Président des riches un jour, président des « riches » toujours  ?

 |   |  694  mots
Il y a bien chez Emmanuel Macron une stratégie assumée, qui est de favoriser le pouvoir d'achat des actifs moyens et aisés.
Il y a bien chez Emmanuel Macron une stratégie assumée, qui est de favoriser le pouvoir d'achat des actifs moyens et aisés. (Crédits : Philippe Wojazer)
ÉDITO. Emmanuel Macron, qui avait gagné la casquette de « président des riches » lui collant à la peau comme le sparadrap du capitaine Haddock, a tout fait depuis la crise des « gilets jaunes » pour inverser ce « sentiment ». Pour quels résultats ? Par Philippe Mabille, directeur de la Rédaction.

Qu'est-ce qu'un riche, en France aujourd'hui ? François Hollande, un connaisseur puisqu'il professait « ne pas aimer » lesdits « riches », avait fixé en 2007 la barre assez bas, autour de 4.000 euros. Son successeur, Emmanuel Macron, qui lui fait profession de nous encourager « à devenir riches » - on se souvient de sa formule « il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires » prononcé en 2015 - a mis la barre plus haut... On en trouve la mesure dans les réformes du quinquennat : suppression de l'ISF qui frappait les millionnaires (en euros) et quelques milliardaires mal conseillés dans leur stratégie d'optimisation ; et réforme des retraites qui décrète que le seuil de la richesse est à 10.000 euros brut mensuel, à partir duquel le cadre est censé cotiser à hauteur de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2020 à 8:31 :
Tout est bon dans le cochon pour casser du Macron.
C'est sûr qu'on serait tellement mieux avec Merluchon, président des pauvres.
a écrit le 10/02/2020 à 15:16 :
Attention il ne faut plus dire ce terme non plus, nouvelle interdiction de la part de la Kommandantur, pour qu'ils envoient un prêcheur sur le plateau de 28 minutes afin de nous dire que non Emmanuel Macron n'est pas le président des riches (il faut écouter l'explication, elle est à se tordre de rire car le gars ne l'avait visiblement pas préparé ça !)

Alors autant je comprends parfaitement que ces pauvres animateurs télé sur BFM aient besoin de leur berline allemande et de leur villa à Nice pour se sentir exister, autant sur Arte ils devraient pouvoir démissionner et vivre seulement de l'art et de la culture non ? :-)

"Hey camarades, si les jeux sont faits au son des mascarades on pourra toujours se marrer !"

Et c'est vrai, que des mascarades en ce moment on en a, c'est hallucinant...
a écrit le 06/02/2020 à 14:36 :
haha
on croit rever, vous n'avez pas bien vu les impots qui tombent, et qui sont les victimes des reformes qui n'en sont pas
bon, et pour memo, son papa spirituel, c'etait le president des ' sans dents' ( qui a joint le geste a la parole en creaant des sans dents comme jamais, jusqu'au jour ou sentant la guillotine approcher, il a fait volte face avec le cice)
a écrit le 06/02/2020 à 13:00 :
celui qui a favorisé les riches rendu les pauvres plus pauvre et en plus a éborgné et mutilé les manants à ses yeux.......il restera dans l'histoire C'EST LE LOUIS XVI des temps moderne
a écrit le 06/02/2020 à 12:02 :
500 euros de moins cette année pour mon impôt sur le revenu. Et je suis avec ma femme des retraités à pension moyenne. Qui dit mieux? Arrêtez votre propagande sur le thème Macron président des riches. Et 1200 euros de taxe d'habitation en moins, c'est des prunes?
Réponse de le 06/02/2020 à 14:48 :
Bref,un retraité de droite qui vit avec le système antérieur des retraites simple et efficace donc ,mais qui souhaite quand même le démantèlement du système actuel mais pour les générations suivantes.
a écrit le 06/02/2020 à 11:59 :
Macron ne changera JAMAIS ; la pauvreté se répand inexorablement en France du fait de la libre circulation des hommes et des capitaux -article 63 du TFUE- imposée par l'Union Européenne, plus de 300 00 salariés gagnent ainsi en France des salaires de misère, parfois à moins de 5 euros de l' heure alors que le SMIC horaire est au double. La poursuite de la politique des GOPE ou feuille de route de Bruxelles s' adressant à Macron ne peut qu' éreinter la France et les Français tout en préservant les classe sociales élevées, une politique néolibérale qui n' étonnera personne ; la politique de l' UE appliquée aux autres pays européens non plus quant aux résultats, ci-gît la Grèce. Plus que jamais, les Français doivent ne pas se laisser mener à l'abattoir en écoutant la petite musique perverse de ceux qui leur promettent une "Autre Europe" ou qui leur assurent que sortir de l'euro et de l'UE seraient catastrophiques. L' exemple anglais du Brexit sera le passage de témoin à observer de -très- près et à transposer au pays France ..
Il n' y aura donc pas de solution sans Frexit pout reprendre la main politique via le retour de la souveraineté et de la démocratie qui l' accompagne, pour contrer l ' agenda politique que nous destine Bruxelles via le néolibéral Macron, j' ai nommé les GOPE..
Réponse de le 06/02/2020 à 14:39 :
euh, la france qui va au tas, c'est la faute a hollande, ses lois dailymotion, florange, ses obligations de demander aux syndicats pour toute action d'entreprise, ses lois eckert, sapin ( avec effet retroactif)
il a mis le feu a la cuisine, quand il est parti le salon commencait a bruler, macaron ne recupere que la situation catastrophique laissee par son predecesseur qui a seme un nivellement par le bas et une demotivation comme jamais ( et je ne parle pas uniquement dde l'interdiction aux enfants de savoir lire pour ne pas stigmatiser les autres, hein)
la gauche veut la misere, elle va l'avoir
ca tombe bien, c'est ce que lenine preconisait dans ses ecrits, alors la suite on la connait
Réponse de le 14/02/2020 à 21:44 :
@churchill Macron continue dans la droite ligne de Sarkozy puis Hollande la politique de la feuille de route de Bruxelles ou GOPE
"Les GOPE (Grandes Orientations de Politique Économique) ou la feuille de route économique de Matignon "
qui ne dispose d' aucune marge de manoeuvre, le reste est de l' habillage pour laisser à croire à un vernis démocratique et justifier d' aller encore voter. Ne dites pas que vous êtes surpris puisque nous échangeons depuis si longtemps..
a écrit le 06/02/2020 à 11:27 :
Pour que l'avis sur macron change faudrait il encore qu'il change de point de vue !
Au su des dernières volontés du petit monsieur, rien de nouveau à l'horizon et toujours 75% des français qui ne le soutiennent pas, bref aux prochaines présidentielles macron ou le pen, beaucoup ne feront pas barrage et ceci sans problème puisqu'il faut les députés pour gouverner, donc le pen et une assemblée non rn, quelle blague à venir.....
a écrit le 06/02/2020 à 11:20 :
comment voulez vous qu'un homme né dans une famille de nanti qui n'a pas connu la misère et a vecu dans l'opulance mettre les mains dans le camboui il connait pas,n'a pas d'enfant, n'a pas fait le service ,connu la guerre il a donc des cases qui manquent par rapport aux citoyens qui galèrent il lui manque l'humanité et la compassion l"avoir mis ms à la tête de l'etat est un désastre on va le payer il a detruit tous nos droit et en plus a fait tirer sur le peuple du jamais vue ca restera dans l'histoire faire des éborgnés et des manchots brigitte devrait avoir honte
Réponse de le 06/02/2020 à 13:07 :
La colère est mauvaise conseillère. Que je sache, Marine n'a pas fait la guerre et est riche héritière. Mélenchon n'a pas fait la guerre non plus sauf à Macron. Il est riche en millions. Alors n'ont-ils pas des cases manquantes comme vos dites ?
a écrit le 06/02/2020 à 9:34 :
CE qui est désastreux et qu'il ne pourra jamais rattraper c'est ce mépris, qui n'est qu'une ignorance de plus en fait, affiché, envers la notion de travail.

D'avoir nié d'un geste la pénibilité du travail en imposant aux gens de travailler plus longtemps sans se soucier la moindre seconde de la réalité de cette pénibilité, pire en l'accentuant voulant nous faire travailler plus longtemps est tout simplement hallucinant, une déclaration ouverte de la méconnaissance de la vie réelle.

D'autant que sa politique de cadeaux aux actionnaires milliardaires génère des salariés de plus en plus en mauvaise santé sur le marché du travail, car ils n'ont plus les moyens de se soigner on critique les américains mais on y est nous aussi, à qui on ajoute des années de travail non aménagés à savoir faire bosser les gens à 60 ans comem s'ils en avaient 20.

Cette ignorance totale de la vie réelle expose aux français sa servitude envers le monde d'au dessus de plus en plus déconnecté avec celui d'en dessous qui pourtant le faire vivre grassement.

Bref les médias nous l'ont fait passer pour le sauveur, les citoyens l'ont découvert en tant que bourreau sur gages.

Je vous le dis, il ne passera pas en 2022, ses patrons doivent le savoir lui préparant un remplaçant certainement tout aussi servile et impuissant sinon se contenant sans problème de l'extrême droite avec laquelle ils ont toujours su s'arranger.

Quand est-ce que le cauchemar va cesser svp ?

Mais bon le déclin c'est toujours plus long vers la fin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :