PODCAST « La réunion est morte, vive la réunion ! » Matthieu Beucher (Klaxoon)

 |  | 260 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
ÉPISODE 15. Dans cette nouvelle émission de « 40 nuances de Next », le fondateur de Klaxoon, Matthieu Beucher, tire les leçons de la crise sanitaire pour le travail dans un monde toujours affecté par l'épidémie. Klaxoon est une entreprise française du Next 40 qui propose une suite d'applications et d'outils collaboratifs indispensable pour un travail d'équipe efficace, tous les jours. A écouter alors que la deuxième vague relance le besoin de télétravail. Par Olivier Mathiot et Thomas Benzazon (*)

"40 nuances de Next" est un podcast conçu pendant le confinement par Olivier Mathiot, le président de The Camp, un campus dédié aux nouvelles technologies basé à Aix-en-Provence et Thomas Benzazon, multi-entrepreneur, en partenariat avec "La Tribune", "Maddyness", l'association France Digitale et la French Tech, le label créé par le ministère de l'Economie.

Pour rappel, Le Next 40 est une initiative lancée par le ministère de l'Economie à l'automne 2019. Il regroupe les 40 plus grosses startups françaises, déterminé sur la base de critères économiques (montant des levées de fonds, chiffres d'affaires, taux de croissance annuelle) porté par le Secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O. Il est donc une référence explicite au CAC 40, les 40 plus grosses capitalisations boursières françaises. Ce Next 40 sera-t-il le prochain CAC 40 ? Ou bien est-il encore un CAC 40 en devenir ? Car la question du monde d'après, du jour d'après, est là. Qui mieux que des entrepreneurs stars pouvaient éclairer sur les enjeux économiques, d'innovation, de transformation et de mutations nécessaires que cette crise impose à notre société ?

Dans chaque épisode, une entreprise du Next 40 (cuvée 2019).

Aujourd'hui, l'épisode 15 enregistré à distance est avec le fondateur de Klaxoon, Matthieu Beucher, une société spécialisée dans l'édition de logiciels applicatifs destinés à faciliter l'organisation des réunions en entreprise. Les bureaux sont situés à Rennes, Lyon, Paris, New York et Boston.

Première partie

Seconde partie

Lire aussi : A quoi sert le French Tech 120 et qui sont les startups sélectionnées ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :