Pas de voiture électrique sans bornes de recharge rapide

La démocratisation de la voiture électrique butte notamment sur l'absence d'un réseau de recharge. Des systèmes de recharges rapides résoudraient le problème. par Gil Souviron et Michel Orville, IES Synergy
(Crédits : DR)

L'épuisement annoncé des énergies fossiles, le réchauffement climatique et la pollution aux particules fines dans les villes sont les risques majeurs du XXIe siècle. Ils nous imposent de repenser en profondeur nos modes de transport et d'engager avec détermination et sans plus attendre la transition qui nous mènera à un modèle énergétique durable. C'est notamment cette prise de conscience collective qui a généré le développement de la voiture propre, respectueuse de l'environnement et peu gourmande en énergie : la voiture électrique.
Conscients qu'elle représente aujourd'hui la meilleure alternative pour nos déplacements de demain, les pouvoirs publics ont initié au cours de ces cinq dernières années de nombreuses actions en faveur de son développement : achat de véhicules électriques massif d'ici 2015 par les entreprises et l'administration, application du super-bonus de 5 000 euros pour l'achat de véhicules jusqu'en 2012, intégration des véhicules décarbonés dans les nouvelles solutions de mobilité...

Une utilisation démocratisée, mais les objectifs du gouvernement ne seront pas atteints

De même, les constructeurs automobiles tendent à démocratiser l'utilisation de la voiture électrique à travers des innovations techniques performantes tout en s'efforçant d'atteindre un prix de vente proche de celui d'une voiture thermique. Le consommateur se voit aujourd'hui proposer une large palette de véhicules tels que ceux que nous avons pu récemment découvrir lors du Mondial de l'automobile.
Cependant, malgré l'élargissement de l'offre et une diminution relative des prix de ces véhicules, l'objectif du gouvernement de mise en circulation de deux millions de voitures électriques d'ici 2020 est loin d'être atteint. En 2013, pour 1,79 million de voitures particulières achetées en France, les véhicules électriques n'ont représenté que 8.800 unités et les ventes de véhicules hybrides n'ont pas dépassé les 47.000 ventes.

Le manque d'autonomie, principal frein à l'achat

Le retard pris dans le décollage attendu des ventes de voitures électriques s'explique par deux facteurs : la crainte de la panne et l'absence sur notre territoire d'un réseau d'infrastructure de recharge intelligente. Les utilisateurs craignent le manque d'autonomie et l'inquiétude de ne pouvoir aller au bout de son trajet au volant d'une voiture électrique persiste. Pourtant, cette crainte est aujourd'hui peu fondée dans la mesure où tous les véhicules électriques disposent d'une autonomie supérieure au déplacement moyen quotidien des Français, qui est de 31 km.

L'absence d'un réseau de recharge efficace

Il subsiste néanmoins un obstacle clé à surmonter : l'absence sur notre territoire d'un réseau d'infrastructure de recharge efficace. Conscient de cet enjeu, le gouvernement place le déploiement des infrastructures de charge au cœur de sa stratégie de développement du véhicule électrique. Il prévoit en ce sens l'installation de sept millions de points de recharge pour les voitures électriques sur le territoire d'ici 2030. Plusieurs autres mesures ont aussi été récemment annoncées, comme la mise à profit des travaux dans les parkings des bâtiments existants pour l'installation de bornes de recharge, ou un avantage fiscal à hauteur de 30 %. La volonté du gouvernement de multiplier les bornes de recharge va sans doute dans le bon sens, cependant le déploiement à grande échelle de la voiture électrique ne pourra devenir effectif que dans la mesure où son conducteur se verra proposer des solutions de charge véritablement rapides et universelles.

Aujourd'hui un conducteur peut attendre plus de huit heures pour que sa voiture soit chargée, alors que des solutions de charge plus rapides existent. L'utilisateur d'une borne de charge classique sera surpris de laisser sa voiture branchée une heure sur le parking d'un supermarché et de ne gagner que 10 kilomètres d'autonomie. Avec une charge rapide, le véhicule est complètement rechargé en moins de 20 minutes.

Un véhicule électrique d'abord pour des administrations

Les raisons de retard sur la puissance de charge sont historiques. Le véhicule électrique s'est d'abord développé via l'État et de grandes sociétés publiques qui n'ont pas systématiquement besoin de charger rapidement leurs véhicules. Un véhicule de tournée de La Poste, par exemple, se recharge simplement la nuit sur une prise électrique classique. Or, aujourd'hui un conducteur particulier ne peut attendre plus de 8 heures pour que sa voiture soit chargée ! Les solutions de charges accélérées (22 kw) ou rapides (supérieures à 50 kw) aujourd'hui proposées sont nécessaires à l'utilisation des voitures électriques par un plus grand nombre.


A la nécessité de rapidité s'allie celle de l'universalité, chaque automobiliste doit pouvoir recharger sa voiture sur l'ensemble des bornes de recharge présente sur le territoire, que ce soit à leur domicile, sur leur lieu de travail, dans la rue ou encore dans un parking comme il est évident de pouvoir recharger facilement et en tout lieu son téléphone portable. Depuis avril 2014, une norme Européenne a été approuvée : la norme Combo. Il est urgent que les infrastructures déployées adoptent cette norme européenne nécessaire à l'utilisation des voitures électriques par un plus grand nombre. Car il ne peut rouler sans bornes qui prennent en compte les besoins d'utilisation du plus grand nombre, c'est à ces conditions que le véhicule électrique saura se substituer, à terme, au véhicule thermique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 37
à écrit le 22/11/2014 à 9:51
Signaler
Encore d’immenses profits en vue pour des prestataires du type VINCI et autres qui vont faire sombrer une bonne idée en arnaque monstrueuse comme le péages et Parkings.

à écrit le 21/11/2014 à 20:02
Signaler
d'accord avec herve94000: meme les auteurs de l'article sont peu connaisseurs ! il existe des véhicules rechargeable en 3 heures pour la première batterie plus 5 heures pour la seconde; a vous le faties la nuit chez vous ;à bloc, vous roulez 130 km; ...

à écrit le 21/11/2014 à 16:59
Signaler
Ouah .... dans la serie je parle sans connaitre, y'a du monde ici !!! Sinon, vous avez deja entendu parlé de TESLA ? Voiture 100% electrique, entre 350 et 500 kms d'autonomie suivant votre vitesse, et les bornes de recharges rapide existent dej...

le 21/11/2014 à 19:22
Signaler
Il est de notoriété publique que les véhicules Tesla sont abordables pour le grand public français à plus de 60 000 euros l'entrée de gamme...

à écrit le 21/11/2014 à 12:26
Signaler
Et pourquoi ne pas développer des bandes à induction sur les voies des routes ! La voiture se chargerait en roulant...

le 21/11/2014 à 13:48
Signaler
Tu imagine le prix d'une telle solution ?

le 21/11/2014 à 19:13
Signaler
Le problème n'est pas tant le prix mais plutôt le modèle de facturation d'une telle infrastructure où la connexion au réseau serait en libre accès. Je suis convaincu qu'il existe un potentiel de croissance pour la grande distribution si elle se lança...

à écrit le 21/11/2014 à 11:35
Signaler
Quel est le constructeur automobile qui oserait fabriquer des voitures à moteur thermique (essence, gas-oil...) dans un pays où il n'y aurait aucune pompe à essence ? c'est bien le cas, CQFD... Et puis l'avenir n'est-il pas davantage dans l'hydrogè...

le 21/11/2014 à 12:00
Signaler
Non, l'hydrogène n'est pas la solution: "La pile à combustible est-elle la solution idéale pour la "production" d'énergie ?" www.manicore.com/documentation/pile_combust.html

le 21/11/2014 à 12:00
Signaler
Désolé de vous contrarier mais les premières voitures ont été vendus alors qu'il n'y avait pas de réseau de station essence ! Question inverse : qui irait installer des stations services dans un pays où il n'y a pas de voiture ? Quant à l'hydrogène...

le 21/11/2014 à 13:51
Signaler
Mais quand on a besoin de faire plus de 140km, ce qui n'a vraiment rien d'exceptionnel, on fait comment ?

le 21/11/2014 à 14:45
Signaler
Quel pétrolier irait installer des stations services dans un pays sans voitures ?

à écrit le 21/11/2014 à 11:19
Signaler
an Syrota, X-Mines, ex directeur general de l'energie, un des "pere" de la filiale nucleaire francais, avait publie il y a quelques annees un rapport sur la voiture electrique qui concluait que la meilleure option tant sur le plan ecologique et qu'e...

à écrit le 21/11/2014 à 10:49
Signaler
les belges avaient bien progresser sur la voiture électrique une fois ! mais ils ont hélas abandonné hein, les rallonges étaient toujours trop courtes... ;-)

à écrit le 21/11/2014 à 9:19
Signaler
L'idée n'est pas que Tout le monde est une voiture électrique (ce qui serait aberrant comme peut l'être le fait que 90% des français roulent en diesel), l'idée est qu'il y en ai plus sur les routes et que ceux qui sont tentés par l'électrique et don...

à écrit le 21/11/2014 à 8:58
Signaler
Pas question de payer une location pour des km non parcourus et pas question de changer si ce n'est pas beaucoup moins cher au km parcouru.

à écrit le 21/11/2014 à 0:23
Signaler
" Pas de voiture électrique sans bornes de recharge rapide " J'ai bien fait de passer, j'ai appris un truc essentiel! LOL!

à écrit le 20/11/2014 à 18:56
Signaler
Bizarre que ces "spécialistes" ne cite pas le SEUL pays où les voitures se rechargent en 10 minutes. Par changement de batterie par le bas. Tiens : sondage : qui connait ce pays..?? (niveau sous, ils savent calculer)

le 20/11/2014 à 20:13
Signaler
Le Qatar avec leur ville composé de voiture qui roule en souterrain totalement en automatique et qui si vous voulez rouler plus longtemps, on leur change de bloc batteries ce qui permet de reprendre la route en moins de 5 minutes...

le 21/11/2014 à 0:28
Signaler
et le prix du changement de batteries, l'indépendance? les stations services qu'il va falloir créer? Et aussi l'énorme parc de batteries pour la disponibilité? et donc la pollution? un très bon plan!

le 21/11/2014 à 12:21
Signaler
C'est Israel.

le 21/11/2014 à 12:22
Signaler
et d'ailleurs, Renault y est très bien représenté !

à écrit le 20/11/2014 à 18:51
Signaler
C'est clair que si j'achete une voiture un jour, ca sera une hydrogene, pas une electrique ou essence/diesel. Pourquoi cet obstination à l'electrique alors que c'est tellement polluant/rare à fabriquer des batteries au lithium ou autre..?

le 08/12/2014 à 14:37
Signaler
C'est çà pH, l'hydrogène sera gratis pour toi et t'auras une pompe en bas de chez toi aussi !!! Bonjour les naïfs.

à écrit le 20/11/2014 à 18:09
Signaler
La voiture électrique c'est du rêve...imaginons rien qu'un seul immeuble avec une bonne centaine de locataires et autant de véhicules électriques...essayons d'imaginer la recharge de tous ces véhicules chaque soir devant une ou deux bornes....du rêve...

le 20/11/2014 à 21:17
Signaler
C'est clair et c'est d'autant plus risible qu'on veux sortir du nucléaire et que là on nous incite à consommer encore plus...

le 21/11/2014 à 12:06
Signaler
Qui, "on"? Non seulement Fessenhein ne sera pas fermée l'année prochaine mais on va relancer le programme de construction de centrales dans une dizaine d'années pour commencer à remplacer les premières centrales des années 70. On peut vouloir i...

le 21/11/2014 à 12:49
Signaler
"construction de centrales dans une dizaine d'années" dans une dizaine d'années on verra pour ces gadget électrique, en attendant, avion et moteur à explosion resteront les roi, surtout avec la baisse du pétrole qui devrait se poursuivre..

à écrit le 20/11/2014 à 18:09
Signaler
Les bornes de recharges rapides necessitent une infrastrucre d'alimentation dont ErDF ne disposent pas aujourd'hui; Et qui serait longue et couteuse a mettre en place; Par ailleurs le recours massive a la voiture electrique supposerait la mise sur le...

le 20/11/2014 à 18:42
Signaler
Il y a déjà des problèmes avec le réseau électrique courant. L'ampérage des installations est "standard" et si on veut installer des prises rapides à haute puissance en ville, les câblages "courants" ne suffisent pas. Il faut en tirer des spéciaux (d...

à écrit le 20/11/2014 à 17:49
Signaler
Il faut 2 soi-disant experts pour trouver ce que chaque automobiliste un peu sensé sait depuis des années ?

à écrit le 20/11/2014 à 17:40
Signaler
Combien de bornes électriques à rechargement dit rapide - travaux de génie civil inclus - pour le prix d'une station à hydrogène donnant en 5mn assez de carburant pour une autonomie de 500km? Au total, ça fera 10x, 20x ou 50x le coût d'un réseau de s...

le 20/11/2014 à 21:20
Signaler
Vous oubliez aussi de demander combien de temps il faudra attendre pour la recharge... Car même rapide elle durera bien une ou deux heure. Et a penser que la recharge sera plus rapide autant ajouter de suite le prix du changement des batterie annuell...

le 21/11/2014 à 3:06
Signaler
@anonyme Une heure cela donne amplement le temps de réaliser ses courses et de laisser charger par induction électromagnétique la batterie de son véhicule qui passe 80 % de son temps à dormir sur un parking.

le 21/11/2014 à 12:09
Signaler
Et l'hydrogène, ça se fabrique comment? Avec des hydrocarbures (dont on manque) ou avec énormément d'électricité (beaucoup trop cher). 22ème siècle.

à écrit le 20/11/2014 à 17:24
Signaler
Total, GDF SUEZ, Air Liquide ont vendu 500 stations à hydrogène pour équiper les autoroutes...mais ne soyez pas inquiets, ce n'est pas en France, où cela dérangerait le monopole...mais en Allemagne et au Japon. Après Toyota, nombre de constructeurs ...

le 20/11/2014 à 18:45
Signaler
Chez nous, ça ferait pschiiiiit ! C'est pourtant l'avenir, voire pour utiliser l'électricité la nuit, en électrolysant l'eau, une sorte de "stockage". Ou utiliser du courant que le soleil est trop haut, les éoliennes à fond et peu de consommation.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.