Le nouveau consensus de Davos

 |   |  666  mots
(Crédits : Reuters)
ÉDITO. La 50e édition du World Economic Forum, qui a choisi pour thème « Parties prenantes pour un monde cohésif et soutenable », propose une ouverture en forme de confrontation entre l'ancien et le nouveau monde: mais entre Donald Trump, le président américain perclus de certitudes, et Greta Thunberg, l'égérie verte ultraradicalisée, sera-t-il possible de trouver un juste milieu? Par Philippe Mabille, directeur de la Rédaction.

Détesté par les uns, parce ce qu'il incarne l'ancien monde et l'égoïsme des milliardaires, ignoré superbement par les autres, qui ne savent rien de ce mystérieux sommet qui enferme chaque année durant quatre jours le nec plus ultra des dirigeants du monde dans une petite station suisse des Grisons, au pied de la montagne magique de Thomas Mann, Davos est pourtant à un tournant de son histoire. Une longue histoire engagée il y a cinquante ans par son fondateur, un professeur de management, Klaus Schwab, qui, dès les années 1970, alors que régnait la guerre froide, que la Chine ne s'était pas encore éveillée, avait eu l'intuition que le capitalisme ne pourrait surmonter ses contradictions qu'en s'ouvrant à ses « parties prenantes » : salariés, clients, fournisseurs et société civile.

Entre « la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2020 à 8:22 :
Ouais ! Mais il ne faudra pas encore attendre 50 ans pour que ce capitalisme" partenarial" souhaitable pour ce fondateur voit enfin le jour, car ce sera trop tard. Et bien avt 50 ans du reste !!
Bien sûr, M Mabille ne peut pas s'exprimer en ces termes, neutralité de la presse d'information oblige.
Mais qd on voit la catastrophe climatique en Australie, sans aucune remise en cause du maintien mortifère de cette industrie charbonnière par ce gouvt au mépris de son opinion publique pour des raisons purement financières malgré le potentiel immense de ce pays en énergie durable et si peu exploitée !! Le pequin que je suis est qd même très inquiet du comportement très conservateur, irresponsable et timorée de tte cette élite de cerveaux...lents, plombée par Trump et consorts qui conduit inexorablement notre monde à sa perte.
Je le dis et je le répète : les sursauts européen et californien sont indispensables en la matière pour développer cette évolution salutaire tt en insistant sur les vertues d'exemplarité, de pédagogie, de viabilité économique ( les Enr, la transition vers les transports propres, la gestion durable de l'eau et de l'agriculture, la bonne gestion des forêts et dc des puits à carbone, la gestion rationnelle des déchets...c'est de la Durabilité Rentable à condition de soutenir sans faiblir l'Innovation qui y est obligatoirement associée).
Vive la DIR !! (durabilité innov et rent). Nous de l'UE ou de Californie on se doit de le dire et de le proclamer.
a écrit le 25/01/2020 à 14:16 :
Saura-t-on un jour qui est derrière Greta Thunberg ?
a écrit le 25/01/2020 à 11:54 :
Je le répète, puisue mon commentaire de 9h30 n'est pas passé. "monde cohésif", c'est quoi ce jargon ? Quelle crédibilité accorder à des gens qui s'expriment dans un pareil galimatias ? Et cela hors de l'empreinte carbone de ce type d'évènement ....
a écrit le 25/01/2020 à 11:45 :
C'est au collège, donc je ne vous dis pas quand par pudeur, que j'ai appris cette histoire de trop de CO2 dans l'air du fait de la pollution générée par l'activité humaine, si depuis le temps nos dirigeants économiques et donc politiques avaient voulu lutter contre ils en avaient largement le temps, ils ne le veulent pas point final.

Actuellement ce sont les perturbateurs endocriniens, sources de cancers, qui font l'objet d'une diffusion en oucedé afin de ne pas effrayer nos megas riches qui en sont les producteurs. Information validée par les autorités d'état mais la encore communiquée sous le manteau, on peut donc attendre encore au moins dix ans et des millions de cancers afin que cette vérité soit trop grosse pour continuer d'être cachée.

Alors qu'il y ai un réveil obligé du fait d'internet qui nous informe un million de fois mieux que les médias appartenant aux pollueurs c'est formidable mais quand on regarde les dirigeants politiques européens qui continuent malgré tout d'imposer la feuille de route des aliénés malgré le fait que la majeur partie de la population sait qu'ils nous racontent des salades c'est peu encourageant quand à la capacité de ces gens d'arrêter de nous massacrer.

Enfin au moins on profite d'un mois de janvier bien doux c'est déjà ça ! C'est agréable, à nous autres humains/animaux il ne nous en faut pas plus pour être biens. De toutes façons "il faut bien mourir de quelque chose hein !"
a écrit le 25/01/2020 à 9:31 :
"monde cohésif" : c'est quoi ce jargon ? Quelle crédibilité accorder à des gens qui s'expriment avec un pareil galimatias ? Et cela hors de l'empreinte carbone de ce type d'évènement ...
a écrit le 25/01/2020 à 9:00 :
On peut toujours discourir sur le sujet mais tant que l'on restera dans une "politique de l'offre" adjointe a son indispensable "publicité", nous ne noterons aucune évolution!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :