Tueur de Bruxelles : y a-t-il un risque djihadiste en France ?

 |   |  273  mots
Un individu de 29 ans, de nationalité française, a été arrêté à Marseille. Il est soupçonné d’être l’auteur de la fusillade du 24 mai dernier à Bruxelles. / DR
Un individu de 29 ans, de nationalité française, a été arrêté à Marseille. Il est soupçonné d’être l’auteur de la fusillade du 24 mai dernier à Bruxelles. / DR (Crédits : Reuters)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, y a-t-il un risque djihadiste en France ?

3 morts. Un couple d'Israéliens et une Française. C'est le dramatique bilan humain de l'attaque perpétrée, le 24 mai dernier, contre le musée juif de Bruxelles.

8 jours plus tard, un individu vient d'être arrêté à Marseille. Son nom : Mehdi Nemmouche.

Après s'être radicalisé en prison et rendu en Syrie l'an dernier, le suspect originaire de Roubaix présente un profil similaire à celui de Mohamed Merah, auteur des tueries antisémites de Toulouse et Montauban en mars 2012. La menace djihadiste en France est-elle de plus en plus présente ?

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

 

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

Khaled Kelkal
Été 1995. Une série d'attentats, menée par le Groupe islamiste armé algérien, terrorise l'Hexagone. Retour sur la personnalité de l'un des protagonistes du GIA, Khaled Kelkal.

 

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

Royaume-Uni : les mères invitées à dénoncer leurs fil 
Le 7 juillet 2005, à Londres, 56 personnes ont été tuées et 700 blessées. Des attentats commis par quatre kamikazes, britanniques, qui se sont radicalisés en Angleterre. Depuis, les autorités ont mis en place le plan "Prevent" pour lutter contre la radicalisation des jeunes. Dernière mesure en date : les autorités demandent aux mères de famille de les prévenir en cas de soupçons pour « éviter des tragédies ». Un modèle à suivre pour la France ?

 

DEBAT
Pour en débattre, David Thomson, reporter au service Afrique de RFI, Gilles Kepel, politologue et spécialiste de l'Islam et du monde arabe, et Jean-Charles Brisard, expert international en terrorisme.

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2014 à 12:20 :
Va-t-on subventionner des journalistes pour publier ce tas de morts? La République nourrirait le terrorisme anti humaniste? simple question de mensonge... on vend des salades de riches ou des salades politiques? On affame la population et on fait fortune... c'est l'Etat fasciste contre le progrès de Mr Hugo! Car notre Etat fasciste fabrique le chômage des jeunes, avec des subventions européennes... on appelle cela l'humanisme. Seulement vendre des salades commerciales ou pendre les salades, au final, c'est une question de gravité, comme notre ami Galilée, condamné, disait, si on pend les salades, elles tombent toujours vers le bas, comme un bris de glace, 60000 entreprises de moins, 6 millions ou 9 question de mensonge d'Etat, on brise du cristal.. Alors on subventionne le chômage ou les carrières canapé du boomer?
a écrit le 04/06/2014 à 12:06 :
Un acte terroriste sans médiatisation ne sert à rien!
a écrit le 04/06/2014 à 11:50 :
La France un modèle... on est morts de rire et morts tout court. On déplore encore une belle plante, ça fait couler de l'encre, comme le chômage, ou bien les malheurs, la paperasserie en profite au détriment de l'homme. C'est un bon scoop, un bon de morts, un bon as d'os, comme en 40, vive les camps et les vampires sociaux prolifèrent sur le s de la population! On fait dans l'humanisme su le papier, ça rapporte, on relance la filière bois administrativement parlant! C'était pour tirer dans la pierre ou bien pour faire un tas de morts à la mode républicaine, en musique, la marche des trainards de l'Europe! Est-ce un saliéri un maitre de musique qui tripote, le chef d'orchestre pour la marche funèbre? On parle de Bruxelles, c'est des choux nés dedans? Alors un jour de silence pour une attaque dans le musée de l'homme? Le conservateurs du musée de l'industrie est-il présent à la commémoration? Et au débarquement on commémore les tombes, les vampires sociaux ou le chômage? Alors nous sommes attaqués, dans quel sens?
a écrit le 03/06/2014 à 22:52 :
Grace à votre action, années après années et depuis 40 ans, des centaines de milliers d'étrangers sont régularisés et la plupart viennent grossir nos cités (bidonvilles), alors meme qu'il y a déjà + 5 millions de chomeurs et + 9 millions de pauvres en France. Beaucoup de ces immigrés vivent dans la désillusion et le rejet de notre société. Des centaines en viennent même à faire le jihad en Syrie ou en Afganisthan pour revenir ensuite commettre des attentats en Europe. Merci à l'UMP et au PS, ces partis démago, qui mettent en danger en connaissance de cause les Français de souche.
a écrit le 03/06/2014 à 16:25 :
la france soutenait les djihadist nous sommes dans la merde
a écrit le 03/06/2014 à 14:00 :
Les guerres de religion ont toujours été plus fortes en cas de récession. Là, ça risque juste de s'amplifier.
Réponse de le 04/06/2014 à 12:38 :
Sous Henri 3 on porte haut la fraise... sommes-nous sous les Guise ou bien sous Louis 14, colvert et Louvoie en terme de Charibe à Sylla ou bien sous Vercingétrix, bon looser qui n'et pas Clovis, car Clovis est un vainqueur comme Saint Michel. si les français se parlent, on peut imagier, ici Londres, si nos sanglots sont longs, on vend le mont Saint Michel...et les entreprises! La fraise des bois est comme notre ami Roland, elle crie au fond des bois... n'entendez-vous pas cri électoral?
a écrit le 03/06/2014 à 13:13 :
Il me semble que si il y avait moins de médiatisation de ce genre d’événement, la peur en serai moins grande, ce qui me fais dire que les médias sont indispensable a la bonne marche du terrorisme!
Réponse de le 03/06/2014 à 13:44 :
Oui vous avez raison. On devrait pas en parler du tout comme ça on pourra se faire tuer sans avoir peur !
Réponse de le 03/06/2014 à 14:38 :
Peur..?? Et vous avez peur de quoi..??
Réponse de le 04/06/2014 à 9:10 :
du temps de l'URSS l'information sur des actes terroristes étaient cachés au peuple , il se passait donc rien .. donc faire des attentats dans ce pays a l'époque était improductif .. a contraire de nos jours ou l'info circule partout et donc met en avant l'acte de fous et de suicidaires ..encouragés par des démagogues sectaires extrêmes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :