Les revendications corses menacent-elles l’unité de la République ?

 |   |  137  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, les revendications corses menacent-elles l’unité de la République ?

Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, élus fin 2017 à la tête de la nouvelle collectivité territoriale unique corse, souhaitent la révision par le gouvernement de la Constitution afin d'y inscrire une spécificité corse. Sans cette réforme, la majorité des revendications nationalistes corses ne peuvent être mises en place.

Emmanuel Macron est en déplacement officielle en Corse à l'occasion de l'hommage au préfet Claude Erignac, assassiné le 6 février 1998. Samedi dernier, Ajaccio a été le terrain d'une manifestation, qui n'a pas rassemblé au-delà des rangs nationalistes. Les revendications corses sont-elles réalistes ? Menacent-elles l'unité de la République ?

Pour en débattre, nous recevons Anne-Marie Le Pourhiet, professeure de droit constitutionnel à l'Université Rennes I, Éric Barbolosi, avocat spécialiste de la question Corse et Stéphane Rozès, politologue et enseignant à Sciences Po et HEC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2018 à 8:18 :
Je veux bien que l'on regarde une autonomie pour la Corse à partit du moment où les corses paieront les mêmes taxes que les Français paierons les mêmes taxes sur les successions . Car aujourd'hui ils veulent faire les malins mais ils vivent aux crochets des autres Français

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :