Sarko déploie sa marque à l'international

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

Pendant que l'UMP se déchire, à nouveau,  pendant que Jean Marc Ayrault et la ministre de la famille tentent de justifier une attaque en règle de la politique en faveur de ladite famille, que fait Nicolas Sarkozy ?

Leadership storytelling

Il poursuit, méthodiquement, la mise en scène de sa nouvelle série, innovante et troublante dans le paysage économique et politique français. Un leadership storytelling comme disent nos amis anglo-saxons, quasi inédit chez nous, mis à part, peut-être, celui beaucoup plus discret mais bien réel de Valéry Giscard d'Estaing après sa propre défaite de 1981.
Après entre autres New York, Doha, Moscou, Montréal et Tel Aviv ... il est à Londres, pour donner une conférence à 100 000 dollars. Nicolas Sarkozy devient un speaker super côté sur le marché international. Une conférence sur l'Europe, sa situation et son futur, pour un parterre trié sur le volet par la sympathique banque Goldman Sachs. L'une de celles que Président en exercice, Nicolas Sarkozy, déjà en mode internationalisation de la marque Sarko, désignait comme responsables des dérives de la finance mondiale et de la crise qui nous plombe encore et en particulier l'Europe dont il va évoquer l'avenir. Une banque qu'il prétendait aussi, comme du reste le réélu Barack Obama qui embaucha pourtant nombreux de ses ex collaborateurs, mettre au pas dans un célèbre discours toulonnais qui fit date en son temps. « Une certaine idée de la mondialisation s'achève avec la fin d'un capitalisme financier qui avait imposé sa logique à toute l'économie et avait contribué à la pervertir. L'idée de la toute-puissance du marché qui ne devait être contrarié par aucune règle, par aucune intervention politique, était une idée folle ». Arnaud Montebourg et d'autres ont pu s'étonner de cet attelage du jour au c?ur de l'une des places même de l'exercice de la dérégulation financière.

La marque Sarkozy en déploiement global

Nicolas sarkozy mixe comme d'autres leaders anglo-saxons, conférences payantes portées par des partenaires puissants, BTG Pactual, Alfa Bank, Goldman Sachs donc, pour parties prenantes et autres influenceurs de haut niveau et plateforme de conversation orientée business diplomacy. Un mélange qui colle efficacement à ses déclarations d'avant et d'après campagne présidentielle : j'irai gagner de l'argent.
Il ajoute une touche plus française qui complète la démarche et lui donne des allures de visite officielle. Chaque épisode ou presque de cette série comporte une scène politique et diplomatique. Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahu, David Cameron, ... rencontres en tête à tête, photos, déclarations, vidéos, ... au delà de Sarko le business diplomate, la marque Sarkozy poursuit donc son voyage politique et diplomatique comme si 2012 n'avait été qu'une parenthèse. Un "brand content" qui se déploie en rythme, qui ne doit rien au hasard ou à l'improvisation et qui veut nourrir la conversation du leader avec de nombreuses parties prenantes.
Elle semble très goûtée par les puissants de la mondialisation, banquiers, PDG, médias et politiques ... Une question demeure sur sa performance et son audience auprès des citoyens du Monde qui vivent autrement les performances de ladite mondialisation.

Le retour vers le peuple ?
Des citoyens qui pour la plupart n'avaient pu assister au discours de Nicolas Sarkozy alors Président de la République en exercice, en janvier 2010 au Forum de Davos, devant la aussi une assemblée de puissants, il terminait pourtant par quelques mots qui
« Oui, dans le monde de demain il faudra de nouveau compter avec les citoyens, avec l'exigence de morale, l'exigence de responsabilité, l'exigence de dignité des citoyens. Il faut regarder cela non comme un problème de plus mais comme une partie de la solution, non comme une difficulté supplémentaire mais comme quelque chose de sain, de vertueux qui, peut-être, nous conduira à nous sentir plus heureux de ce que nous sommes, plus heureux de ce que nous accomplissons. » C'était il y a à peine 3 ans et ce sera le prochain défi de la marque Sarkozy : se redéployer cette fois vers le peuple.

*Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne
Président de j c g a
Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 10/06/2013 à 0:16
Signaler
article très interressant , mais on peut s'interroger jusqu'à quel point on tombe ? , d'anciens présidents US ou URSS ( gorbatchef ) ne perçoivent plus rien de leurs états ou peu , mais n'exercent aucun MANDAT constitutionnel ou similaires , en franc...

à écrit le 09/06/2013 à 10:02
Signaler
En prison à Saint-Pierre et Miquelon il sera marqué par le fer. Des marques au fer sont employées comme punition pour les criminels condamnés, combinant la punition physique, les brûlures étant très douloureuses, avec l'humiliation publique (d'autant...

à écrit le 04/06/2013 à 17:42
Signaler
De grace arretons de parler de l'agite c'est un nul.

le 05/06/2013 à 8:35
Signaler
C'est vous le NUL veritas .... Faut arrêter d'être jaloux et reconnaître le talent !! Hollande n'a pas était élu par le peuple, il est une conséquence ...

le 05/06/2013 à 8:42
Signaler
tout a fait d accord comme en plus il y a beaucoup de vent tout les jours il va en créé en supplément arrêter la coupe est pleine sarko est un gesticulateur utile pour une certaine élite de la société ce qu ils n osent pas dire ils le font par l i...

à écrit le 04/06/2013 à 16:13
Signaler
Quand Mr Sarkozy , continue de jouer perso !!

à écrit le 04/06/2013 à 16:11
Signaler
Qu'on soit pour ou contre Sarko, il faut reconnaître qu'il sait mener sa barque et c'est ce qui importe dans le monde actuel. Les compétences sont totalement accessoires, ce qui compte, c'est qui tu connais et c'est probablemnet la raison pour laquel...

le 04/06/2013 à 22:33
Signaler
Là Voila la fameuse phrase de Patrickb par laquelle et à cause de cette stupide Croyance de Réseaux basé Uniquement sur le Relationnel et Non plus sur une Vraie Conscience des Responsabilités que la Situation économique comme Morale est devenue Catas...

le 05/06/2013 à 7:15
Signaler
La croyance des réseaux, c'est bien là que vous vous plantez, non seulement elle existe, mais c'est la méthode qu'à aussi utilisé un type comme Tapie. Substituer son incompétence et son absence de diplôme par des apparences, utiliser son carnet d'adr...

le 05/06/2013 à 10:00
Signaler
John Fitzgerald Kennedy !^_^! : Yes elle existe, Je suis d'accord pour les recommandations de réseaux, mais si ce doit être au Détriment de Réflexions personnelles et indépendantes que tout être humain bénéficie à la naissance, pour se dire (est-ce...

le 05/06/2013 à 16:09
Signaler
Il ne s'agit en aucun cas de cautionner surtout pour Tapie, mais d'en prendre conscience, comprendre comme le cite l'article l'incidence notamment sur la vie publique de telles pratiques. On pourrait s'interroger par exemple de savoir comment un peti...

à écrit le 04/06/2013 à 15:34
Signaler
le cv de Sarko est d'une banalité absolue.Comme avocat personne l'a jamais regretté. Pas une prise de position,interrogation,etc.à la chambre des députés (toujours absent) Comme ministre des finances et intérieur: un champ des ruines.(l'homme au Kaer...

le 04/06/2013 à 16:59
Signaler
Tandis qu'Hollande a un parcours tellement brillant et ouvert sur le monde... Quant à incarner la Berezina et Waterloo ensemble. Il suffit de voir la situation de la France au bout d'1 an d'Hollande et les mesures en cours pour comprendre que c'est H...

le 08/06/2013 à 8:01
Signaler
Mais bien sur car quand Hollande a pris le pouvoir il y a 1 an tout allait bien (chomage en baisse, croissance, réindustrialisation...) Il nous a foutu dans la merde ce Hollande! Lol.

à écrit le 04/06/2013 à 14:39
Signaler
C'est vrai que Sarkozy a de vraies bonnes leçons de finance à donner. Ses performances furent tellement bonnes en France de 2007/2012! A mon avis les auditeurs y vont pour se foutre de lui...

à écrit le 04/06/2013 à 13:42
Signaler
ouais, celui là aussi explique à des benêts, comment creuser une dette abyssale, s'ils ne savent pas comment procéder.....PATHETIQUE! mais apparemment, à lui, ça lui rapporte! allez comprendre!!

à écrit le 04/06/2013 à 12:57
Signaler
La campagne de Hollande fut un chef d'oeuvre de "storytelling", un histoire de plouc pour les ploucs et, comme cela a déjà été écrit, le storytelling de Hollande continue et efface le politique. Ce qui est reproché à toute la classe politique issue d...

le 04/06/2013 à 13:56
Signaler
du grand n'importe quoi!! Sarko a crée une dette abyssale, même si ce président n'est guère mieux ! s'il trouve des niais à qui donner des leçons pour réussir des abîmes", tant mieux pour lui! nous!, nous en passerions volontiers de ce personnage !!

le 04/06/2013 à 17:01
Signaler
Lisez le rapport de la Cour des Comptes à ce sujet qui n'aloue qu'une toute petite part de la dette contractée à la politique de Sarkozy. Et effectivement, ce président n'est guère mieux : + 200 md d'euros de dette en un an et ce en augmentant les pr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.