Pacte mondial des migrations  : les migrations sont-elles une chance ou un problème ?

 |   |  130  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, les migrations sont-elles une chance ou un problème ?

Œuvrer de concert, c'est ce qui sous-tend l'adoption du Pacte de l'ONU, signé ce lundi 10 décembre 2018 à Marrakech, au Maroc. Avoir une approche raisonnée et multilatérale des migrations n'a toutefois pas séduit une douzaine de pays, dont les États-Unis et un tiers des pays européens, qui s'opposent à cette coopération. En juillet dernier pourtant, presque tous approuvaient le texte, considéré alors comme peu contraignant. Visant à protéger les droits fondamentaux en premier lieu, le Pacte semble susciter bien des fantasmes...

Pour en débattre, nous recevons Shoshana Fine, docteure en sciences politiques, spécialiste des migrations européennes, Père Antoine Paumard, directeur du service jésuite des réfugiés en France, et Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication du site d'information "Atlantico".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2018 à 14:15 :
Je ne suis personne pour dire que je suis contre ou pour mais ce que je sais c’est que les migrations apportent une chance pour les populations aux abois mais ça apportent toute une histoire respective à chaque migrant avec ces migrations

Ça ne sert à rien d’accueillir des migrations si le pays qui accueille n’a pas les structures efficaces et ni les moyens , il faudrait vraiment bien encadrer ( avec suivi psychologique car les traumatismes sont nombreux)pour une bonne intégration sinon après ça devient de très très problème dramatique et humaine.
a écrit le 14/12/2018 à 22:57 :
Comme chacun est unique , la réponse sera unique pour chacun.
Ça dépend du sens que nous donnons à notre vie.
a écrit le 14/12/2018 à 19:38 :
ONU / EU , pas sur la même longueur d'onde ? Pourtant l'UE veut criminaliser tout discours anti-migrant . De toute façon les européens (le peuple) ne sont pas consultés .
Connaissent pas Antonio Tajani à Arte ?
" Le président du Parlement européen Antonio Tajani a souligné la nécessité d'investir en Afrique pour éviter que des dizaines de millions d'immigrés ne viennent trouver refuge en Europe. La menace terroriste a également été évoquée." (28/03/17)
a écrit le 13/12/2018 à 18:46 :
les migrations sont un problème pour notre peuple et une chance pour les migrants
nous en aurons la confirmation en mai 2019
a écrit le 13/12/2018 à 15:46 :
Les migrations sont une chance évidente, un véritable trésor même, dans un pays dans lequel la dictature de la dette, c'est à dire des propriétaires de capitaux et d'outils de production, ne s'exerce pas sinon c'est du dumping social à tous les étages comme en UERSS via le travail détaché, à savoir de l'exploitation humaine et ses routiers, ou dans le btp d'ailleurs, de plus en plus partout en fait, polonais, moldaves et roumains payés 300 euros par mois.

Oh mince je parle encore mal de l'UE, du coup Arte ne va une nouvelle pas pouvoir valider mon commentaire. Alors je vous dis pas si je leur demande de commencer à chercher le nom de l'actionnaire allemand qui a installé hitler au pouvoir et qui a une part dans 70% des médias français ! :D

Difficile de parler de l'UE en UE, c'est bien à ça que l'on reconnait les grandes démocraties hein...

Vite un frexit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :