La réussite de la France dépend de la vitalité de sa ruralité !

MANIFESTE. Relance économique, pouvoir d’achat, lien social et urgence climatique sont autant de sujets de préoccupation des Français qui animent la campagne de l’élection présidentielle de 2022.

5 mn

(Crédits : iStock)

A la manière d'un électrochoc, la crise sanitaire COVID exacerbe les inquiétudes mais aussi révèle des potentiels et accélère les prises de conscience. Parmi celles-ci, émerge la nécessaire reconquête de la souveraineté française, qui s'exprime notamment par la relocalisation de la production et la relance de la dynamique économique et entrepreneuriale des territoires.

Historiquement, les territoires, notamment ruraux, ont joué un rôle structurant pour la France. Un temps relégué au seul attrait récréatif au fil des choix des politiques publiques, les territoires ruraux connaissent depuis une dizaine d'années un regain d'attractivité : 80% des communes rurales connaissent maintenant un essor démographique.

Aujourd'hui, les Français expriment de nouvelles aspirations. En effet, le souhait de penser et de consommer local, la volonté de vivre plus près de la nature pour bénéficier d'un équilibre personnel harmonieux, l'installation progressive du télétravail renforcent l'attractivité des territoires ruraux. Désormais lieux d'accueil recherchés pour le développement de projets, tant professionnels que personnels, les territoires ruraux deviennent le fer de lance des ambitions stratégiques d'avenir de la France.

Nous, les 36 cosignataires* du « Manifeste pour des ruralités vivantes », représentants 16 secteurs d'activité (agriculture, agroalimentaire, artisanat, forestier, paysage, environnement, recherche, services, entreprises, libéral, commerce, économie sociale et solidaire, associatif, sports, loisirs, public), acteurs historiques et d'avenir des territoires, agissons au quotidien pour développer des solutions au service de la relance durable de la France et des nouvelles attentes des Français.

A ce titre, nous sommes convaincus qu'il ne peut pas y avoir de France forte, souveraine, unie et solidaire, qu'il ne peut pas y avoir de relance économique française durable, sans une ambition politique structurée et déterminée qui accompagne les transitions en cours dans la ruralité.

La redynamisation de la fonction économique nécessite de lever de nombreux freins - comme le manque de services, la difficulté à recruter, les transports et la couverture numérique. Nous portons 10 mesures essentielles, pour faire de la ruralité vivante une réponse aux enjeux politiques, économiques, environnementaux et sociaux actuels.

Ces propositions collectives, qui s'appuient sur le cumul de nos expériences et expertises, s'articulent autour de 3 axes :

  • Prioriser et accompagner la vitalité économique. Il faut soutenir et développer l'emploi et revitaliser le tissu industriel, agricole, commercial et artisanal des zones rurales. En facilitant l'activité au quotidien, avec des services publics, technologiques, collectifs et coopératifs adaptés et efficaces, le lien entre entrepreneurs et territoires s'en trouvera renforcé, et de nouvelles opportunités économiques émergeront.
  • Faire de la ruralité un acteur moteur dans la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité : les territoires ruraux sont des échelons pertinents pour développer des initiatives durables, concrètes et efficaces. Les entreprises rurales disposent notamment d'atouts indéniables pour participer activement à la neutralité carbone nationale, soit par l'intégration de dispositifs vertueux (énergies renouvelables, infrastructures vertes, circuits de proximité, économie circulaire...), soit par les services de compensation environnementale.
  • Développer le vivre-ensemble : l'économie des territoires ruraux dépend des acteurs qui la créent, l'animent, la dynamisent et la font connaître. La ruralité vivante doit se pérenniser et se renouveler pour répondre aux besoins de tous, quelles que soient les aspirations. Pour cela, il faut développer un vivre-ensemble fédérateur, véritable sentiment d'appartenance et de fierté, basé sur une acceptabilité commune.

La ruralité, par la diversité de ses forces, est source de solutions : la ruralité doit être au centre des ambitions d'une France qui se veut performante et durable, dans laquelle chaque citoyen peut, individuellement et collectivement, exprimer son potentiel et réaliser ses ambitions.

C'est pourquoi, nous appelons tous les candidats à l'élection présidentielle française 2022 à prendre connaissance de nos propositions et à se positionner sur un programme redonnant aux territoires ruraux toute leur place dans le débat démocratique et l'avenir de la France.

Le collectif pour des ruralités vivantes.

---

* Les 36 cosignataires du manifeste :

  • ADEPALE - Association Des Entreprises de Produits Alimentaires Élaborés
  • ADF - Association des Départements de France
  • ALLICE - Insémination animale
  • ANIA - Association Nationale des Industries Alimentaires
  • APCA - Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture
  • APVF - Association des Petites Villes de France
  • ASLN - Alliance des Sports et Loisirs de Nature
  • AXEMA - Union des Industriels de l'Agroéquipement
  • CGAD - Confédération Générale de l'Alimentation en Détail
  • CNMCCA - Confédération Nationale de la Mutualité, de la Coopération et du Crédit Agricoles
  • Confédération Nationale des Buralistes
  • CPME - Confédération des Petites et Moyennes Entreprises
  • Domaines Skiables de France
  • FC2A - Fédération du Commerce Agricole et Agroalimentaire
  • FCEL - Fédération France Conseil Elevage
  • FNAR - Fédération Nationale des Artisans et Petites Entreprises en Milieu Rural
  • FNAS - Fédération Nationale Accompagnement Stratégie
  • FNChasseurs - Fédération Nationale des Chasseurs
  • FNEDT - Fédération Nationale des Entrepreneurs des Territoires
  • FNFR - Fédération Nationale des Familles Rurales
  • FNSEA - Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles
  • FNSAFER - Fédération Nationale des Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural
  • FRANSYLVA - Fédération des Syndicats de Forestiers Privés
  • JEUNES AGRICULTEURS
  • SEDIMA - Syndicat national des Entreprises de services et DIstribution du Machinisme Agricole, d'espaces verts et des métiers spécialisés
  • SIMV - Syndicat de l'Industrie du Médicament et
  • Diagnostic Vétérinaires
  • SNIA - Syndicat National de l'Industrie de la Nutrition Animale
  • Sol et civilisation
  • UDES - Union des Employeurs de l'Economie Sociale et Solidaire
  • UFS - Union Française des Semenciers
  • UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes
  • UMIH - Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie
  • UNAPL - Union Nationale des Professions Libérales
  • UNEP - Union Nationale des Entreprises du Paysage
  • U2P - Union des Entreprises de Proximité
  • UNIFA - Union des Industries de la Fertilisation

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/12/2021 à 8:02
Signaler
Il est beaucoup moins facile d'imposer une dictature à des habitants ruraux parce que cela couterait trop cher qu'aux citadins pour lesquels un flic peut terroriser 10 citoyens or comme vous l'avez peut-être constaté, enfin je ne pense pas, la dictat...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.