La France cancre de l'emploi ? C'est faux !

 |   |  585  mots
Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi. / DR
Ebréchons quelques idées reçues sur l’emploi en France. Plus précisément sur la France, mouton noir des pays développés en matière d’emploi.

Partons de ce que l'on connaît le mieux. La piètre performance française en matière de chômage. Cette piètre performance sur laquelle se bâtit toute la rhétorique de l'échec français. Et qui fait du marché du travail français l'anti modèle de l'OCDE.

La barre des 7% de chômage

Concentrons-nous sur ces pays que nous envions pour leur capacité à naviguer régulièrement sous la barre des 7% de chômage et à rétablir plus rapidement que nous le plein emploi dans la crise. Autrement dit, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède, des pays qui s'imposent tour à tour comme modèles de régulation exemplaires. Gardons quand même un autre mouton noir, l'Italie, pour mieux saisir ce qui nous sépare des meilleurs et nous rapproche du pire.

De ces pays, nous envions la régulation, car elle leur permet de créer des emplois quand nos entreprises y rechignent cette fameuse désincitation à l'embauche que produirait notre enfer règlementaire, syndical et jurisprudentiel.

La dynamique d'emploi

Comparons d'abord nos dynamiques d'emploi depuis 2000 pour prendre la mesure du problème. La France se situe sans surprise plutôt en bas de l'échelle concernant sa performance de moyen terme mais elle n'a pas à rougir de sa performance  globale quand elle se compare aux États-Unis, à l'Allemagne ou encore aux Pays-Bas. Ce sur quoi elle pèche en revanche, c'est sur sa capacité à rebondir depuis 2010.

Mais entre les minijobs allemands, les contrats zéro heure en grande Bretagne, la montée du temps partiel, et nos propres emplois dégradés en France quel est le bilan véritable de ces créations d'emploi en termes de volume horaire de travail. Au fond, parmi ces pays, qui a créé le plus d'heures de travail ?

Et là, on peut voir que performance de la plupart des pays s'affaisse, ce qui montre l'incidence forte du partage du travail dans les performances récentes. La France figure plutôt en haut de l'échelle. Elle surclasse nettement l'Allemagne et les Etats-Unis compte tenu de la forte proportion d'emplois de petites durées dans ces deux pays. Bien des performances récentes sont aussi à relativiser au regard des dynamiques de moyen terme. Seuls Le Royaume-Uni et la Suède se démarquent positivement depuis la crise.

Le facteur démographique

Mais chacun de ces pays a des dynamiques démographiques différentes. C'est au fond la capacité à créer des heures de travail par personnes en âge de travailler qui permet de jauger la performance véritable des économies. Et là encore la France fait bonne figure en dépit de sa dynamique démographique. Elle surclasse cette fois ci très nettement les Etats-Unis mais aussi le Royaume-Uni sans parler de l'emblème de la flexi-sécurité qu'incarne le Danemark.

Certains sceptiques soupçonneront l'artifice des emplois administrés ou subventionnés, dans l'administration, l'action sociale, la santé ou l'éducation. Et là encore, il faut abandonner les idées reçues. Non la France est loin d'être la championne de ce type d'emplois. Il faut se tourner vers le Royaume-Uni ou les pays-bas pour trouver les plus fortes croissances dans ces secteurs fortement solvabilisés par la puissance publique.

 Alors, oui, la France est un piètre élève en matière de chômage  mais, paradoxe,  elle est loin d'être le cancre que l'on croit en matière d'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2014 à 1:10 :
article bidon, bien sur que la france est un cancre dans toutes les matières, sinon on aurait pas ces millions de chomeurs sur les bras
a écrit le 15/11/2014 à 18:28 :
Que de bla bla, où sont les chiffres? Ils auraient été plus parlant
a écrit le 14/11/2014 à 19:31 :
C' est bien beau tout ça mais revenons à des réalités plus rationnelles : 5 Millions ou + de personnes à la recherche d' un véritable emploi alors ?
Réponse de le 15/11/2014 à 17:16 :
On parle ici d'heures travaillées. Si les français ne partagent pas le travail en refusant le temps partiel et en courant après les heures sup et si par ailleurs les françaises travaillent plus que les autres femmes, alors nécessairement malgré une offre honnête d'heures rémunérées, certains sont plus exclus qu'ailleurs notamment les plus jeunes et les plus vieux...
a écrit le 14/11/2014 à 18:59 :
La croissance démographique est de +370000 en France et -150000 en Allemagne par an, soit une différence de 500000 par an , donc 1 millions tous les 2 ans et cela influence obligatoirement le taux de chômage à croissance très faible comme dans beaucoup de pays d'Europe.
a écrit le 14/11/2014 à 18:35 :
"la France est un piètre élève en matière de chômage mais, paradoxe, elle est loin d'être le cancre que l'on croit en matière d'emploi."
Et réciproquement.?
Comprenne qui pourra
Réponse de le 14/11/2014 à 19:27 :
Effectivement ... Il y a quelque chose qui cloche ... ?
Réponse de le 15/11/2014 à 12:25 :
Titre d'un autre article de La Tribune:
"La France a encore perdu 34.000 emplois au troisième trimestre"
Réponse de le 15/11/2014 à 17:18 :
Le chômage mesure la demande d'emploi...et non l'offre d'heures de travail...On peut avoir une offre d'heures de travail dans la moyenne et avoir plus de demandeurs d'emploi que les autres
Réponse de le 16/11/2014 à 9:56 :
Douze et Théophile,, vous devriez lire l'article de La Tribune que je cite. Il explicite: la France perd des emplois. S'il me lit, je conseille aussi cet article à Olivier Passet.
Réponse de le 16/11/2014 à 16:07 :
Un contrat à zéro heure avec dix heures de travail en moyenne c'est un emploi. Donc c'est facile de comprendre qu'on peut avoir une performance normale de l'économie en heures travaillées et une mauvaise performance en créations d'emplois...
a écrit le 14/11/2014 à 17:15 :
La France est le seul pays (ocde) dont le chomage n'est pas descendu au dessous de 8% depuis 30 ans . Et ce meme en haut de cycle economique .Heureusement que Xerfi est la pour nous dire :Tout va bien madame la marquise!
Réponse de le 14/11/2014 à 19:43 :
C'est normal après la seconde guerre il y avait beaucoup de travail et peut de travailleurs. Pour inciter la populations a ce reproduire, ils ont mis en place les allocations familiale favorisant ceux qui ont trois enfants. Aujourd'hui on a plus de demandeur d'emploi qu'il n'y a de travail et ... Les allocs sont toujours là... Commençons par privilégier les célibataires sans enfants et par taxé le plus les célibataires avec enfants et au milieu les famille. La démographie diminuera et le chômage diminuera aussi dans 20 ans. Bien sûr le financement des retraites pour lesquels ils fallait trois enfant par famille avant n'est plus d'actualité; actuellement en plus des retraites on est aussi obligé de financer le chômage massif actuel. Si le chômage diminue, nos retraites seront financer par les chômages gagné...
a écrit le 14/11/2014 à 16:09 :
Lorsque l Etat embauche un fonctionnaire cela fait un chômeur en France !
Réponse de le 14/11/2014 à 19:44 :
Lorsque "la bonne vérité" n'écrit pas sa fait une connerie de moins d'écrite!
a écrit le 14/11/2014 à 15:56 :
Formidable demonstration batie sur du vent ! Il faudrait au moins qu il cite ses sources statistiques.
a écrit le 14/11/2014 à 15:33 :
J'ai regardé le reportage sur les contrats 0 heure. Je doute fort qu'on soit prêt à accepter ce genre de pratique chez nous où l'employé est taillable et corvéable (tout ça à coté des traders de la city qui gagnent au moins 100 fois plus). 1 millions de contrats de ce type, ça perturbe un peu la statistique de plein emploi vantée par Cameron. Les outsiders de chez nous me semblent quand même mieux lotis.
Réponse de le 14/11/2014 à 19:46 :
un smic comparé au salaire de GATTAZ... Je crois qu'on est largement au dessus des 1000 fois plus...
a écrit le 14/11/2014 à 14:39 :
Ce qui est formidable en France, c'est que nous avons un système à 2 vitesses, et que tout le monde est content !...
Réponse de le 14/11/2014 à 15:02 :
sauf ceux qui sont en deuxieme vitesse ( les outsiders !)
a écrit le 14/11/2014 à 14:37 :
Super intéressant! Donc si je récapitule, nos entreprises sont capables de générer un nombre important d'emplois si on compare la situation en France à celle des autres pays indiqués. Par contre, notre nombre de chômeurs augmente du fait de la dynamique démographique, et du fait que les emplois créés sont plus souvent à temps plein (moins de CDD, intérim ou contrats aidés). De quoi mieux comprendre la situation et moins désespérer.
a écrit le 14/11/2014 à 13:55 :
Tout va bien alors. Les 5 millions et quelques de chômeurs complets ou partiel seront donc ravis de savoir que la France a une politique d'emploi proche des meilleurs. Que serait-ce sans cette superbe dynamique d'offres?
a écrit le 14/11/2014 à 13:54 :
Cher journaliste,
Etant au chômage depuis 6 mois (ingénieur+MBA), je suis ravi de lire que la situation sur le marché de l'emploi est formidable en France par rapport aux autres pays européens. C'est étrange, nous n'avons aucun problème mais on ne me propose que de l'intérim, du CDD, du manager de transition (intérim pour cadre), de la société de conseil...
Sortez de votre bureau et allé 2 heures dans un pole emploi. Ou alors encore mieux, regardez votre feuille de paye la différence entre votre salaire net (sur lequel vous allez payez impôt sur le revenu + TVA) et le salaire payé par votre employeur (brut+charges patronales).
Réponse de le 14/11/2014 à 14:11 :
La pleiade d'emploi que l'on vous propose montre parfaitement que l'argumentation du cher journaliste est correcte, même dans votre cas particulier. Vous montrez du dédain pour certains emplois que l'on vous propose, mais ils existent.
Réponse de le 15/11/2014 à 11:06 :
Mon dieu, le niveau en français des jeunes ingénieurs est effrayant...
Réponse de le 15/11/2014 à 11:41 :
Kiceca, je serais curieux de connaître votre niveau en anglais et en espagnol ! Je constate déjà votre capacité à juger quelqu'un pour une faute d'orthographe...
Concrètement je n'ai jamais montré du dédain envers les emplois précaires, mais comme beaucoup je préfère un emploi stable.
Occuper un emploi précaire serait moins un problème si il était possible en France de décrocher un prêt immobilier en occupant ce type d'emploi.
Réponse de le 15/11/2014 à 14:20 :
« Vous montrez du dédain pour CERTAINS EMPLOIS que l'on vous propose, mais ils existent ».Savez-vous de quels autres emplois dont il s’agit (parfois à mi-temps, voire moins) :

- téléconseiller dans des centres d’appels où l’amplitude horaire de présence est de 10 heures, stress permanent avec des compteurs (vert, rouge, orange) d’appels, de ventes, de durée, mise en concurrence permanente avec les personnes effectuant le même travail, pour les débriefings : appels enregistrés et choisis à votre insu ou bien choisis après vous avoir demandé « sur quels type d’appels vous avez eu des problèmes ?», mobbing, racisme, anti-blanc, inculture des responsables d’équipes, aucun savoir vivre, saleté, travail le samedi
- assistant familial : nettoyage du rectum et autres parties intimes de personnes âgées présentant des troubles psychiques situées à 40 km
- préparateur de commandes : course à pieds pendant 7 heures
- conditionnement de produits agricoles ou nettoyage de locaux professionnels: sous-effectifs (TMS), machines vétustes, violences physiques et verbales, encadrement illettré, délation, propositions de nature sexuelle

stop ou encore ?
a écrit le 14/11/2014 à 13:41 :
Il nous prends pour des guignols, ce gars... qui commence à nous montrer la situations désastreuse du chômage en France... puis nous explique que tout va bien et que notre pays est plutôt bien placé par rapport aux autres !

Ah bon, et pourquoi avons-nous tant de chômeurs en France, si tout va aussi bien que ça ?
Et pourquoi il ne comparer pas les impôts et charges payés par les entreprises française par rapport aux entreprises allemandes ?
Et pourquoi il ne compare pas le nombre de fonctionnaires pour 1000 habitants (50 en Allemagne pour 90 en France) ce qui explique notre taux d'imposition et notre différence de compétitivité ?
Et si on parlait de l'augmentation régulière du nombre de français qui quittent le pays pour trouver du boulot ailleurs ?
a écrit le 14/11/2014 à 13:40 :
Y a 2% de gens en taules au US hors des stats...
Réponse de le 14/11/2014 à 14:01 :
Et à peu près autant de gardiens de prison.
a écrit le 14/11/2014 à 13:13 :
C'est une bonne raison pour voir ce qui nous diffère des autres, par exemple les retraites et le prix de l'énergie. Qui voudrait le faire?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :