2022, l'apocalypse n'aura pas lieu  !

Et voilà... 2021 est, enfin, derrière nous. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la nouvelle année qui s'annonce ne semble pas se présenter sous des aspects particulièrement optimistes. Cela étant dit, il me semble fondamental de ne pas céder aux sirènes des pessimistes ! Par Gaël Chatelain-Berry, écrivain et conférencier spécialiste sur les enjeux RH*.

7 mn

(Crédits : CHARLES PLATIAU)

Oui, un nouveau variant nous menace, oui, le début d'année risque d'être compliqué d'un point de vue sanitaire et organisationnel en entreprise du fait des cas contacts, oui, nous espérions toutes et tous voir la fin de cette satanée pandémie en 2021...

Tout cela est vrai ! Mais si nous faisons un tout petit retour en arrière, en décembre 2020, nous nous rendions compte que la situation est nettement meilleure que l'avaient dit les pseudo spécialistes sanitaires ou économique qui nous annonçaient l'apocalypse, comme je le prévoyais d'ailleurs à cette date. Loin de moi l'idée de me présenter comme un visionnaire ou un successeur de Nostradamus, cependant, je sais observer les tendances de façon objectives ; et je peux vous le garantir, après 2020 l'année la plus horrible que nous connaitrons de notre vivant, après 2021 année de transitions multiples, 2022 sera l'année des mieux...

Du mieux au travail

Vous êtes nombreux et nombreuses à avoir découvert le télétravail sur des bases hebdomadaires en 2021. Bien sûr, il y a eu les confinements, mais après, il a fallu intégrer ce télétravail dans une forme de normalité.

Et il a fallu s'adapter, d'un point de vue personnel en utilisant son télétravail au service de son bien-être au lieu d'augmenter le nombre d'heures travaillées, d'un point de vue managérial pour intégrer cette nouvelle donnée dans son quotidien de manager, d'un point de vue structurel et organisationnel pour les entreprises afin de retrouver un fonctionnement normal.

Toutes ces adaptations ne se sont pas faites sans problèmes... changer n'est jamais simple. Mais depuis le mois de septembre 2021, nous avons toutes et tous intégré le fait que ce que nous pensions temporaire sera là pour toujours. L'organisation que nous avons mise en place, parfois dans la douleur, en 2020 et 2021 et maintenant huilée.

En 2022, cette organisation qui a moins de deux ans va devenir routinière. Rendez-vous compte les amis, en moins de 2 ans, nous avons réussi à tout changer ! A minima, félicitons nous d'avoir réalisé cet exploit !

Du mieux dans l'acception et la résilience

Alors comme ça, il paraitrait que nous n'aimons pas changer ? C'est vrai, l'être humain n'aime pas le changement et il suffit de regarder un bébé à qui on enlève son doudou pour s'endormir pour s'en rendre compte !

Et pourtant, que de changement en 2020 et 2021 ! Changements qui nous étaient imposés, certes, mais nous les avons intégrés, nous avons pris conscience que de notre capacité d'adaptation dépendait notre bien-être... Et nous l'avons fait !

Certes, les média passent leur journée à nous envoyer des ondes négatives plus génératrices d'audience que les positives, mais dans notre quotidien, nous sommes beaucoup, et de plus en plus nombreux et nombreuses à appliquer cette célèbre phrase de Sénèque « la vie, ce n'est pas d'attendre la fin de l'orage, mais d'apprendre à danser sous la pluie » !

Franchement, soyons fier des danseurs et danseuses que nous sommes devenus ! Faites le bilan de tout ce que vous avez traversé, de tous les efforts que vous avez fait, de tous les changements que vous avez intégré... et vous réaliserez à quel point, vous aussi, vous avez fait preuve d'une résilience que vous ne soupçonniez peut être pas !

Quelle importance ? Si nous avons été capable de traverser 2020 et 2021 sans trop de dégâts... 2022 sera une blague en comparaison !

"Optimiste et pessimiste sont également nécessaires à la société, l'optimiste invente l'avion, le pessimiste invente le parachute."

Du mieux économiquement

Avril 2020... rappelez-vous. On nous annonçait une vague de faillite comme jamais, l'explosion durable du chômage, une croissance économique durablement affectée... l'apocalypse en quelques sorte. Résultat ? Fin 2021 le taux d'emploi atteint 67,5% selon l'INSEE, le taux le plus élevé depuis 1975, le taux de chômage est déjà revenu au niveau du quatrième trimestre 2019 et le taux de croissance bat des records, du moins en France avec pratiquement 7%, en tête des pays européens !

Faut-il crier victoire pour autant ? Non, bien entendu, mais il serait peut-être temps de moins écouter les informations qui savent que les audiences sont meilleures quand tout va mal que quand ça va mieux. Mais, sans tomber dans un optimisme Bisounours qui serait stupide, la France a réussi à traverser cette crise comme peu de pays l'ont fait grâce au « quoi qu'il en coute » et au chômage partiel.

Tous les pays ne sont pas égaux devant cette crise, c'est évident, mais la France montre que la récession n'est pas une fatalité. Faisant partie de cette génération qui n'a jamais connu que le chômage de masse et la crise depuis mon diplôme en 1992, je dois dire que cette perspective me fait un plaisir fou pour mes enfants !

Une fois de plus, en décembre, certains spécialistes économiques nous annonçaient un arrêt brutal de la croissance. Les chiffres viennent de tomber, ils se sont une fois de plus trompés. Selon la Banque de France, Le produit intérieur brut français devrait ainsi être en janvier, comme en décembre, supérieur de 0,75% à son niveau de début 2020, juste avant la pandémie.

Du mieux dans nos vies

Rappelez-vous du premier confinement. Vous faisiez peut-être partie de ses salariés qui ont augmenté leur nombre d'heures travaillées (+48 minutes par jour en moyenne). Notre vie professionnelle venait de faire irruption violemment dans nos vies personnelles, rendant le nécessaire équilibre entre ces deux vies quasiment impossibles à trouver.

Plus d'une année après, nous avons trouvé nos repères, nous sommes conscients des travers d'une vie professionnelle en hybride et nous maitrisons mieux les outils. Nous sommes même de plus en plus nombreux et nombreuses à voir à quel point cette nouvelle organisation peut servir notre bien-être au quotidien.

Passé le traumatisme, passée l'adaptation, nous voilà arrivé au stade de l'acceptation et de l'optimisation. Oui, nous allons vivre longtemps avec ce satané virus, nous le savons maintenant. Rappelez-vous en 2020, certains doctes professeurs marseillais nous expliquaient le plus sérieusement du monde que la Covid disparaitrait avec l'été, nourissant ainsi de vains espoirs. Maintenant, nous savons que nous allons vivre avec et, vous savez quoi ? Nous allons y arriver !

Oui, je le crois profondément, 2022 sera une belle année. Alors certes, pour nous, les français, ce sera une année présidentielle avec son lot de promesses plus ou moins crédibles, avec son lot de populistes qui nous promettront un avenir radieux en rasant gratuit et qui vous expliquerons que le déclin de la France est absolument atroce.

Mais, vous savez quoi, au-delà d'un discours politique, nous pouvons être fiers de nous, en France et ailleurs. Jamais depuis la seconde mondiale n'avons-nous connu tel traumatisme. C'est dur et c'est normal, pour ne pas dire sain, que cela le soit ! Mais cette difficulté ne doit pas nous empêcher de regarder en arrière le chemin parcouru et de regarder devant pour nous rendre compte que le pire est derrière nous, enfin.

 _______

(*) Depuis plus de 6 ans maintenant, Gaël Chatelain-Berry écrit et fait des conférences pour faire évoluer leur management en intégrant la notion de bienveillance en théorisant dès 2016 le management bienveillant. il est auteur de livres sur le management : "Mon boss est nul, mais je le soigne" (ed. Hachette Marabout). Son dernier livre "Le bien-être pour les Nuls" (First Edition). Son dernier roman : "Sois un homme ma fille". Il est également l'auteur du Podcast "Happy Work", le podcast francophone sur le bien-être au travail.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 14/01/2022 à 13:00
Signaler
Doit on se taper systématiquement la dictature sémantique faisant que soit c'est super soit 'est nul ? La pensée, l'analyse et l'intelligence ne peuvent définitivement pas y trouver leur place or c'est bien cela qui nous manque.

à écrit le 14/01/2022 à 10:26
Signaler
"Nous ne savons pas où nous allons, mais allons y gaiment!" C'est ce qui semble être dit mais..., ce futur que l'on nous construit n'est pas de votre initiative, il ne profite encore qu'a une très mince minorité de gens!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.