Il faut dénoncer d'urgence et condamner le soutien de l'Arménie à la Russie dans la guerre contre l'Ukraine

OPINION. Depuis le début de la guerre en Ukraine, l'Arménie s'est rangée derrière la Russie, notamment en soutenant les séparatistes des deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lugansk. Une position qui pose question. Explications. Par Sébastien Boussois, chercheur spécialiste du Moyen-Orient au CECID (Université Libre de Bruxelles) et l'OMAN (UQAM Montréal).
Rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre arménien  Nikol Pachinian le 12 octobre 2021, à Moscou.
Rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian le 12 octobre 2021, à Moscou. (Crédits : Reuters)

L'Ukraine est probablement en train de devenir le nouveau pays martyre d'une Russie prête à tout pour rayer le pays de la carte. Hélas, la guerre engagée a, de par sa violence et l'acharnement de l'armée russe, mis un terme à l'espoir d'une paix rapide et négociée. Le monde entier a condamné la politique de Vladimir Poutine et son choix d'envahir le pays, jusqu'à y commettre de nombreux supposés crimes de guerre. La communauté internationale s'est rangée, comme un seul homme, derrière Kiev et son leader Volodymyr Zelensky.

Peu de pays soutiennent encore la politique russe, notamment de l'ancien bloc soviétique. A part la Biélorussie, tous ont apporté leur soutien à la souveraineté et l'intégrité de l'Ukraine. A part un autre d'entre eux, qui depuis le début de la guerre en Ukraine, s'est rangée derrière son parrain russe : il s'agit de l'Arménie.

Dans le conflit qui l'a opposé à l'Azerbaïdjan depuis 1992, et l'occupation illégale d'une partie du Karabakh, représentant 20% du territoire azerbaïdjanais, Erevan s'est souvent présenté comme une victime de l'histoire quand Bakou a décidé, après 30 ans de négociations infructueuses, de reprendre le territoire qui lui avait été volé par la force. Mais dans le même temps, sur le modèle de son allié russe, elle a non seulement soutenu pendant 27 ans les séparatistes pro-arméniens du Karabakh, comme elle l'a fait en réalité au Donbass et continue à le faire depuis le début de la guerre. Pendant que l'Azerbaïdjan aide l'Ukraine depuis plus d'un mois, l'Arménie reste étonnamment très discrète depuis le début de guerre mais soutient discrètement les séparatistes des deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lugansk. En dépit du droit international, des sanctions, et de toute morale politique !

L'Azerbaïdjan a envoyé une aide humanitaire à l'Ukraine

D'un côté, dans le cadre de la situation en Ukraine, le 27 février 2022, l'Azerbaïdjan a envoyé une première aide humanitaire à l'Ukraine d'un montant de 5,5 millions d'euros, comprenant des médicaments, des fournitures, appareils et équipements. Le 12 mars dernier, une autre aide humanitaire de l'Azerbaïdjan a été envoyée au peuple ukrainien. L'aide humanitaire se composait également de médicaments et de fournitures médicales, ainsi que de nourriture afin de fournir des soins médicaux d'urgence. 380 tonnes d'aide matérielle totalisant plus de 5,5 millions d'euros ont ainsi été acheminées.

De l'autre, un étrange silence de la part d'Erevan depuis le début de la guerre intrigue. Il y a une raison bien simple qui risque de mettre l'Arménie dans une position intenable et explosive face à son soutien sans faille à Moscou. Selon une déclaration du ministère russe de la Défense, datée du 7 mars 2022, les séparatistes arméniens dans les territoires de la République d'Azerbaïdjan, où les forces russes de maintien de la paix sont temporairement déployées, ont envoyé 14 tonnes d'aide humanitaire sur le territoire ukrainien contrôlé par les forces armées de la Fédération de Russie.

Autre fait tout aussi condamnable : le 19 mars 2022, un rassemblement a été organisé à Erevan pour soutenir l'opération militaire russe en Ukraine. Les participants se sont rassemblés dans le centre de la capitale et ont marché en direction de l'ambassade de Russie. Ils tenaient des drapeaux de l'Arménie et de la Russie, une bannière de victoire et des affiches portant la lettre Z, bien identifiables désormais : « Nous sommes des partisans de la liberté, de l'autodétermination et de l'amitié arméno-russe. Aujourd'hui, notre allié mène un combat de civilisation. C'est un conflit de civilisation. En défendant la Russie, nous défendons notre identité, nos traditions, nos familles traditionnelles, l'église », a déclaré l'un des organisateurs du rassemblement, leader du groupe « Arménie forte avec la Russie. Pour une nouvelle Union ».  Selon les organisateurs, l'objectif de cette organisation, créée en février dernier, est une intégration plus étroite et plus complète avec la Russie - jusqu'à la formation d'un État-union.

L'Arménie envoie des avions militaires en Russie

Il y a pire au niveau étatique : l'Arménie a envoyé quatre avions de combat Su-30 avec des pilotes arméniens à la Russie pour les utiliser en Ukraine et a tenté de brouiller les pistes pour ne pas voir la destination finale de ces derniers. En effet, les avions ont été envoyés en Russie le 23 mars 2022. Le point de départ était l'aéroport Erebuni à Erevan. A 12h50 heure locale, quatre chasseurs Su-30 avec des pilotes arméniens ont décollé de là. Les avions sont arrivés à leur destination finale, la Russie, à 13h14. Des photos satellites ont également confirmé cette information : la première des images satellites, prise le 18 mars 2022, publiée par les mass-médias montre 4 avions de combat de type Su-30 sur une base aérienne en Arménie ; la deuxième image, prise le 25 mars, présentait une vue différente du même endroit ; les nouvelles images ne montrent aucun Su-30 envoyé en Russie. Là où ils étaient, il y a maintenant des MiG-29. Pour dissimuler le transfert des avions, l'Arménie a transféré à la hâte quatre avions de guerre Su-30 de Syrie.

Ayten Mouradova, la vice-présidente de l'association « Dialogue France-Azerbaïdjan », note que : « Les preuves des massacres de Bucha en Ukraine rappellent certainement la tragédie commise par des formations arméniennes contre les civils azerbaïdjanais dans la ville de Khodjaly dans la région du Karabakh dans la nuit du 25 au 26 février 1992 ». À cet égard, selon Ayten Muradova, « il n'est pas surprenant que les Arméniens soutiennent ouvertement l'agression militaire russe contre l'Ukraine »[1].

Ami de l'Azerbaïdjan et historiquement protecteur de l'Arménie, Moscou semblait attendre une fidélité sans faille de la part des deux pays, notamment sur le dossier ukrainien. Mais si l'Azerbaïdjan s'est démarqué, en condamnant parmi les premiers de la région l'attaque, pour bien rappeler à la Russie son attachement fondamental à la souveraineté des Etats, l'Arménie n'a pas cru bon de prendre ses distances à l'égard du Kremlin. A l'heure où le monde entier est uni derrière l'Ukraine, où le président Zelensky a plusieurs fois annoncé son souhait de renforcer encore son partenariat historique avec Moscou, l'Arménie est en train de s'empêtrer dans une guerre dont elle n'a pas les moyens et se rendre coupable par là même de supposés crimes de guerre qui risquent bien d'entacher durablement son image d'éternelle victime de l'histoire et des Azerbaïdjanais. Il faut d'urgence rappeler à Erevan les lourdes conséquences qui risquent de peser sur un pays déjà au bord du gouffre politique et économique.

________


[1] Interview privée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 15/05/2022 à 22:58
Signaler
Vous utilisez l'arme des faibles la fake news voulez vous que je vous montre des poignets de main macron Poutine et tant d'autres dirigeants ? cherchez l'harmonie de ce monde cela vous grandira .

à écrit le 13/05/2022 à 9:12
Signaler
Mais c'est de la pure propagande comment on ose critiquer un pays pays sous blocage azero-turc/ le sponseur de ce monsieur/, quand L'allemagne continue a acheter le gas russe. en plus, l'Armenie n'a pas envoye d'avions, et vous publiez ce fake sans...

à écrit le 25/04/2022 à 19:15
Signaler
L'Arménie n'a pas pu compter sur la France de Macron pour la défendre de l'agression Azerbaïdjanaise. Il est donc logique que l'Arménie soit solidaire de son seul protecteur, la Russie. Le problème n'est pas tellement l'Arménie, mais l'alignement eur...

à écrit le 16/04/2022 à 1:21
Signaler
Comment un tel ensemble de phrases insensé peut être publié par un média français?

le 25/04/2022 à 19:12
Signaler
hélas... la France est phagocytée par des forces euro-atlantistes...

à écrit le 14/04/2022 à 7:44
Signaler
Sébastien Bussois déjà tristement connu pour sa diffamation. Qu’un pseudo chercheur en manque d’argent et de reconnaissance puisse faire une plaidoirie pour une dictature sanguinaire est déjà nauséabond mais que la presse nationale le publie c’est pu...

à écrit le 13/04/2022 à 15:31
Signaler
Je suis choqué par l'article et me demande si cet homme ne doit pas être traduit en justice pour diffamation et diffusion d'information mensongères commandité par le régime Aliyev de plus dans un journal lu par des millions d'individus. C'est extrême...

à écrit le 13/04/2022 à 10:57
Signaler
Bonjour, "l'Arménie n'a pas cru bon", très facile à dire quand l'Azerbaïdjan est l'agresseur et que l'Arménie tente de survivre : les positions, et les libertés de choix politiques internationaux de ces deux pays sont incomparables! L'Arménie et le...

à écrit le 13/04/2022 à 10:56
Signaler
Bonjour, "l'Arménie n'a pas cru bon", très facile à dire quand l'Azerbaïdjan est l'agresseur et que l'Arménie tente de survivre : les positions, et les libertés de choix politiques internationaux de ces deux pays sont incomparables! L'Arménie et le...

à écrit le 13/04/2022 à 10:51
Signaler
Je crois que vous avez oublié de dire que la Russie et l'azerbaijan ont signé un traité économique et sécuritaire 2 jours avant l'invasion ukrainienne, ce qui va permettre à la Russie de toujours faire des affaires avec l'Europe. Et puis rien que ...

à écrit le 12/04/2022 à 10:19
Signaler
A quoi peut bien servir l'OTAN si elle n'anticipe pas? On me dit que bien au contraire, elle anticipe tout! Dois je le croire? ;-)

à écrit le 12/04/2022 à 8:58
Signaler
L'Arménie n'aurait pas le droit de choisir son camp, mais l'Ukraine si ? Pas d'autodétermination des peuples s'ils n'adhèrent pas à l'Europe ? J'ai du mal à comprendre les principes européens.

à écrit le 12/04/2022 à 8:19
Signaler
Quel tissus de bêtises et de calomnies ...Eh bien avec des ''spécialistes'' comme ça nous pouvons être surs que les étudiants seront bien éduqués .. Je ne pensais que la famille Aliev (on ne les appelle pas dictateurs puisqu'ils sont du bon côté...

à écrit le 12/04/2022 à 8:08
Signaler
Cet article abject est un ramassis de fausses informations destinées à salir et discréditer l'Arménie. Quelle honte... C'est tellement caricatural que ça en est grotesque. Mais bon ça rapporte gros de soutenir l'Azerbaïdjan...

à écrit le 12/04/2022 à 1:27
Signaler
Absolument incorrect - cet article est biaisé. Il n'y a eu aucun avion Arménien envoyé par contre une aide humanitaire a été fournie aux deux camps.

à écrit le 11/04/2022 à 23:52
Signaler
Vous devriez vérifier vos informations avant de les publier. Ce sont là des fake news répandus par la Turquie et l'Azerbaidjan, faits dans le seul but de discréditer l'Arménie

à écrit le 11/04/2022 à 22:45
Signaler
Très étonné qu'un journal tél que LT laisse passer un article avec autant de contre vérités. En effet, l'Arménie ne soutien pas la Russie contre l'Ukraine malgré les pressions russe, n'a pas envoyé d'avions comme l'a vérifié l'etat major américain....

à écrit le 11/04/2022 à 22:15
Signaler
Un tel ramassis d'accusations aussi fausses qu'infondées n'a pu être diligentée que par Bakou. Erevan a apporté la preuve que les avions soit disant envoyés pour épauler la Russie étaient dans leurs hangars en Arménie. Ça n'est pas du journalisme, c...

à écrit le 11/04/2022 à 22:06
Signaler
Du grand n’importe quoi ou votre journaliste touche des honoraires de la Turquie ou de l’Azerbaijan pour écrire tes absurdités aussi grossières ou c’est un véritable incompétent et qu’il change de métier. Mac do recherche actuellement des étudiants ...

à écrit le 11/04/2022 à 21:56
Signaler
Cet article témoigne d'une méconnaissance profonde de la situation et du positionnement politique de l'Arménie. Les informations sont soit fausses, soit détournées, soit manifestement destinées à renforcer les frustrations et la haine (ce qui je l'es...

à écrit le 11/04/2022 à 21:42
Signaler
Une honte cet « article » ! Il est même inutile de chercher à le réfuter tellement il est grossier ! Comment peut-on laisser publier de tels monceaux d’immondices ?

à écrit le 11/04/2022 à 21:24
Signaler
Quel talent ! On reste bouche bée devant une telle capacité à élaborer un article aussi précis, détaillé, sur la position d'un état -l'Arménie- concernant le triste conflit russo - ukrainien! Combien d'heures, que dis-je, de jours a dû consacrer ce ...

à écrit le 11/04/2022 à 20:22
Signaler
Je ne comprends pas votre critique par rapport à l’Arménie et sa position dans la guerre qui oppose la Russie a l’Ukraine . Le seul soutien de l’arménie a été la Russie lors du conflit ou les Azéris ont attaqués les arméniens . Là aussi il y a eu des...

à écrit le 11/04/2022 à 20:07
Signaler
Encore un blogueur qui s'est fait graisser la patte et s'auto-proclame géo-stratège! Aucune connaissance de l'histoire ou de géographie ni d'aucune réalité par ailleurs! On a juste envie de demander à ce Boussois loin d'être un bosseur: Elle était bo...

à écrit le 11/04/2022 à 18:54
Signaler
J'aimerais bien connaître le nom ou l'origine de votre " interlocuteur", même si je le soupçonne d'être azéri. Si l'Arménie est derrière la Russie ,c'est qu'elle a eu droit a L'INDIFFÉRENCE de l'UE en 2020 et que le régime de Kiev, allié de l'Azerba...

à écrit le 11/04/2022 à 18:38
Signaler
Traiter de séparatistes , des arméniens qui sont sur ces terres depuis 3000 ans , là où la notion même de turcs n’existait pas Indiquer khodjalou sans mentionner Soumgait ou des arméniens ont été massacres par les turcs Et la notion des droits des...

à écrit le 11/04/2022 à 18:31
Signaler
le dénommé Sébastien Boussois est soi-disant chercheur en relation internationale comme moi je suis chercheur en débilités humaines,encore une personne qui écrit des articles sans vraiment rien connaitre ni de l'histoire ni de la géographie,soi-disan...

à écrit le 11/04/2022 à 18:01
Signaler
Votre jugement de l'Arménie est indigne de votre profession de journalistes chers confrères. Relisez la situation géopolitique de l'Arménie, le génocide de 1915 et les tentatives de génocide du couple turco-azéri contre les Arméniens au Haut-Karabagh...

à écrit le 11/04/2022 à 17:10
Signaler
Bien entendu, les Arméniens étant des chrétiens il faut prendre le parti les Azeraïdjanais qui eux sont de bons musulmans opprimés. Votre article est insoutenable. Et vous auriez pu rappeler que le dirigeant de l'Arménie ayant pris une position contr...

à écrit le 11/04/2022 à 17:01
Signaler
Effarant! l’Arménie a pu compter sur quoi concrètement comme soutien de la France dans l’épreuve? Le pays a encaissé les attaques avec des armes Israéliennes d’un côté et des fanatiques de Daesh de l’autre. Et nous on a fait quoi pour les protéger? R...

à écrit le 11/04/2022 à 17:01
Signaler
Effarant! l’Arménie a pu compter sur quoi concrètement comme soutien de la France dans l’épreuve? Le pays a encaissé les attaques avec des armes Israéliennes d’un côté et des fanatiques de Daesh de l’autre. Et nous on a fait quoi pour les protéger? R...

à écrit le 11/04/2022 à 16:48
Signaler
Ce qui n'est pas précisé dans l'article c'est que l'Ukraine a fourni à l'Azerbaïdjan en octobre 2020 la bombe au phosphore qui a tué, mutilé et blessé des dizaine de milliers d'arméniens.

à écrit le 11/04/2022 à 15:31
Signaler
Mais al0rs, il y a avait bien des arm6s de destruction mass1ve en 1rak ?

à écrit le 11/04/2022 à 15:04
Signaler
Monsieur Boussois, il est évident que vous êtes un valet fidèle à l'Azerbaïdjan et à la Turquie… Deux pays menés d'une main de fer par 2 dictateurs sanguinaires. Quand à l'Histoire de ce territoire, il semble que vos lacunes soient immenses…Je me dem...

à écrit le 11/04/2022 à 14:00
Signaler
Pas le premier article avec un ton très Azebaijanophile, rédigé par un inconnu dont une rapide recherche internet montre qu’il est constant dans son soutien à cet état et des diatribes anti arméniennes. Il semble oublier les innombrables progroms don...

à écrit le 11/04/2022 à 12:57
Signaler
Elle n'a pas le choix. Regardez par quels pays elle est entourée...L'Arménie n'a pas le choix. Quant à l'Azerbaïdjan, pays à la démocratie exemplaire....mais qui a du pétrole... On n'a qu'à se souvenir de la dernière guerre entre les deux pays au Kar...

à écrit le 11/04/2022 à 12:40
Signaler
La Russie est l'assurance vie de l'Arménie. Sinon, qui?

le 11/04/2022 à 12:56
Signaler
lâcher l'armenie est une trahison morale et historique lâcher un des pays fondateur de la chrétienté en dit long sur nos dirigeants soumis au petro dollard il est plus important pour eux de suivre le Qatar qui envoie des camicaze poser des bombes

le 11/04/2022 à 14:40
Signaler
@ludwig Nous sommes les idiots utiles de l'imperium des USA qui fond faire leur guerre avec le sang des ukrainiens et le suicide des économies européennes, tactique anglo-saxon appelé guerre par proxy. Rappel : « Les responsables des guerres ne sont...

à écrit le 11/04/2022 à 11:31
Signaler
Aznavour doit se retourner dans sa tombe.

le 12/04/2022 à 22:59
Signaler
Pas seulement Aznavour,. Mais aussi tous ces grands hommes qui sont morts pour défendre la liberté...Mentir pour un journal , c'est de l'extrémisme. C'est tuer nos valeurs. C'est trahir la France et les Français.. la nous sommes dans du pure raci...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.