L’ENA, école des élites ou bouc émissaire idéal ?

 |   |  134  mots
(Crédits : Charles Platiau)
REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, l’ENA, école des élites ou bouc émissaire idéal ?

"Donner à tous nos jeunes leurs chances en fonction uniquement de leur mérite et pas de leur origine sociale ou familiale."

C'est l'un des souhaits d'Emmanuel Macron qui a annoncé vouloir mettre fin à l'École nationale d'administration. Une mesure symbolique très forte de la part d'un président qui espère relancer l'ascenseur social. Même si l'ENA se défend d'ouvrir son école à des élèves de toutes origines sociales, le fossé reste conséquent : 68,8% des parents des élèves de l'ENA sont cadres supérieurs pour seulement 4,4% d'ouvriers. L'ENA est-elle le bouc émissaire idéal ou un vrai laboratoire de reproduction des élites ?

On en débat avec David Guilbaud, haut fonctionnaire, Agnès Verdier-Molinié, directrice du think tank libéral iFRAP et Jean-Louis Debré, président du Conseil Constitutionnel de 2007 à 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2019 à 18:51 :
Biensur que l'ENA est un bouc émissaire, car en France, on est jaloux de la réussite.
Si tu fais médecin, on va dire que les facultés de médecine sont trop élitistes, et qu'il faut enlever les quotas pour permettre aux nuls de réussir.
Si tu fais ingénieur, on va dire les écoles sont trop élitistes, et faut permettre aux nuls de réussir.
Si tu fais architecte, on va dire c'est trop élitiste, faut laisser les paresseux et les médiocres avoir un diplome.
Bref, c'est le règne de la jalousie ce pays, c'est pour ça qu'il coule.
Jamais on ne te dira bravo, tu as bossé, tu as été sérieux, tu as réussi, tu l'as mérité. On te dira, t'es un privilégié, meme si t'as bossé comme un malade pour réussir.
a écrit le 23/04/2019 à 10:08 :
Disons que si nos hurluberlus ont en effet réussi ce diplôme on ne peut que le remettre en question et si leurs tuteurs les leur ont juste acheté ont peut quand même mettre au moins une partie de leur mode de fonctionnement en question non ?

Non mais sans rire les gars n'importe quel quidam pourrait anéantir sémantiquement notre président !
a écrit le 20/04/2019 à 8:06 :
faux, mais la preuve est demontre
que depuis que cette elite dirige la France le pays a une dette abyssale
confondre gerer une nation et la politique de placer les copins
surtout quand ceci sont nul
confondre recette avec taxes et impots au lieu de mattre les mains dans le travail
et de créer des entreprises qui produise richesse et benefice
non leur seul objectif est vivre au crochet de la nation
a écrit le 19/04/2019 à 12:14 :
L'école n'y est pour rien, c'est la protection hors norme de l'élève a la sortie qui pose problème! Qu'il entre dans la "haute administration" c'est très bien mais qu'il fasse du "politique" ou/et des "affaires", en étant en disponibilité, c'est de l'ordre du conflit d'intérêt permanent!
a écrit le 19/04/2019 à 11:25 :
C’est plutôt une révolution de l’échelle sociale sachant que un ouvrier précaire met 6 générations à ce que ses enfants accèdent à un statut cadre , cette réforme facilite l’accès à la haute fonction publique pour les familles non cadres.( ouvriers)
C’est une excellente réponse de notre Président aux GJ... Bravo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :