Macron promet de "mener à bien la réforme des retraites"

 |   |  793  mots
(Crédits : LUC GNAGO)
Le chef de l'État n'a pas mentionné l'âge pivot dont la CFDT, pourtant favorable au nouveau système à points, a fait une "ligne rouge", malgré l'appel d'une quinzaine de députés de la majorité dans une tribune de presse mardi.

Emmanuel Macron a réaffirmé sa détermination à "mener à bien la réforme des retraites" lors de ses voeux aux Français mardi, tout en pressant le gouvernement de "trouver un compromis rapide", alors que la grève entre mercredi dans son 28e jour.

"Je mesure combien les décisions prises peuvent heurter et susciter des craintes et des oppositions", a reconnu le président, sur un ton sobre.

"Faut-il pour autant renoncer à changer notre pays, notre quotidien? Non. Car ce serait abandonner ceux que le système a déjà abandonné, ce serait trahir nos enfants, leurs enfants après eux, qui alors, auraient à payer le prix de nos renoncements. C'est pour cela que la réforme des retraites sera menée à son terme", a-t-il ajouté.

Le chef de l'État n'a pas mentionné l'âge pivot dont la CFDT, pourtant favorable au nouveau système à points, a fait une "ligne rouge", malgré l'appel d'une quinzaine de députés de la majorité dans une tribune de presse mardi.

Il a en revanche conforté une ouverture sur un autre sujet défendu par la CFDT: la question de la pénibilité, promettant de prendre "en compte les tâches difficiles pour permettre à ceux qui les exercent de partir plus tôt sans que cela soit lié à un statut ou à une entreprise".

Est-ce suffisant pour obtenir la levée de la grève? "Avec les organisations syndicales qui le veulent, j'attends du gouvernement d'Edouard Philippe qu'il trouve la voie d'un compromis rapide", a tranché Emmanuel Macron.

"Je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup d'espace à la négociation", a réagi immédiatement sur le plateau de BFMTV le numéro 1 de Force ouvrière, Yves Veyrier, à l'initiative du mouvement de grève avec la CGT, Solidaires et la FSU depuis le 5 décembre.

"Ces formules d'apparence très généreuse sont celles qu'on nous rabâche depuis deux ans et demi", a-t-il poursuivi, estimant qu'"elles n'ont pas réussi à convaincre ni à remporter l'adhésion".

"Tout va très bien, Madame la marquise" ironise la fédération FO des cheminots. "Une petite minute sur les retraites et c'est tout: qui pourrait dire qu'il se passe quelque chose dans le pays..." poursuit la fédération, appelant à "plus que jamais, tous ensemble public/privé, (faire) grève jusqu'au retrait du projet".

"Ce ne sont pas des voeux mais une déclaration de guerre aux millions de Français qui refusent sa réforme. Tout le reste de son discours sonne faux et creux", a twitté Jean-Luc Mélenchon (LFI). Pour Fabien Roussel (PCF), le président a "choisi le bras de fer. C'est donc un appel à la mobilisation totale !"

A la veille du Nouvel An, le conflit semble toujours sans issue, alors que la concertation entre Édouard Philippe et les syndicats doit reprendre le 7 janvier.

Transports toujours très perturbés

Le trafic restera mercredi perturbé à la SNCF avec un TGV sur trois, quatre TER sur dix, un Transilien sur cinq et un Intercité sur dix. L'amélioration sera perceptible jeudi, et surtout le weekend de retour des vacances, où la SNCF a indiqué qu'elle comptait faire rouler 2 TGV sur 3. L'entreprise a par ailleurs annoncé pour mardi un taux de grévistes de 7,7% et plus d'un tiers chez les conducteurs.

La RATP table sur un trafic toujours "très perturbé" mercredi avec 8 lignes de métro totalement fermées.

Côté raffineries, la Fédération CGT de la Chimie appelle à renforcer le mouvement après les fêtes, avec un blocage de toutes les installations pétrolières - raffineries, terminaux pétroliers, dépôts - pendant 96 heures, du 7 au 10 janvier, a annoncé à l'AFP Thierry Defresne, délégué syndical central chez Total.

Le mouvement reste soutenu par une majorité de Français (51%), alors que depuis la présentation du projet de réforme par Jean-Paul Delevoye cet été, les questions se sont multipliées sur une réforme dont l'impact pour chacun est incertain, faute notamment de connaître comment sera fixée la valeur du point qui régentera le futur système.

Autre source d'interrogations: les concessions accordées ces derniers jours à une dizaine de catégories, allant des policiers aux pilotes de ligne en passant par les marins et les danseurs de l'opéra qui conserveront pour longtemps des régimes spéciaux. De quoi faire dire à la droite que la réforme, vidée de son contenu, redevient catégorielle.

La grève dans les transports, qui affecte le quotidien des Français, risque fort de se poursuivre jusqu'à la reprise des négociations. En ce cas, elle atteindra jeudi, avec 29 jours, le record de la plus longue grève à la SNCF depuis 30 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2020 à 18:25 :
Nous sommes encore des enfants en matière de démocratie. La légitimité de Macron concernant la réforme de la retraite par points dont vous avez peut-être entendu parler, c’est qu’elle faisait partie de son programme et, puisqu'il a été élu, qu’elle doit donc être mise en place (sous-entendu que la majorité qui l’a élu ne rêvait que de cette réforme). Le problème c’est qu’en 2017 il y avait face à lui une candidate d’extrême droite et que, dans ces conditions, nombre d’électeurs auraient voté pour lui quand bien même ils auraient été en désaccord avec l’ensemble de son programme. La solution serait bien sûr de pouvoir donner son avis, lors du vote, sur les principales réformes prévues par le candidat mais nous en sommes loin puisque nous sommes encore des enfants en matière de démocratie.
a écrit le 02/01/2020 à 16:21 :
Chapeau l'artiste !! Cest notre bolchevik moustachu qui doit ronger sa faucille et son marteau
a écrit le 02/01/2020 à 13:55 :
De la mener certainement, mais bien c'est une autre histoire..
a écrit le 02/01/2020 à 12:24 :
Macron joue avec le tps pour lui.
Et si les municipales, c'est un fiasco pour LREM, il décidera d'un changement gouvernemental conséquent.
Les médias nous abreuvent d'images de défilés groupés ds ttes les métropoles qui cptent, qcqs opérations coup de poing pour bloquer des raff ou des dépôts de carburant.
Selon elles, moins de 8% de grévistes et 51% de sympathisants (qui font grève par procuration et ne st que très peu pénalisés ds les villes moyennes et pas du tt en z rurale ) avec mention spéciale pour les franciliens et les voyageurs de la SNCF durement affectés.
Ah!! Si les transporteurs routiers étaient massivement dans la danse avec les agriculteurs à bloquer les routes, les Raff, les dépôts,les appros alimentaires, avec des aéroports à l'arrêt par grève du personnel navigant... Là, on aurait une autre musique de l'exécutif.
Reste à savoir si le mouvt va se durcir avec la CGT Chimie 1er syndicat de cette branche...
a écrit le 02/01/2020 à 11:50 :
La France du binôme HOLLANDE \ MACRON en quasi faillite après avoir vendu ses dernières pépites aux copains du privé ! Elle sera achevée totalement après l’organisation des JO 2024 dont aucun pays sensé ne voulait tellement c’est un gouffre financier ? Quand à la réforme des retraites une usine à gaz qui va coûter plus cher que l’ancien système par répartition
a écrit le 02/01/2020 à 11:48 :
Incroyable de voir des gouvernants mettre la main sur le fond de Sécurité Sociale et sur le fond des retraites, qui n'appartiennent pas à l'Etat ! Ils suppriment aussi de force la gestion par les partenaires sociaux, qui marchait très bien, forme de démocratie mise en place à la Libération, ce qui met en danger tout le système de retraite.
A noter qu'il n'y avait pas de déficit de retraites .. avant les mesures prise par Macron (CICE, diminution forte des cotisations patronales ...). Idem avec la sécu où Macron a pris dans le fond Sécu, de façon illégale, la mettant elle aussi en déficit. .
Ce système à points détruit la gestion longue durée des fond de retraite, la solidarité entre générations et les plus démunis. Il annule aussi toute question sur la pénibilité de certains métiers (les régime spéciaux sont 3% du fond de retraite).
Le rattachement au budget de l'Etat et la fixation d'un max de 14% du PIB annonce clairement la baisse des retraites comme objectif.
Ce système à point répond à la pression de groupes financiers sur l'UE qui pousse ce système en Europe ! La Belgique il y a 2 ans s'est fortement exprimée contre ce projet, le gouvernement Belge, plus soucieux de démocratie que les gouvernants Français, l'a mis à la poubelle. Je crains pour la démocratie en France avec de telles pratiques de détournement de tels fonds publics, contraire aux intérêts de tous.
a écrit le 02/01/2020 à 9:42 :
Qui ordonne cette réforme et quand il parle il s'adresse à qui ?....Bonne année à tous...
a écrit le 02/01/2020 à 9:28 :
Pendant ce temps :

En pleine mobilisation contre la réforme des retraites, cette nomination ne passe pas. Le patron de la branche française du géant américain de la finance BlackRock a été élevé au rang d'officier de la Légion d'honneur. Jean-François Cirelli figure en effet parmi les personnes de la promotion civile de la Légion d'honneur du Nouvel An cette année. Ce qui a eu le don d'agacer les opposants à la réforme des retraites, qui accusent la société BlackRock de vouloir l'influencer à son avantage.
a écrit le 02/01/2020 à 8:56 :
Que le Président et son gouvernement tiennent !!!
une majorité silencieuse appuie cette action !! les minorités comme d'habitude sont dans la rue, appuyées insidieusement par certains partis politiques qui veulent reconquérir :
le pouvoir perdu !!
pas d'abandon !! comme d'autres Présidents et gouvernements qui n'ont pas eu le courage POLITIQUE de continuer cette réforme par simple peur de perdre leurs propres intérêts et ceux de leurs partis !!!
EN FRANCE tout changement doit se faire malheureusement aux forceps …
Réponse de le 02/01/2020 à 9:33 :
"une majorité silencieuse appuie cette action". C'est loin d’être une évidence.
"continuer cette réforme par simple peur de perdre leurs propres intérêts et ceux de leurs partis" C'est aussi l'argument utilisé par certains opposant à ce projet qui reprochent à Macron etPhilippe une gestion clientéliste/electoraliste de ce dossier.
Réponse de le 02/01/2020 à 9:49 :
Bravo a tous ces commentaires que le futur de leurs enfants (ent ceux des autres ! ) ne préoccupent guere !!!
..... après nous le déluge
Réponse de le 02/01/2020 à 10:10 :
Si la réforme était si positive, qu'on l'applique à tout le monde dès 2020. Désolé mais les gens ont vite fait leurs calculs et prendre l"'intégralité des années versus les 25 meilleures années/6 derniers mois ne peut pas être essence plus intéressant, ça relève des mathématiques. Quid des congés parentaux ? des périodes de chômage temporaire ? Ces périodes n'étaient pas comptabilisés dans le calcul de la pension, elles le seront...
Réponse de le 02/01/2020 à 10:20 :
Pas de souci THOUGHT, il y aura inéluctablement un prochain gouvernement, par un retour naturel de balancier, qui abrogera cette réforme des retraites scélérate et qui remettra à l'endroit tout ce que ce gouvernement s'atèle aveuglement à mettre à l'envers. Il faudra peut-être, pour nos jeunes, attendre la disparition du dernier baby boomer, mais je suis depuis toujours un éternel optimiste, et mon âge avancé me permet d'affirmer, avec l'expérience et des références historiques à l'appui, qu'ainsi vont les choses humaines depuis la nuit des temps...
Réponse de le 02/01/2020 à 10:37 :
Ce post est un troll que le modérateur devrait arrêter car il ne comporte aucun élément de dialogue; juste de la propagande éculée.
La majorité n'est pas silencieuse et les 2/3 des Français rejettent cette réforme; les précédents présidents ont justement eu le courage et la lucidité de ne pas imposer un système de retraites dont les français ne veulent pas, à juste titre. En France les seuls changements aux forceps sont ceux qui marquent une régression sociale.
a écrit le 02/01/2020 à 8:43 :
Evidemment il s'y est engagé auprès de Larry Fink patron mondial de Black Rock qu'il a reçu à l'Elysée, pour recevoir ses ordres.
Réponse de le 02/01/2020 à 9:27 :
A l'évidence, très probable que les Black Blocks ont de moyens financiers conséquents fournis par Black Rock pour s'entrainer, s'équiper, se déplacer là ou il faut quand il faut, avec des "passeports" et des tickets d'entrées, sans être inquiété par nos forces de l'ordre sous ordre ...
a écrit le 02/01/2020 à 8:06 :
Puisque les quelques grévistes bloquent encore ce matin des dépôts RATP, il n'y a qu'à encercler toutes les issues des dépôts et arrêter tout ce joli monde pour le mettre en garde à vue avant comparution immédiate. De toute façon, ils ne manqueront pas davantage qu'aujourd'hui au service puisqu'ils ne travaillent pas... Au moins ils n'empêcheront plus de travailler les autres. Osons vouloir, nous aussi !
a écrit le 02/01/2020 à 7:59 :
On a un aperçu de ses réformes avec le système retraite actuel : augmentation de 1.20% pour ceux qui gagnent moins de 2000 € pour ceux qui ont beaucoup travaillé et fait l'effort de cotiser plus ils n'ont droit qu'à 0.30% loin de l’inflation , loin de la hausse des salaires, loin de la hausse du plafond de la sécurité sociale. j'ajoute que je trouve plus juste le système par points des caisses complémentaires que le calcul tronqué de la sécu qui pénalise les cotisants.
a écrit le 02/01/2020 à 3:17 :
Que Matignon reçoive les deux ( " syndicats " ) COMMUNISTES C.G.T et S.U.D
les entendent , et sans plus.

Qu'il Travaille avec CFDT-UNSA-CFTC-CGC
Réponse de le 02/01/2020 à 8:18 :
On voit où ça conduit "d'entendre, sans plus " ....
a écrit le 02/01/2020 à 1:12 :
En complément lire "Les vices cachés de la retraite par points" de Ciceron Poincaré
a écrit le 02/01/2020 à 0:14 :
Peu probable que cette réforme suffise à sortir la France de sa stagnation économique; il s'agit, une fois de plus, de gérer la pénurie: par personne, il y a toujours peu de richesse à répartir et le politique s'appuie sur la constitution pour affirmer sa légitimité à appliquer une réforme qui n'est pas la solution.
a écrit le 01/01/2020 à 19:04 :
Soyons réalistes, le discours de Macron a créer les conditions pour que la France s'enfonce économiquement et socialement.

Le retour des vacances est très compromit, ceux qui peuvent rester sur leurs lieux de vacances jusqu'au 10 janvier seront bien inspiré d'y rester pour ne pas se trouver bloqués sans carburant sur les routes du retour ou sur les quais de gare !!!
Blablacar comme les autres véhicules, bien garés en rang d'oignons entre les barrières des autoroutes.
Réponse de le 01/01/2020 à 20:02 :
@Réaliste ;

Bah dans la réalité...Les RAFF sont reliées par des oléoducs aux dépots et le tout connecté avec la Hollande , Belgique , l' Allemagne et la Suisse , les produits circulent dans les deux sens comme l' électricité . Maintenant la Mède et Grand puits sont de petites raffineries et la dernière est très mal située géographiquement sachant qu'il y a encore trop de raffineries en France....Le patron de Total risque de couper les branches mortes....( j' ai travaillé 30 ans dans le pétrole )
Réponse de le 01/01/2020 à 21:22 :
@ roro le 01/01/2020 à 20:02 :

les RAFF connectées pet être, mais pour du brut ...pas pour les carburants

la grève est générale, pas seulement retraite "bidonnée"

les blocages routiers risquent fort d'être "universels" composites, avec des exceptions de moyens ...
Réponse de le 01/01/2020 à 23:51 :
Chez moi, dans ma préfecture, n'ai noté aucune perturbation notable. Rien dans les transports en commun, rien sur les routes, aucun problème dans les stations services... Ces désagréments semblent être circonscrits à la région parisienne, très localisés donc. Soyons réalistes: pour quelle raison le discours de Macron (sans grand intérêt d'ailleurs) changerait il quoi que ce soit à cette situation quasi normale ?
a écrit le 01/01/2020 à 18:17 :
Il faut aller au bout de cette réformes par la négociation en prenant en compte les particularités. La CGT n'a pas vocation à mener le politique du pays mais à négocier.
Réponse de le 02/01/2020 à 2:17 :
La C.G.T Communiste a deux vocations historiques :

- NON

- VIOLENCES
a écrit le 01/01/2020 à 18:11 :
En creux, plus nous réalisons le ton sur lequel Macron a donné des ordres à Edouard PHILIPPE,

plus nous comprenons que le 1er ministre doit préparer la "rapide" démission de son gouvernement maladroit désordonné qui a plombé les municipales et cassé la crédibilité du 1er de cordé...-)
Réponse de le 01/01/2020 à 22:38 :
Il suffit de "fusibler" Macron le commanditaire. Il est souhaitable qu' il soit enfin soumis à la question de l' article 68 de la constitution cad la destitution "Article 68 de la Constitution. 58 des députés ou 35 sénateurs représentants de la République refuseront -ils durablement de soumettre à la question Macron accusé plusieurs fois de manquements à la fonction par l' UPR dans ce dossier de fond "Notre dossier d’appel à lancer la procédure de destitution de Macron"
quand on tente dans le même temps aux Usa d' "empeacher" (destituer) Trump sur de simples allégations ?
a écrit le 01/01/2020 à 17:38 :
"Il a en revanche conforté une ouverture sur un autre sujet défendu par la CFDT: la question de la pénibilité"

Oui, mais sans remettre en cause les 4 critères supprimés en octobre 2017 à la demande du Medef (les postures pénibles ,les manutentions manuelles de charges,les vibrations mécaniques,les agents chimiques dangereux) et juste au moment ou débutait les discussions sur cette reforme des retraites ,surement un hasard.
Réponse de le 01/01/2020 à 18:00 :
(les postures pénibles ,les manutentions manuelles de charges,les vibrations mécaniques,les agents chimiques dangereux):la prostitution est la seule profession qui réunit ces 4 critères de pénibilité.Ceux qui rédigent la loi avaient ils d'autres idées en tete?
a écrit le 01/01/2020 à 17:24 :
Macon n' a pas le choix, l' UE pousse la charrette qui commande via l' article 121 la ..réforme -en novlangue bruxelloise- des retraites à son sujet Macron, hue Macron, hue..
"La réforme des retraites est un projet mis en place par l' Union européenne" Nicolas Vidal

UPR, Frexit, vite ..
Réponse de le 02/01/2020 à 9:48 :
Qui pilote le Frexit, sœur Anne je ne vois rien venir. Bref faut-il passer par des crises graves pour voir émerger un Churchill ou un De Gaulle..
Réponse de le 02/01/2020 à 10:16 :
Ce n'est pas du tout l'UE qui met en place la réforme des retraites en France mais simplement le simple bon sens pour la pérennité de notre système de retraite par répartition. Comme d 'habitude l'UPR insinue qu'un frexit réglerait tous nos problèmes alors qu'il nous plongerait dans une crise dont nous ne sortirions pas.
a écrit le 01/01/2020 à 17:05 :
"trouver un compromis rapide",.. C est tout vu: on donne des dérogations à tous les fonctios et assimilés: ratp, sncf, EDF... , on ne touche pas à leurs avantages.
Et on fait payer les salariés du privé..
Et bien sûr on ne remet pas, en question les avantages des députés et sénateurs...
a écrit le 01/01/2020 à 16:52 :
Avec l'illuminé Macron, et ses apôtres menteurs comme des arracheurs de dents,

les Mairies puis les Parlementaires sans étiquette mou du genoux francs comme des ânes qui reculent LaREM Modem LR PS UDI vont connaître le prix de leur déclin "UNIVERSEL", tous dans la même nasse ;

elles et ils le valent bien !!!

La CFTC la CFDT et les syndicats ventres repus mous aussi pourraient bien connaître leur déclin "universel"

elles et ils le valent bien aussi... les salariés du privé et du public sauront constituer d'autres représentations utiles et LOYALES ...

Les groupuscules CORPORATISTES qui acceptent les promesses des menteurs au pouvoir connaîtrons le prix de leur naïveté, de leur manque de lucidité, de leur crédulité,
après de leur dernier souffle, leurs enfants et petits enfants trahis sacrifiés pourront se débarrasser d'eux dans une fosse commune, sans sépulture, sans fleur ni couronnes.
a écrit le 01/01/2020 à 16:19 :
Ah, sacré Macron....au fait, est-il au courant que la Grosse Nation= France , est passée de la 5e à la 7e place au classement des pays les plus riches?
USA, CHINE, JAPON, ALLEMAGNE, GB ( eh oui, toujours elle malgré le Brexit), INDE et France....mais il est trop occupé à faire ses réformes qui ne créent ni emplois ni richesse mais au contraire pauvreté à venir....sans parler des malus démentiels sur l'achat de voitures....la France jadis 4e constructeur mondial n'est même plus dans les dix premiers....
Réponse de le 02/01/2020 à 10:21 :
Vous devriez vous informer sur les derniers chiffres de l'INSEE. En 2019 260.000 créations d'emplois, 750.000 entreprises se sont crées, le chômage a baissé, le pouvoir d'achat a nettement augmenté et la croissance est supérieure à celle de nos voisins. D'autre part les malus "démentiels" sur les voitures concernent que les grosses cylindrées qui coûtent une fortune.
Réponse de le 02/01/2020 à 12:37 :
C'est la richesse par tête qui cpte.
La Suisse, la Norvège...sont loin devant tte cette liste.
La Chine et l'Inde sont très loin derrière et conservent, surtout l'Inde des océans de misère.
a écrit le 01/01/2020 à 14:59 :
hold sur les retraites ? et incapacité de reduire le nombre de chomeurs par manque de savoir pour prévoir ! un actif cotise pour quoi ?
a écrit le 01/01/2020 à 14:12 :
On a un président qui fait ce qu'il dit : on n'a pas été habitué à ça, mais c'est pour ça qu'il a été élu.
On comprend que ça en agace beaucoup.
Surtout ceux qui se posent en défenseurs du pauvre peuple, mais qui oublient de défendre les millions de travailleurs qui rament depuis un mois pour aller bosser.
Tant pis pour eux : ils le paieront cher aux Municipales.
Réponse de le 01/01/2020 à 15:24 :
C'est probable que les municipales seront influencés par ce conflit.
Par contre le candidat Macron a dit qu'il était opposé à un recul de l'âge de la retraite surtout avec un tel chômage des plus de 50 ans.
C'est loin de ce qu'est cette réforme non?
Réponse de le 01/01/2020 à 17:55 :
" les millions de travailleurs qui rament depuis un mois pour aller bosser".

Et ça va les achever d'apprendre que le calcul de leur retraite ne va pas se faire sur les 25 meilleures années pour les salariés du privé ou les six derniers mois pour les fonctionnaires y compris les régimes spéciaux mais sur l'ensemble de la carrière soit 42 ou 43 ans.Sacré baisse en perspective,mais bon, tu n'es pas concerné par cela je suppose.
a écrit le 01/01/2020 à 13:43 :
Puisque "le meilleur d'entre nous" a été incapable de faire le job, il faut bien qu'Emmanuel s'y mette ! Et il a raison de ne pas se coucher devant la meute des malfaisants et des médisants ! Honte à tous ceux qui n'ont rien fait quand ils étaient aux responsabilités !
Réponse de le 01/01/2020 à 14:33 :
Un des principaux enseignements de ce dossier est qu'il n'y aucune opposition crédible, puisque les libéraux jadis représentant une sensibilité au réel, continuent d'ergoter pour faire de la politique politicienne; un tel dossier aurait du faire l'objet d'un vrai consensus (un sujet sérieux à discuter sérieusement). Macron sera réélu (la gauche laminée et les populistes ne peuvent être une alternative -j'espère que nous n'en sommes pas là..)..
Réponse de le 01/01/2020 à 17:56 :
Tu n'es donc pas concerné par cette réforme si je comprends bien.
a écrit le 01/01/2020 à 13:11 :
A présent droit de grève à ABSOLUMENT Réformer : pas en déc 2020 ( dégats sur les T.P.E )
Févr-Mars 2021

A l'instar des militaires : plus de droit de grève en secteur stratégique :
énergie, transports en communs, ports-aéroports....

Sanctions dures, contre violences, intimidations
Réponse de le 01/01/2020 à 14:29 :
Perso, je suis pour le maintien du droit de grève, mais strictement limité à ce qui regarde le contrat de travail, et rien d'autre! Une réforme comme celle des retraites est plus large (et je gage qu'il n'y a rien dans le contrat de travail des agents SNCF en ce qui concerne leurs futures et hypothétiques retraites). Cette réforme n'a pas à être négociée, et sa mise en place doit strictement être débattue devant nos représentants, l'Assemblée Nationale, qui sont responsables des budgets publics.
Réponse de le 01/01/2020 à 16:24 :
En accord avec vous.

Préalablement à cette petite réforme du " droit de grève "

1/ Voter loi de dures sanctions : révocation, amendes, annul permis de conduire, confisc véhicule, retraits des droits civiques, prison ferme ou bracelet électronique, inscript au casier judiciaire,
pour actes de violence, menaces, intimidation, sabotage, casse
CELA DOIT ETRE VOTE DE SUITE

2/Et Février-Mars 2021, loi de réforme du droit de grève ( seuls les " syndicats " Communistes C.G.T et S.U.D seront frustrés de la privation de ces actes.

Les autres ne s'y adonnant jamais, ne sentirons évidemment pas concernés DU TOUT

Celà peut intervenir de suite
Réponse de le 01/01/2020 à 16:26 :
En accord avec vous.

Préalablement à cette petite réforme du " droit de grève "

1/ Voter loi de dures sanctions : révocation, amendes, annul permis de conduire, confisc véhicule, retraits des droits civiques, prison ferme ou bracelet électronique, inscript au casier judiciaire,
pour actes de violence, menaces, intimidation, sabotage, casse
CELA DOIT ETRE VOTE DE SUITE

2/Et Février-Mars 2021, loi de réforme du droit de grève ( seuls les " syndicats " Communistes C.G.T et S.U.D seront frustrés de la privation de ces actes.

Les autres ne s'y adonnant jamais, ne sentirons évidemment pas concernés DU TOUT
Réponse de le 02/01/2020 à 1:11 :
A Anne Sophie et BH
Tiens, les fachos sont de sortie ça manquait. Mais il est vrai que pour vous, devant la doxa ultralibérale la démocratie et la liberté de manifester son opposition doivent céder. Après tout vous devez faire partie ou vous croire comme faisant partie de ces vieilles élites sclérosées qui applaudissent aux régressions sociales imposées par la Macronie.Pitoyable
Réponse de le 02/01/2020 à 12:52 :
A tous, ok pour un service minimum digne de ce nom ds les transports publics, avec réquisition si nécessaire, comme ça existe ds la plupart des pays de l'UE.
Mais pas plus !!
Car plus, on entre insidieusement ds la voie d'un Etat policier...et nul ne sait où ça s'arrêtera, à moins que ça nous conduise tt droit à une véritable insurrection populaire où les GJ seraient comparés à une sympathique partie de barbecue.
a écrit le 01/01/2020 à 12:40 :
bon discours de Macron et bons résultats pour Castaner:pratiquement pas de voitures brulées,sauf quelques rares cas a Strasbourg et dans la drome
Réponse de le 01/01/2020 à 18:05 :
Selon les chiffres officiels des assureurs il y a une moyenne de 128 voitures qui brûlent tous les jours. Soit entre 2 et cinq voitures par jour dans les grandes villes françaises.
a écrit le 01/01/2020 à 12:24 :
Macron et son équipe qu ils arrête de mètre la France en faillite le Gilles jaune les retraité le grève le rois Macron vivement 2022
Réponse de le 01/01/2020 à 16:40 :
Ceux qui mettent la France en faillite sont ceux qui veulent continuer à vivre au dessus de leurs moyens.
a écrit le 01/01/2020 à 11:53 :
Rigide , décalé, il est probablement trop jeune et manque de maturité. Un jour , quant il sera vieux, il se regardera en consultant les images d'archives. J'espère qu'il sera capable de rire de lui-même. Pour le moment nous avons un petit monarque droit dans ses bottes. Le prototype de nos roitelets républicains.
Réponse de le 01/01/2020 à 12:25 :
Vous faites dans le poncif.
Réponse de le 01/01/2020 à 14:17 :
Le qualificatif qui lui convient le plus, c'est "Illuminé" : vérité infuse, désigné par le ciel comme Le Sauveur , persuadé de son role essentiel dans l'avenir de la France, pour 1000 ans....
Réponse de le 01/01/2020 à 16:02 :
entièrement de votre avis comment voulez vous qu'une homme qui n'as pas connu la guerre mai 68 NI LUTTER pour des acquis sociaux N'as jamais souffert puisse diriger la France ilne sais pas ce qu'est manquer de tout on va souffrir pendant 2 ans
Réponse de le 01/01/2020 à 16:46 :
Il a été élu sur un programme et il doit le tenir. Cela change de ses prédécesseurs qui n'ont jamais respecté ce pourquoi ils avaient été élu. C'est cela la démocratie.
a écrit le 01/01/2020 à 11:38 :
Bof, j'attends avec impatience la reforme de 2022 ou 2023 que le successeur de notre Jujugribouille sera bien obligé de remettre sur la table. Perso je verrais plutot de la diversification une retraite socle d'etat garantie type aspa recuperable sur la succession, un etage repartition et un etage mixte repartition/capitalisation (capitalisation commune pour faire un fonds d'amortissement des crises ou personnelle, a voir) et surtout diversifcation des ressources (consommation?), baisser les prelevements sur les actifs, ça va plus être tenable, ce ne l'est deja plus, c'est pour cela que l'on a un taux d'emploi si faible.

Bonne année a tous, et que le raleur prenne enfin la resolution de moins raler, c'est pas bon pour la santé, et c'est important la santé
a écrit le 01/01/2020 à 11:22 :
Peut-être est-ce ça la nouvelle politique de Macron? Avoir du courage politique, c'est de ne pas se "coucher" devant des contestataires bruyants, très actifs médiatiquement, ultra politisés extrême gauche, même à 3 mois d'échéances électorales importantes (les élections municipales se dérouleront les 15 et 22 mars 2020) . A chaque réforme des retraites de ces 20 ou 30 dernières années, les mêmes contestataires se sont retrouvés dans la rue pour défendre les mêmes idées, les mêmes conservatismes. Les gouvernements suivants ont-ils abrogé ces textes? La réponse est non, ces réformes ont donc un réel intérêt même si elles sont impopulaires. Qu'en serait-il aujourd'hui de notre régime de retraites si ces réformes n’avaient été appliquées?
Par ailleurs, vous dites que "Le mouvement reste soutenu par une majorité de Français (51%) ", mais que signifie exactement ce pourcentage, je ne suis pas sûr du tout que les français soutiennent les régimes spéciaux à 51%, il faut être plus précis.
On lit aussi " Autre source d'interrogations: les concessions accordées ces derniers jours à une dizaine de catégories, allant des policiers aux pilotes de ligne en passant par les marins et les danseurs de l'opéra qui conserveront pour longtemps des régimes spéciaux." Hormis les pilotes de ligne qui représentent une "caste royale" quasi intouchable (c'est bien sûr regrettable), pour les autres ils exercent des activités spécifiques dangereuses qui demandent des aptitudes physiques particulières. Veut-on faire "crapahuter" dans le désert du Mali des militaires de + 60 ans, veut-on faire courir après des délinquants des policiers ou de gendarmes de + 60 ans, faire danser les danseurs de l'Opéra à 60 ans, etc. Conduire un train, conduire un métro, conduire un bus, contrôler les voyageurs, aiguiller des trains ne rentrent pas dans cette spécificité à part les horaires irréguliers et décalés.
a écrit le 01/01/2020 à 11:04 :
On préférerait entendre ceux qui dictent les discours de notre président plutôt assumer leur main mise sur le pouvoir, ils y gagneraient bien plus en crédibilité, exposer de la sorte un personnage aussi faible, aussi transparent est une bien mauvaise stratégie. Ca eu payé mais a l'époque d'internet c'est obsolète.

Que nos megas riches assument leur dictature sur notre pays et ils remonteraient d'un coup dans mon estime parce que tout ceci manque désespérément et cruellement de puissance tandis que le RU lui avance à grands pas.

On est foutu.
a écrit le 01/01/2020 à 10:56 :
Quelle belle nouvelle année! Temps de poésie de la vastitude..... Bon finalement, ou comment montrer la vacuité d'une élite d'un niveau d'incompétence qui finalement est aussi le signe des temps moderne?!!

Non, juste l'obsolescence de la volonté d'imposer un modèle qui partout ailleurs se passe l'inverse. Et surtout dans les dits pays anglo saxons, disons qu'ils assument plus leurs objectifs, et comme nous pouvons le voir avec l'angleterre, nous avons donc ce qui montre comment la mécanique cynique a l'inverse de l'objectif de la fonction peut conduire.

En tout cas, le nihilisme démocratique est a présent visible de tous. Le monsieur nous utilise pour de bas objectifs qui scie a ce qu'il puisse a ce point être a la négation du problème!

Lepen n'aurait pas fait mieux en fait...... Alors comme nous sommes a la croisée des chemins, je trouve pour le coup qu'il est plus question démocratique, mais post démocratique.

Un gouverneur, gouverne. Il demande une solution a son gouvernement, alors que c'est lui qui décide......

Donc tout cela est du faux discours, du vide qui s'ajoute au vide, de la com qui s'ajoute a la com...
a écrit le 01/01/2020 à 10:46 :
Macron promet de "mener à bien la réforme des retraites"

le 1er de cordée "guide amateur immature élyséen" ne s'est pas informé sur la météo, une avalanche prévisible va partir, il ne stoppe pas en cours de route et ne fait pas demi-tour
toute la cordée va dévisser au fond d'un ravin dans un vacarme de rochers cailloux poudreuse, un grand nombre de victimes ne seront pas retrouvées vivantes,

le guide imposteur expliquera que c'est à cause de son collaborateur sherpa matignonien ...qui il est vrai se fait remarquer pour ses maladresses devenues légendaires, ses erreurs de timing, son désordre dans la méthode, bref un nommé à matignon qui n'avait aucune expérience ministérielle ...

le 1er de cordée usurpateur elyséen et son sherpa de mauvaise fortune matignonien nous font penser à ces touristes qui entreprennent une montée au Mont-Blanc avec des basquettes aux pieds ... tels des pieds nicklés
a écrit le 01/01/2020 à 10:33 :
Macron en a vraiment rien à faire des Français et de la France. Il est là pour faire ce qu'on lui a dit de faire. VRP d'une idéologie au service du capital. Comme tout VRP, il changera d'employeur au terme de son contrat.
Réponse de le 01/01/2020 à 16:54 :
" Il est là pour faire ce qu'on lui a dit de faire " Voila bien résumé ce que les Français attendent de leur président. Il a passé un contrat avec la France, il doit donc le respecter. Il faudra dorénavant que les présidents et gouvernement respectent leur programme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :