Sarkozy dans le sillage des Bleus ?

 |   |  759  mots
(Crédits : DR)
Ce n'est pas forcément un hasard si l'ex président entame sa tentative de retour au moment où l'équipe de France de foot reprend la mainPar Jean Christophe Gallien, Professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne

Alors que le phénomène populaire et médiatique du retour en grâce de l'équipe de France de Football déroule une parenthèse nationale positive inattendue, nous assistons à la confirmation quantitative d'une tentative de retour, elle aussi, limitée, pour l'instant à l'espace médiatique. Nicolas Sarkozy s'affiche à nouveau et cette fois volontairement sur de nombreuses unes de magazines et de quotidiens de notre pays.

Dans le sillon victorieux des bleus

Il y a là comme un parallélisme dans la volonté de produire une conversation renouvelée et positive autour des concepts du « il faut tout changer » et autres « j'ai moi aussi changé ». On pourrait même oser affirmer que la stratégie de l'ex président et de son équipe voudrait s'engouffrer dans le sillon victorieux des bleus. On peut ainsi s'étonner que Nicolas Sarkozy ne soit pas allé, pourquoi pas en compagnie d'Angela Merckel, au Brésil pour assister, premier supporters des bleus en tribune, au premier ou au deuxième match des français profitant de l'absence, elle aussi incroyable, de François Hollande.

Ces deux-là, pourtant fans de sport et de football, se rejoignent là dans leur manque de flair sportif et politique et leur pessimisme frileux quant au parcours potentiel des hommes de Didier Deschamps.

Nicolas Sarkozy encore dans le top 10, mais il subit un décrochage

La difficulté pour Nicolas Sarkozy, c'est qu'il n'y a pas de Coupe du Monde du sport politique disponible, même pas de championnat de France ou de coupe de France non plus. Il y a bien des classements du type FIFA / Coca-Cola, vous savez celui qui plaçait la Suisse en 6e position mondiale avant sa claque donnée par une France elle même classée 17ème, ceux des cotes de popularité de l'offre politique. Nicolas Sarkozy fait encore partie du top 10 des différents classements. Son audience est réelle et il conserve une dimension positive non négligeable. Mais l'ex-chef de l'Etat voit la tendance moyenne confirmer un sérieux décrochage. Il subit l'implosion de l'UMP, l'affaire Bygmalion, et il est désormais, comme les autres, emporté par la vague de discrédit qui frappe une large part de l'offre politique. Nous l'écrivions dans ces colonnes, il y a peu, il n'a plus vraiment le choix, même à trois ans de la présidentielle, il doit accélérer son retour ou accepter de s'effacer, inexorablement.

Une offre politique proche du vide

L'exposition médiatique qu'il reçoit est la démonstration par le creux que l'offre politique de notre pays est, plus que, jamais proche du vide.

Nicolas Sarkozy n'a jamais vraiment quitté l'espace politique national et européen certes de plus en plus proche d'un théâtre isolé et hors sol. Soit qu'il adressait comme des cartes postales que de nombreux médias, eux mêmes en situation de rupture populaire, publiaient complices. Soit que les affaires qui l'impliquent directement ou indirectement promenaient son nom à travers les unes.

Sarkozy fait toujours vendre du papier

Reviens la ressemblance avec la rédemption de l'équipe de France quatre ans après Knysna, Nicolas Sarkozy possède un atout majeur : il fait vendre ! Les unes et autres dossiers spéciaux consacrent, par leur nombre, ce potentiel marchand pour des médias en profonde difficulté économique et surtout de plus en plus contestés dans leur rôle de tiers de confiance et d'intermédiaire démocratique. Les deux seules autres têtes de gondole politiques qui portent une capacité commerciale sinon similaire, du moins bien réelle : Manuel Valls et Marine Le Pen semblent, pour des raisons différentes, faiblir en intensité produit.

Quand Valls se hollandise

Essoufflé Manuel Valls qui se hollandise peu à peu comme face aux conflits sociaux des intermittents et des cheminots et qui semble déjà savourer l'arrivée de l'été et de sa trêve espérant un répit bienvenu avant une rentrée déjà complexe. Disparue Marine Le Pen depuis un ultime coup monté, ou quand le Père dérape pour mieux permettre à la fille d'affirmer sa différence. Storytelling cheap dans lequel sautent de nombreux médias avides là encore d'audience et donc d'un peu de relief sensationnel.

Reste donc Nicolas Sarkozy et … François Hollande. Prochain acte : lequel sera au Brésil en premier ? Dépêchez-vous messieurs les huitièmes de finale arrivent très vite … et après, qui sait, il sera peut être trop tard …

 

*Président de J C G A

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2014 à 21:07 :
du grand n importe quoi on exclu le lampiste lavrillier et le roi revient comme si tout était normal il faut tourner la page aux homme politique un nouveau monde doit naitre et sans politiciens , cest peu etre utopiste mais il faut trouver un autre mode de gouvernance plus humain et surtout qu il ne joue pas les carpettes
a écrit le 23/06/2014 à 19:49 :
Sarkozy compte revenir après des vacances...en Aout , incroyable comme certains individus ignorent la vergogne....
a écrit le 23/06/2014 à 19:47 :
S'il vous plaît : laissez nous vivre sans Sarkhozy
a écrit le 23/06/2014 à 18:56 :
sarkosy est hors jeu définitivement !
a écrit le 23/06/2014 à 17:29 :
La récup' : la tradition majeure de la culture française.
a écrit le 23/06/2014 à 16:14 :
Article sans intérêt. On pourrait tout autant enfiler d'autres perles (l'affaire Bygmalion et ses débordements scandaleux, la manière dont Sarkozy s'est fait durement recadrer par l'ancuen Président de la Confédération suisse lors d'un récent forum, la litanie des affaires dont il est loin d'être sorti, l'absence évidente d'affect en dehors du cercle restreint des militants UMP, et;) pour montrer que le collier est bel et bien cassé et que l'impétrant ne peut même plus décemment envisager de donner son corps rafistolé à grands coups de sparadrap à notre pays malade...
Réponse de le 23/06/2014 à 16:37 :
@monavisàmoi&cie, sans intérêt est très injuste ! il y a bel et bien une tentative à l'oeuvre et 2 narrations qui s'expriment de manière proche dans des espaces très différents.
a écrit le 23/06/2014 à 14:18 :
Qu'il comprenne bien que nous n'en voulons plus. Et il n'est pas le seul.
a écrit le 23/06/2014 à 13:41 :
Ouais alors nul de chez nul cet article
Sarkozy ça fait 6 mois + que ça dure le retour
Les bleu ça fait 2/3 matchs au il jouent superbement.
Comparaison opportune utilisé juste pour attirer l attention et faire passé Sarkozy pour un opportuniste.
Réponse de le 23/06/2014 à 16:35 :
@cybj, vous êtes trop dur sauf quand vous écrivez que ma comparaison est opportune. Elle l'est et les 2 narrations sont proches, même si, et c'est ce que je décris, elle s'expriment dans des contextes très différents.
a écrit le 23/06/2014 à 12:02 :
Reste l'option Nous Citoyens, dont le programme lui n'est pas creux!

Penchez vous donc un peu sur ce nouveau parti, qui commence à déranger les partis "traditionnels" en place...
a écrit le 23/06/2014 à 11:06 :
En quelque sorte, le vide politique sidéral
comblé par le trop plein d'incantation et de bagout est la seule valeur qui emporte l'adhésion de gens saturés de bluff.
a écrit le 23/06/2014 à 10:11 :
J'ai hâte de revoir les gentes dames Morano,Dati,Pecresse,Bachelot,NKM,sans oublier Christine ma petite chouchoute,elles me manque les mignonnes.Revient mon Nico,les occasions de se fendre la poire sont plutôt minces en France,aller un petit flash mob sur les Champs Élysées pour fêter cela.
a écrit le 23/06/2014 à 9:43 :
M.Sarkosy a fait de très nombreuses erreurs, et va commettre sa dernière erreur politique: s'obstiner à un hypothétique retour, qui l'enverra sur le banc des accusés pour ses trop nombreuses malversations.
a écrit le 23/06/2014 à 9:39 :
Arrêter de nous bassiner avec Sarkozy ou Hollande : les français n'en veulent plus !!! ils veulent du neuf pour 2017 plus représentatif de la société française !!!
Réponse de le 23/06/2014 à 10:17 :
euh, à qui pensez-vous quand vous parlez de "neuf"? Parce que moi je ne vois que des politicards plus ringards les uns que les autres, et ce n'est pas une question d'âge.
a écrit le 23/06/2014 à 9:36 :
euh .. vu le bilan qu'il a laissé, vaudrait mieux faire comme sur les bouteilles en verre , ni retour ni consigne .. car y'en a assez de ces gens qui cumulent et se représentent sans arrêt , on a pas cela au US et ailleurs aussi .. assez on est plus dans les années 50 , 60, bleu ou pas bleu , ras le bol de ces gens qui se croient attaché a la chaise royale
a écrit le 23/06/2014 à 9:27 :
On se rappelle comment il a fait déjanter équipe de rugby en 2007 avec la lecture de la lettre de Guy Moquet (certainement plus une idée à lui qu'à Laporte). Qu'il reste bien éloigné de tout ça et qu'il supporte l'Angleterre (c'est sans risque pour eux, car déjà éliminés)
a écrit le 23/06/2014 à 9:16 :
pour l'équipe de france, je préfèrerais que sarko reste dans son coin, ce mec porte la poisse, il a désintégré l'UMP, il risquerait de faire perdre l'équipe de france
Réponse de le 23/06/2014 à 10:34 :
et notre;président actuel que porte-t-il?
Réponse de le 23/06/2014 à 15:37 :
il hous apporte que des factures et il créet tous les jours un nouvel impot !
Réponse de le 23/06/2014 à 19:51 :
ils sont à égalité, de toute façon !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :