Changer d'ère en 2020 : ruptures... et renaissance !

VIDEO. La Tribune est à nouveau en cette année particulière partenaire du Forum Changer d'ère, dont le parrain est le scientifique et écrivain Joël de Rosnay. le conseiller de la présidence d'Universcience, président exécutif de Biotics International nous livre ici ses réflexions sur la crise Covid et ses conséquences. Nous rediffusons dans cet article les débats du forum Changer d'ère 2020 intitulé : Ruptures et Renaissance. Un message d'espoir. Cette 8ème édition « digitale » est réalisée en direct du centre de création numérique Le Cube à Issy Les Moulineaux.
(Crédits : Jean-Daniel Chopin)

Retrouvez ci dessous les débats du 8ème Forum Changer d'ère :

🔴 LIVE - SUIVEZ MERCREDI DES 9H30

Ruptures et renaissance


Et l'article de Joël de Rosnay, parrain du Forum.

Après la destruction, les crises, les ruptures et la discontinuité, vient le temps de la « re-création », du renouveau, de la renaissance. L'économiste Schumpeter est souvent cité pour illustrer cette époque de « destruction créatrice ». Mais avant de re-créer, encore faut-il être capable de rompre avec l'existant, de s'en libérer. Ce qui s'applique à l'économie vaut aussi pour les autres domaines : la création scientifique, la création d'entreprise, la création artistique et architecturale. Pour de nombreux jeunes artistes, et quiconque fournit un effort créatif, visant à faire émerger des œuvres, des découvertes, des idées et des concepts nouveaux est tenté de se dégager de ceux qui l'ont précédé, de ceux « qui ont fait leur temps ».

Il faut comprendre toute la portée méthodologique autant que philosophique de ce thème : « ruptures et renaissance ». Forum Changer d'Ère pose opportunément la question, alors que nous faisons face à d'immenses défis liés à l'environnement, au changement climatique, à la santé (avec le risque de nouvelles pandémies) à l'éducation, à la formation, à l'info-pollution, aux infox et autres tentatives de manipulations. Un encombrement de l'environnement par les déchets matériels, immatériels, voire virtuels, qui engendre aussi un encombrement des esprits nécessitant, là encore, ruptures... et renaissance !

Qui dit ruptures ne dit pas forcément cassures définitives. Ce peut être aussi : mise entre parenthèse, pause, diachronie réflexive. De la dialectique entre ruptures et renaissance peut émerger le « tout nouveau » qui résulterait de la dynamique des interactions entre les personnes, les pensées, les idées et les contradictions. Les mots dynamique et dialectique ne partagent-ils pas le même préfixe di ou dia, signifiant double ?

C'est en se percevant « autre » avec ses idées propres, que peuvent se construire le raisonnement, le jugement et l'évaluation. Une personne dissidente (à nouveau ce préfixe di) en s'opposant recrée sa propre logique, son propre langage pour échapper au « politiquement correct » de son époque, se révolter contre l'oppression. Qu'elle soit brutale comme dans la France de 1789, la Russie de 1917 ou « révolution tranquille » au Québec dans les années 1960, l'Histoire rappelle que la révolution comme la dissidence en politique ont permis l'émergence de concepts nouveaux, de valeurs fondatrices permettant aux nations d'imaginer un nouveau récit, de bâtir de nouvelles relations avec les citoyens et le reste du monde.

Aujourd'hui plus que jamais, grâce aux progrès scientifiques et technologiques (intelligence artificielle, informatique quantique, services connectés, véhicules autonomes, robots...), grâce à notre imagination et à nos capacités d'adaptation, nous nous saisissons enfin de cette opportunité de rompre avec le passé et de construire un nouveau récit. « Nous tous, parmi les ruines, préparons une renaissance » comme l'écrivait magnifiquement Albert Camus dans L'homme révolté (Gallimard) en 1951.

_________________________________________

Joël de Rosnay est écrivain, scientifique, conseiller de la présidence d'Universcience, président exécutif de Biotics International. Dernier livre : La symphonie du vivant. Comment l'épigénétique va changer votre vie ? (Les Liens qui Libèrent, 2018) et Petit éloge du surf (éds. Bourin, 2020).

Créé en 2013 à la Cité des sciences et de l'industrie par Véronique Anger-de Friberg avec le soutien amical du scientifique Joël de Rosnay, Forum Changer d'Ère fait référence au livre de Jacques Robin (1919-2007) Changer d'ère (Seuil, 1989) et aux membres du Groupe des Dix, pionniers de la pensée complexe en France. La 8ème édition « digitale » du 2 décembre 2020 (9h30-18h) est réalisée en direct du centre de création numérique Le Cube à Issy Les Moulineaux.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 02/12/2020 à 18:03
Signaler
Changer d’ère et de ...bouffe. De la viande artificielle de poulet va pouvoir être proposée prochainement dans des restaurants de Singapour après un feu vert des autorités locales, « une première mondiale » selon la start-up américaine à l'origine...

à écrit le 02/12/2020 à 17:02
Signaler
En parlant de progrès : Les Ehpad bientôt débordés ? Alors qu’ils sont au cœur de l’actualité avec la crise du Covid et un nombre important de clusters détectés dans ces établissements, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et...

à écrit le 02/12/2020 à 16:25
Signaler
"Aujourd'hui plus que jamais, grâce aux progrès scientifiques et technologiques (intelligence artificielle, informatique quantique, services connectés, véhicules autonomes, robots...)" Il aurait pu rajouter caméra et drone ,je ne sais pas si c'est...

à écrit le 02/12/2020 à 14:45
Signaler
Je ne suis pas convaincu que le progrès technologique qui épuise les ressources naturelles soit un bienfait pour tous. Comme tout progrès technologique débouche immanquablement sur une débauche de consommation d'énergie, les temps futurs ne seront pa...

à écrit le 02/12/2020 à 10:44
Signaler
Comme souvent, on confond le mot "progrès" avec celui "d'innovation", comme le mot "réforme" avec "adaptation"!

à écrit le 02/12/2020 à 10:37
Signaler
"Pour que tout change sans que cela touche ma zone de confort" est le credo que l'en semble entendre ici et là!

à écrit le 02/12/2020 à 8:40
Signaler
Pour changer d'ère et d'air surtout déjà, il faut changer de régime, le régime actuel est un échec sur toute la ligne mais qui continue d'accuser les autres de sa totale défaillance, il faut sortir de ce cercle vicieux oligarchique sans fin.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.