, tout les riches gagnant plus de 2000 euros vont être surtaxes dans les prochains mois au nom de cette justice sociale. Donc encore moins de consommation et encore plus de chômage. Ils n ont toujours rien compris. Cela sera une débâcle aux européenne.
Réponse de le 31/03/2014 à 9:30 :
ça veut dire quoi' au juste ,justice sociale ? valeurs de la république ?(si chères à Manuel .
Pour moi ce sont des formules creuses .
a écrit le 30/03/2014 à 23:18 :
C'est pas ma faute si j'suis pas pas beau.
Allo maman bobo
a écrit le 30/03/2014 à 23:17 :
Pour une démocratie participative assumée. Ségolène guidant le peuple. Bravitudement coconne mais avec de la justice sociale dans la bêtise.
Le changement c'est maintenant dans la rupture de la croissance avec les dents.
a écrit le 30/03/2014 à 22:58 :
Le changement, c'est pas maintenant mais, par contre, pour la débâcle, c'est bien maintenant!
a écrit le 30/03/2014 à 22:49 :
le remaniement c'est pour lundi. Gayet, tu dégages.
Réponse de le 31/03/2014 à 9:35 :
on va avoir Bécassine à Matignon!
a écrit le 30/03/2014 à 22:43 :
Hollande doit rénoncer, Aubry pourrait le remplacer. Et dissoudre petit à petit la co-habitation avec l'UMP. Il n'y a pas d'autre solution pour sauver le PS.
a écrit le 30/03/2014 à 21:52 :
C'est normal. Le PS se fout pas mal du peuple, le peuple a été abandonné par les socialistes, il est cocufié. Ce qui intéresse les ténors du PS, c'est la place des Vosges, le Luberon, Marrakech. Ces gens-là sont sans aucune morale, aucun sens du bien commun. Et à leur tête l'Imposture, l'incompétence, aucun courage politique, aucun esprit de décision.
Avec la seule volonté de diviser les Français "Dia-volo). Les Français l'avaient bien voulu..
Réponse de le 30/03/2014 à 22:14 :
C'est pire à l'UMP, et le Fn ne regarde pas plus loin que le bout de son nez.

Quant à Hollande il a eu le courage politique d'augmenter les impôts des ménages pour baisser le charges des entreprises.

C'est courageux de faire la politique de droite que Sarkozy n'avait pas eu le courage de faire, mais quand on est élu avec des voix de gauche c'est suicidaire!
Réponse de le 31/03/2014 à 8:06 :
toujours aveuglé par votre anti sarkosisme primaire
a écrit le 30/03/2014 à 21:52 :
C'est normal. Le PS se fout pas mal du peuple, le peuple a été abandonné par les socialistes, il est cocufié. Ce qui intéresse les ténors du PS, c'est la place des Vosges, le Luberon, Marrakech. Ces gens-là sont sans aucune morale, aucun sens du bien commun. Et à leur tête l'Imposture, l'incompétence, aucun courage politique, aucun esprit de décision.
Avec la seule volonté de diviser les Français "Dia-volo). Les Français l'avaient bien voulu..
a écrit le 30/03/2014 à 21:39 :
L'autre solution pour Hollande est de dissoudre, quelques années de cohabit tranquillou avec l'ump et c'est la réelection triomphale en 2017
a écrit le 30/03/2014 à 21:05 :
Et encore ce ne sont que des municipales; beaucoup d'entre nous on voté pour un maire et non pour un partie. Attendez les prochaine élections...
a écrit le 30/03/2014 à 21:04 :
Et encore ce ne sont que des municipales; beaucoup d'entre nous on voté pour un maire et non pour un partie. Attendez les prochaine élections...
a écrit le 30/03/2014 à 21:02 :
mais, PAUVRE FRANCE!!!!!
a écrit le 30/03/2014 à 21:02 :
mais, PAUVRE FRANCE!!!!!
a écrit le 30/03/2014 à 21:02 :
mais, PAUVRE FRANCE!!!!!
a écrit le 30/03/2014 à 20:47 :
Pour moi il a perdu a cause de son incapacité a décidé
il n a aucune stratégie et aucune parole le marasme économique ne peux plus ère impute a Sarkosy.
Réponse de le 30/03/2014 à 21:14 :
indécision, encore & toujours...stature non conforme avec la fonction.....
Réponse de le 30/03/2014 à 22:19 :
Parce que vous pensez que les changements économiques sont immédiats?
La dépense publique a certes des impacts à court terme, mais baisser les impôts des entreprises pour qu'elles grossisse puis embauche... ça ne se fait pas en 2 ans.

La situation est clairement la faute de la droite qui a augmenté de 600 milliards la dette publique et ajouté près de 1 millions de chômeur.


Sarkozy a fait une fuite en avant en dépensant de l'argent qu'il n'avait pas, Hollande nettoie derrière lui et ça fait mal.
Réponse de le 31/03/2014 à 11:37 :
@gringo. Merci, ca fait du bien , un peu de raison sur ces forums de concours lépine de l'inculture économique. La France vit 1973 au-dessus de ses moyens. Pendant 35 ans, ca ne se voyait pas et le bon peuple était content...Sauf que depuis 2 ou 3 ans, on s'est aperçu qu'on risque de ne plus pouvoir refinancer la dette...Nous sommes comme un ménage surendetté. Il faut bien apurer, alors même si la méthode Hollande laisse à désirer, la stratégie est la seule possible
a écrit le 30/03/2014 à 20:46 :
http://.dailymotion.com/video/xu93nr_parodie-hollande-francois-mimiques_news
a écrit le 30/03/2014 à 20:30 :
Hollande a perdu les voies des ouvriers, maintenant celles des fonctionnaires car il a fait une énorme erreur.

Il a considéré qu'il pouvait taper sur ceux ci, car ils constituent le cœur de son électorat, mais la politique de Hollande est nettement plus violente que celle de Sarkozy envers les fonctionnaires (Sarkozy redonnait une partie des économies réalisées).

Avec la hausse des cotisations retraites et le gel du point d'indice, ce sont des baisses de salaires nets qui sont en bas des fiches de paye!
a écrit le 30/03/2014 à 20:30 :
Hollande a perdu les voies des ouvriers, maintenant celles des fonctionnaires car il a fait une énorme erreur.

Il a considéré qu'il pouvait taper sur ceux ci, car ils constituent le cœur de son électorat, mais la politique de Hollande est nettement plus violente que celle de Sarkozy envers les fonctionnaires (Sarkozy redonnait une partie des économies réalisées).

Avec la hausse des cotisations retraites et le gel du point d'indice, ce sont des baisses de salaires nets qui sont en bas des fiches de paye!
a écrit le 30/03/2014 à 20:30 :
Hollande a perdu les voies des ouvriers, maintenant celles des fonctionnaires car il a fait une énorme erreur.

Il a considéré qu'il pouvait taper sur ceux ci, car ils constituent le cœur de son électorat, mais la politique de Hollande est nettement plus violente que celle de Sarkozy envers les fonctionnaires (Sarkozy redonnait une partie des économies réalisées).

Avec la hausse des cotisations retraites et le gel du point d'indice, ce sont des baisses de salaires nets qui sont en bas des fiches de paye!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :