Sortir la France de la "morosité", la nouvelle obsession d'Emmanuel Macron

 |   |  755  mots
Emmanuel Macron, lors d'une visite de l'usine AstraZeneca à Dunkerque, le 20 janvier 2020.
Emmanuel Macron, lors d'une visite de l'usine AstraZeneca à Dunkerque, le 20 janvier 2020. (Crédits : Reuters)
Ces derniers jours, le chef de l'État a exprimé à plusieurs reprises sa frustration face à "cette période qu'on voudrait morose". Pour lutter contre ces idées noires, Emmanuel Macron a mis en valeur la bonne santé de l'économie tricolore lors de plusieurs événements récents.

Emmanuel Macron cherche à sortir de la longue crise des retraites en s'appuyant sur les "bonnes nouvelles" économiques d'une France qui "avance grâce aux réformes". Mais il lui sera difficile d'en convaincre des Français majoritairement sceptiques et pessimistes.

Ces derniers jours, le chef de l'État a exprimé à plusieurs reprises sa frustration face à "cette période qu'on voudrait morose", comme il l'a dit mardi devant 500 patrons d'entreprises intermédiaires. "Je veux bien qu'on nous farcisse la tête de mauvaises nouvelles. On a l'impression que tout va mal", avait-il lancé la veille à Dunkerque. Mais "ce n'est pas vrai quand je regarde les chiffres".

En décembre déjà, il s'était désolé à Amiens de trouver le pays "trop négatif sur lui-même". "Est-ce que les choses vont moins bien qu'il y a 20 ans sur tous les sujets? Faux!", s'était-il emporté face à des étudiants, en les exhortant à "être positifs".

Pour lutter contre ces idées noires, Emmanuel Macron a mis en valeur la bonne santé de l'économie tricolore durant une série d'événements orchestrés par l'Élysée depuis vendredi: sommet Choose France sur les investissements étrangers, réception de 500 entrepreneurs et exposition "Fabriqué en France". Autant d'occasions de vanter la croissance plus forte que dans les pays voisins, les "plus de 500.000 emplois" créés en deux ans et demi ou le niveau record de créations d'entreprises.

Lire aussi : Macron en opération séduction auprès des patrons d'ETI

"Les bonnes nouvelles, elles n'arrivent pas toutes seules. Elles arrivent parce que notre pays se bouge, convainc les grands patrons du monde entier, fait des réformes sur le plan de la fiscalité, du travail, de l'organisation des territoires, pour attirer à nouveau des investissements", a-t-il clamé lundi en visitant une usine pharmaceutique à Dunkerque.

"Parti en campagne"

Mais l'exécutif reconnaît la difficulté de faire accepter à l'opinion que la situation s'améliore. Pis, le dernier baromètre mensuel d'Odoxa montre qu'une majorité de Français voit 2020 comme une année de faible croissance, de hausse des impôts et d'absence d'amélioration du pouvoir d'achat.

Lire aussi : Pouvoir d'achat : les Français déçus par le budget 2020

Pointant "un paradoxe français", le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a reconnu lundi qu'il fallait que "les bons résultats sur le plan statistique" se traduisent enfin "dans la vie quotidienne des Français".

L'exécutif parie sur le fait que ces progrès deviendront plus visibles dans les deux années qui viennent, au fur à mesure qu'approchera l'élection présidentielle de 2022.

"En voyant le président défendre avec fougue son bilan, j'ai eu l'impression qu'il était déjà parti en campagne", remarquait, amusé, un salarié de l'usine AstraZeneca de Dunkerque après l'avoir écouté discourir, debout au centre d'une estrade, le micro à la main.

Président des riches, l'étiquette qui colle à la peau de Macron

L'hôte de l'Élysée n'a pas encore annoncé s'il était candidat pour un second mandat, mais sa principale concurrente, Marine Le Pen, s'est déjà lancée la semaine dernière. Et a accusé mardi Emmanuel Macron de "jouer avec le feu" car, avec "les décisions qu'il prend, la manière dont il les annonce, le calendrier qu'il choisit, tout est fait pour créer les conditions d'une explosion sociale".

Brocardant "la démagogie" de "toutes les oppositions", Emmanuel Macron a de nouveau regretté mardi d'être présenté "tous les jours" comme "le président des riches". "Je ne le suis pas et je ne suis pas le défenseur de qui que ce soit", a-t-il dit, en défendant le bien-fondé de sa politique de l'offre et de ses mesures controversées comme la suppression partielle de l'ISF.

Mais "les électeurs ne votent pas pour un bilan" et "une campagne électorale ne se gagne pas avec des chiffres", l'a mis en garde mardi l'ancien conseiller politique de Matteo Renzi, le président centre-gauche du Conseil italien écarté du pouvoir en 2016 malgré des résultats économiques favorables.

"En 2022, plus que sur la base d'une check-list des réformes faites et des résultats obtenus, les électeurs français feront leur choix selon l'idée qu'ils se seront faite d'un leader dont ils auront pu évaluer les comportements sous la pression des événements. Accumuler les chiffres n'est pas très utile si l'amour entre un leader et ses électeurs s'est évaporé", avertit Giuliano Da Empoli dans une tribune publiée dans Le Monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2020 à 11:10 :
Trump annonce de fortes baisses d'impot pour les classes moyennes US.Et si Macron l'imitait?Nan,j'plaisante,ce n'est pas possible chez nous....
a écrit le 23/01/2020 à 13:27 :
Surement pas, les français sont en colère... Macron est morose.

Mais comme il ramène tout à lui il n'est pas prêt de comprendre.

La tête sur l'échafaud, il en sera encore à dire "hé !.. qu'est ce que j'ai fait de mal?!.... attendez ! c'est vous qui n'avez pas compris!"
a écrit le 23/01/2020 à 7:26 :
Oui, la situation économique s'est améliorée. L'image de la France s'est fortement améliorée à l’international. Oui la vie est belle en France. La culture , la beauté de notre pays le démontre. Regardez le succes du tour de France ... (4eme épreuve sportive la plus regardée dans le monde !). Le président Macron est hyper actif, son ouverture au monde, sa culture , sa mémoire envers les combattants des 2 guerres qui se sont sacrifiés pour que nous vivions dans le confort et la liberté d'aujourdhui..
Certes il y a des loupés (les 80 km/h..sont un délire de dépenses publiques..) mais combien de dirigeant dans le monde ont une si belle posture.. J Trudeau au Canada..et puis qui d'autre ? L'italie tant magnifique qui ne sort pas de son carcans politique, l'Espagne dont la Catalogne veut garder l'argent, la Grande Bretagne qui n'a jamais été Européenne ( I want my money back..). D Trump qui ne combat pas le lobby des armes et ou régulièrement ont a des vingtaines de gamins tués dans les écoles. Oui la vie est belle en France car nous jouissons d'une grande liberté, très rare dans le monde..
Regardez le Japon... 130 jours de garde à vue .!!. Nous ne sommes que de passage sur notre planete, et c'est une belle chance que nous puissions le faire dans notre beau pays. Ouvrons les yeux.
a écrit le 23/01/2020 à 1:46 :
Retraites : tout le monde y perd
La désindexation Annuelle de l'inflation, pour nos parents et grands-parents : PERPETUELLE

Hopitaux en faillite, et à Staphilocoques Dorés, nourriture inmangeable pour 20 eur de forfait jour

Epades-mouroirs indignes et cauchemardesques pour 2200 eur/mois

Maires DEGOUTES

Les Agriculteurs SAIGNES par la Grande Distrib Gloutonne de Marges

L'Internet qui tue les commerces

Violences et Cambriolages et Vandalismes EN EXPLOSION

Record mondial de dépenses publiques 57% du PIB
320 MIlliards d'eur empruntés !!!!! en 2019 pour !!!!! rembourser !!! de la dette

Impot sur la mort le plus lourd au monde, doublé par hollande : non réévalué
55% !!!!! d'oncle à neveu !
CONFISCATOIRE APRES UNE VIE FISCALE

TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES TAXES
Réponse de le 23/01/2020 à 8:05 :
Je fais mien votre commentaire :

Toutefois RECONNAISSEZ,
Que c 'est là non deux ans et demi de " passif "

Mais d'abord Mitterrand et son P.S pour 70%
Et Aubry, Chirac, Hollande pour 30%

30 ans Sans !!!! Bétises, pour réparer leurs dégats

( Sarkozy est le seul Président de l'histoire, à avoir du affronter récessions et crises financières eur et mondiales, Une ! par Année de quinquennat dès 09/2007, lourdé par le passif explosif des prédécesseurs )
Réponse de le 23/01/2020 à 14:47 :
Non tout le monde n'y perd pas:les retraites sont plus élevées que les salaires.Redonnons une partie de l'argent des retraites aux actifs.La prochaine mesure sera sans doute de supprimer l'abattement de 10% pour les retraités,dont ne bénéficient pas les actifs.Il faut y aller a la hussarde et tailler dans le vif!
Réponse de le 23/01/2020 à 18:18 :
Et comme le taux de chômage aujourd’hui est hallucinament haut les salaires s baissent naturellement... quand un patron a devant lui 10 candidats, il en demande un max pour le moins cher possible d'où des bac +2 au SMIC, alors que si 10 patrons savent que le seul candidat possible est celui qu'ils ont devant eux, là le candidat est chouchouté et a un salaire normal... Aujourd'hui on est dans le premier cas !
a écrit le 22/01/2020 à 22:01 :
selon un petit sondage Elabe, 61% des français estiment que Macron devrait écouter les français et retirer son projet de réforme des retraites.

62% des français sont déçus de son action. On n'en est plus à l'attentisme du début, quoique, 24% lui offrent encore le bénéfice du doute (mais seulement 14% sont d'ors et dejà satisfaits).

et pour ajouter un dernier clou à son cercueil politique, 69% des français estiment qu'il sera battu en 2022...
En politique, il y a des prophéties qui sont auto-réalisatrices.
a écrit le 22/01/2020 à 17:10 :
Cet article donne le mot juste "la nouvelle obsession d'Emmanuel Macron". Car le Président va d'obsession en obsession. Son premier ministre les appelle réformes. Ce n'est pas rassurant.
a écrit le 22/01/2020 à 16:45 :
Notre système économique induisant la destruction de notre environnement vital, la bonne santé de celui-ci est une mauvaise nouvelle. Donc pas d'avenir pour nos enfants ni de futurs enchanteurs : la morosité est donc de mise quand on a ouvert les yeux sur cette réalité. Nos dirigeants (et la plupart de nos con-citoyens) ne veulent pas nous sortir de ce système, et font tout pour continuer à appuyer sur l'accélérateur ...
a écrit le 22/01/2020 à 16:14 :
Si ce n'était qu'affaire de chiffres, les anglais qui connaissent le soit-disant "plein emploi" ne seraient pas dans un tel état de dépression avancée
a écrit le 22/01/2020 à 14:37 :
Ben c'est pourtant facile : il n'a qu'à annoncer sa démission et celle de toute sa clique de "Parle à mon c.. ma tête est malade !) et son départ sous d'autres cieux pour aller emm...r d'autres peuples (par exemple les Belges, qui n'ont plus de Gouvernement depuis plus d'un an et qui ne s'en porte pas plus mal :-))) !!), il rendra heureux 2/3 des français d'un coup !!
a écrit le 22/01/2020 à 14:06 :
Il est clair que tant qu’il sera aux commandes du Pays, l’objectif que se donne le Président ne pourra être atteint, bloquant sur sa personne et son comportement depuis qu’il est dans la fonction !!! Si il advenait qu’il fasse un deuxième mandat, ça ne pourrait qu’aller en empirant, car seulement 1/3 du Pays s’en accommode et 2/3 le rejette !!!
a écrit le 22/01/2020 à 13:56 :
Macron parle de morosité,

toutes les familles de la population française sont touchées par la pauvreté, et la misère qui se répand, s'étale à la face du monde ;

les touristes des ex pays pauvres en voie d'enrichissement viennent maintenant en France pour voir le spectacle de cette population française ex-riche qui devient pauvre et miséreuse ;

les touristes viennent aussi pour voir la brutalité policière d'un Etat aux abois qui sombre dans la dictature et la corruption généralisée.

Seuls un Président Macron, un gouvernement macronien et des députés LREM MODEM pouvaient faire connaître une pareille régression,

ils vont entrer dans l'histoire pour ce résultat MINABLE un qualificatif qui leur sieds comme un costume et des robes sur mesure de chiffonniers !!!
a écrit le 22/01/2020 à 12:41 :
Il est de bon ton dans la macronie de reporter les difficultés sur les prédécesseurs, mais qui a amplifié le phénomène: Macron. Il a commencé son quinquennat en s'attaquant aux plus pauvres en baissant les APL, aux retraités dont une majorité a des petites retraites. A l'opposé, il a supprimé l'ISF, appliqué une flat taxe sur les dividendes, il a glorifié les "premiers de cordée". Après cela, il se défend d'être le président des riches. En arrivant avec sa réforme du droit du travail il a introduit encore plus de précarisation pour les salariés,des indemnités de licenciements revues à la baisse. La réforme des allocations chômage va faire baisser les allocations voir les supprimer pour environ 1,5millions de chômeurs. Aujourd'hui, la réforme des retraites met les citoyens dans l'incertitude en ce qui concerne leur avenir, la seule certitude étant qu'il va falloir travailler plus longtemps pour au final avoir le risque de toucher une retraite moins élevée. D'ailleurs, il ne faut pas s'y tromper, jamais les français n'ont autant épargné signe d'un manque de confiance dans l'avenir. Et il faudrait être enthousiaste!!!!
Depuis que Macron est au pouvoir, il y a 250 000 pauvres en plus, le chômage flirt toujours avec les 3,5 millions (pratiquement 6 millions si on prend toutes les catégories de chômeurs). Pour 2020, des licenciements sont annoncés dans l'industrie automobile, les banques - assurances, la grande distribution.
Vous ajoutez à tout ça l'arrogance de cette macronie et de son chef, les petites phrases vexantes et inutiles du chef de l'état, des réformes ou plutôt des régressions à marche forcée et vous avez ce cocktail explosif qui provoque ce qui n'a jamais été vu dans la Vème république, pratiquement 14 mois de troubles sociaux continus et à mon avis ce n'est pas fini. Au fond , la sinistrose des français vient d'un manque de reconnaissance de la part de cette élite qui nous gouverne. On valorise les chefs d'entreprises, les premiers de cordée mais on oublie les salariés qui tous les jours font autant que les patrons la richesse dans les entreprises. Avec Macron nous sommes en plein dans le mépris de classe.
Les français ont compris depuis longtemps que les réformes engagées ne leurs sont jamais favorables, qu'elles leur pourrissent la vie toujours un peu plus.La politique de Macron amplifie l'angoisse des gens tout simplement, parce que les français ne voient pas où ce président les emmène, vers quelle société. Et Macron voudrait que les français soient optimistes???
Réponse de le 22/01/2020 à 14:07 :
@; l' Australien ;

Pourtant les résultats économiques sont là mais bon....Le petit a fait un énorme boulot depuis 3,5 ans , après son deuxième mandat il vas laisser la France sur les railles , son remplacent vas pouvoir dormir pendant son mandat ,moi je verrais bien Edouard finir le boulot....
Réponse de le 22/01/2020 à 20:16 :
Réponse a roro

Je pense plutôt que nous serons exsangues !

La dette et la financiarisation aura terminer une transformation ou l'individu sera endetté, les caisses de l'état totalement vides, mais surtout avec ou les dettes privés, d'entreprises et autres seront a mon avis le signe du chant a venir.

Pour le coup attendons, nous constaterons tout cela de fait!
a écrit le 22/01/2020 à 12:24 :
C'est un problème de communication.Le gouvernement communique sur tout,sauf sur les bons résultats économiques.Or c'est avec le bilan économique qu'on gagne les élections.Trop de place est laissée dans les médias aux éculubrations syndicalistes de toutes sortes!
a écrit le 22/01/2020 à 12:12 :
Depuis 50 ans les français s'appauvrissent, tandis que les Gohsn et les Macron s'enrichissent!
Ce qui compte c'est l'opinion de la majorité, par l'avis d'une minorité qui vit très bien de la sueur des impôts autres!
Sauf pour ceux qui se foute éperdument de la démocratie tant ils sont occupés à se gaver!
a écrit le 22/01/2020 à 11:54 :
la grogne des Français est en effet incompréhensible, alors qu'ils sont les mieux lotis au monde.
la France cartonne en ce moment :
créations d'entreprises qui explosent, augmentation du nombre de boîtes manufacturières alors que cela décline en Allemagne depuis au moins 2009 (Eurostat), niveau d'embauches record au 3e trimestre 2019, nombre d'emplois vacants record, investissement dynamique (notamment l'investissement étranger dans industrie/R&D), mise en oeuvre du plan d'investissement dans les compétences notamment pour les plus fragiles et la transition écologique, pouvoir d'achat qui grimpe (INSEE), épargne des ménages à des sommets, ventes immobilières qui grimpent en flèche, entrées au cinéma au plus haut, fécondité toujours la plus élevée des pays développés, taux de pauvreté qui ne progresse pas depuis 2005 contrairement à Allemagne ou Suède (Eurostat), etc...
Réponse de le 22/01/2020 à 20:11 :
vous comptez les start up? les auto entrepreneurs? Création d'entreprise ou viabilité?

Tout est question de choix dans l'urgence, car on ne peut supprimer les aides sans supposer que le seul choix dans un marché du travail de 10% ou autour, sans compter la mise en concurrence des travailleurs détachés, que tout cela est dans un chiffre qui a mon avis est sans doute le résultat que nous constaterons par la suite.

Mais dire n'est pas faire, vouloir n'est pas pouvoir. Et pour autant qu'il soit,

"Le secteur privé n'a créé que 106. 100 emplois l'an passé, soit trois fois moins qu'en 2017. Par Guillaume de Calignon
Publié le 11 févr. 2019 à 9h20

(désolé de mettre le concurrent)!

Donc la question de la relativité, car je trouve que le mouvement de grève a réduit la consommation, donc il y a des morts plutôt.

Après 40 jours de grèves !!! c'est donc que nous avons un nouveau modèle de croissance alors?
a écrit le 22/01/2020 à 11:34 :
Bonne chance, monsieur le Président ! Les Français sont le peuple gavé comme une oie le plus pessimiste du monde. Peuple sorti de l'Histoire depuis longtemps.
Réponse de le 22/01/2020 à 14:46 :
vous êtes un gavé.... on ne vit pas dans la même France j'ai des petits enfants qui essai d’avoir un cdi une petite fille aide soignante en EPAD idem une autre qui est psychologue dans un hôpital un mécanicien on renouvelle les contrats mais elle ne peuvent pas avoir d avenir sans CDI une en apprentissage restauration c 'est la bonne à tout faire une cousine qui était colonel de gendarmerie vient de prendre sa retraite elle est bien contente car le métier a bien changé ma petite fille prof après 17ans vient de démissionner alors ne dites pas que la france va bien
a écrit le 22/01/2020 à 11:18 :
la grogne des Français est en effet une honte, alors qu'ils sont les mieux lotis au monde.
la France cartonne en ce moment :
créations d'entreprises qui explosent, augmentation du nombre de boîtes manufacturières alors que cela décline en Allemagne depuis au moins 2009 (Eurostat), niveau d'embauches record au 3e trimestre 2019, nombre d'emplois vacants record, investissement dynamique (notamment l'investissement étranger dans industrie/R&D), mise en oeuvre du plan d'investissement dans les compétences notamment pour les plus fragiles et la transition écologique, pouvoir d'achat qui grimpe (INSEE), épargne des ménages à des sommets, ventes immobilières qui grimpent en flèche, entrées au cinéma au plus haut, fécondité toujours la plus élevée des pays développés, taux de pauvreté qui ne progresse pas depuis 2005 contrairement à Allemagne ou Suède (Eurostat), etc...
Réponse de le 22/01/2020 à 20:03 :
je dirai cela a tout les pauvres dans la rue que je vois.

Changer un système sans filet, décider par peu sans aucune préparation, oui nous pouvons le voir actuellement.

Si l'on peut étouffer les choix fait sur les assedics qui a sans doute entraîner de fait de la destruction humaine et sociale, disons que le minimum est d'assumer les choix.

Avec presque 10 millions de pauvres, disons que difficile d'adhérer a vos propos !
a écrit le 22/01/2020 à 11:14 :
macron, c'est pas le candidat à la présidentielle qui voulait redonner "confiance" aux français ?
après presque 3 ans de mandat, on voie le résultat, ptdr, maintenant il veut combattre la "morosité" en "regardant les chiffres", je pense qu'il n'est bon qu'a cela "regarder les chiffres", mais certainement pas à les analyser et encore moins les expliquer
sinon il se rendrait compte que les taux de croissance depuis 3 ans sont en baisse régulière, les embauches aussi (et ce, en dépit, en 2019, de la reprise de la politique monétaire accommodante de la BCE, du double effet kiss-cool CICE : crédit d'impôt, et pérennité des baisses de cotisations sociales), les niveaux d'endettement privé et publique qui explosent
par son comportement, ses propos, ses choix sur ceux qui doivent l'entourer (tous ces mauvais politiques) ce bonhomme s'est disqualifié aux yeux d'une grande partie de la population française et à l'internationale
qu'il arrête de "patachonner", ne l'empêchez pas d'aller au théâtre, au contraire qu'il y aille du matin au soir, cela nous évitera jusqu'en 2022 d'avoir à supporter ce 1er de cordée qui nous entraîne au fond du précipice
a écrit le 22/01/2020 à 11:06 :
Le travail de sape, depuis 20 ans, des mélencholepenistes soutenus par le groupe des dictateurs sinorusse porte ses fruits. Où est la commission d'enquête parlementaire sur les accusation de financement Russe des partis de Mélenchon et Lepen ?
La remise en question de notre démocratie n'est plus très loin.
Quand la seule opposition politique reconnue par France Info regroupe les mélencholepenistes et Dupont-Aignan, on tombe très bas. Et la critique est inexistante.
Réponse de le 22/01/2020 à 19:59 :
Il faut renvoyer a César ce qui est de César, le pouvoir est celui qui dans cette république donne celui ci au président.

Du coup la question ce n'est pas les affaires, ce sont les choix économiques qui sont fait par macron.

il faudra a un moment donné assumer les choix, juste cela serait positif si l'on veut sortir du trou économiquement.

Car ce n'est pas le problème d'un parti politique, mais de ceux qui ont les clefs !

Ce serait aussi pas mal d'arrêter la violence d'état, car je peux constater ou je suis comment fonction les choses....

Si il n'y a plus de limite du pouvoir policier, du coup la aussi il faudra assumer !!!
a écrit le 22/01/2020 à 11:01 :
Pour sortir de la morosité, il faudrait que les politiques laissent les français tranquilles.
Nous sommes dans une monarchie républicaine ou la volonté d'un seul décide du destin de tous. Une réforme de notre constitution est indispensable. Les citoyens ont besoin de liberté , de ne plus être conditionnés par la pensée unique. Diminuer aussi la pression fiscale et l'omniprésence d'une administration pléthorique et envahissante. Macron en a t-il conscience , à suivre ....
a écrit le 22/01/2020 à 10:13 :
Le problème de cette rhétorique se reposant sur notre capacité à céder à la classe dirigeante c'est qu'à un moment, quand vous n'avez plus que 20 euros pour terminer le moins, vous n'en avez pas 100 et que les paroles, tout cet amas de mots aussi grotesques qu'indécents ne font plus effet, on nous a bien trop soulé avec, à un moment il faut arrêter de parler et agir dans le sens du mieux et non du pire.

Notre président lui agit, alors bien évidemment il n'est pas responsable de ses actes mais c'est quand même lui qui nous fait directement mal, contre nous tout en nous demandant de ne pas nous plaindre tout en nous affirmant que tout va bien.

"Répétez mille fois un mensonge et il devient vérité" Goebbels, boucher nazi. Inquiétant quand on sait que c'est l'allemagne qui guide l'europe et que la vieille oligarchie allemande ayant installé hitler au pouvoir est toujours là.

Alors certes oui manu, la vie est belle c'est une certitude mais pas grâce à toi et encore moins grâce à tes patrons. Vous autres LREM êtes toujours sur internet comment faites vous encore pour croire en ce que vous racontez ?

Quelle impuissance, quelle faiblesse politique et donc légitimité populaire désastreuse quand même...
a écrit le 22/01/2020 à 10:04 :
c'est marrant, c'est lui qui a mis la morosité, du coup c'est logique qu'au minimum il en soit responsable.

Alors la com va être l'impression face a la réalité?

question du bac de philosophie 2020!

Ou un autre sujet:

La démocratie existe t'elle par la personne qui le dit? ou par ceux qui le vive?
Réponse de le 22/01/2020 à 10:56 :
Ah oui, la morosité est apparu sous Macron. Elle n'existait pas sous Hollande, ni sous sarko, ni sous Chirac. non non, elle vient de macron on vous dit !
Réponse de le 22/01/2020 à 11:21 :
Chacun d'eux l'ont accentué, incapable de n'être autre chose que la marionnette du dogme européiste!
Réponse de le 22/01/2020 à 19:53 :
La question n'est pas simplement une question économique, mais elle est aussi l'ambiance du pays. Je crois que pour cela, la force de macron est que ces votants ne soient pas visibles !

Car d'un point de vue économique, il fait des transferts de richesse vers les entreprises. Et après?

Lui la différence est la déférence justement en plus !

Et comme nous venons de vivre un temps ou plutôt entre 2018 et 2019 l'on constate que les gens ne vivent plus y compris avec leur salaire, 2019 ou avec le conflit sur les rétraites, il est clairement affiché donc des intérêts qui n'ont plus de rapport avec la majorité des gens.

Mais peu importe, ce qui est aussi un problème, est de voir des ministres hors de la constitution, un texte de loi qui se votera a l'assemblée nationale alors que celui ci se décidera par la suite.

Je vous passe la violence policière, qui avait aussi pour but de faire peur, la preuve les seuls qui ont obtenu quelque chose dans l'affaire sont les policiers.....

Alors venir expliquer qu'il ne serait en rien dans le climat actuel, franchement.....

Sous hollande, il était ministre de l'économie, du coup faisant strictement ce qu'il produit actuellement, les mouvements depuis hollande.....

La loi el khomery qui aussi de son fait.

Changer les règles, et mettre les gens dans des situations a court terme de pauvreté, pour permettre d'abaisser les conditions de ceux qui ont le plus.

C'est un choix, mais donc accepter a ce que les faits actuels lui soient imputé!

Nous étions la chair a canon de ces choix politiques, difficile ensuite qu'il ne soit pas responsable du climat actuel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :