Dijon Métropole se dote d’une centrale photovoltaïque pour alimenter ses bus à hydrogène

Que faire d’un terrain d’enfouissement technique de déchets sinon y construire des panneaux photovoltaïques ? C’est l’idée qu’a eu Dijon Métropole pour réhabiliter cette surface de 16 hectares vouée à l’abandon. La centrale solaire est officiellement inaugurée ce jeudi et permettra d'alimenter en énergie propre une partie de son réseau public de transports.

4 mn

Climat : le plan de l’exécutif pour multiplier les panneaux solaires
Climat : le plan de l’exécutif pour multiplier les panneaux solaires (Crédits : EDF Renouvelables)

Plus de 40.000 panneaux photovoltaïques capable de produire 15,5 mégawatts (MH) d'énergies renouvelables, soit l'équivalent des besoins annuels en électricité d'environ 8.000 habitants. Construite par EDF Renouvelables, la nouvelle centrale photovoltaïque tout juste sortie de terre se situe sur l'ancien centre d'enfouissement technique de Dijon-Valmy où étaient précédemment stockés des gravats et des résidus de chantiers de construction. « Ce projet s'inscrit dans l'ambition forte d'EDF de développer les énergies renouvelables. D'ici 20 ans, EDF souhaite multiplier par quatre sa production d'énergies à partir de panneaux photovoltaïques sur l'ensemble du territoire national », affirme Yves Chevillon, directeur de l'action régionale chez EDF Bourgogne-Franche-Comté.

Des solutions techniques innovantes

Le centre d'enfouissement technique de Dijon-Valmy a été fermé et réhabilité par la métropole de Dijon au cours de l'été 2020. Des solutions techniques innovantes ont été mises en œuvre sur ce projet afin de s'adapter aux spécificités du terrain.

« Ce dernier est enrobé d'une couche de protection pour éviter notamment des infiltrations d'eau qui passeraient à travers les déchets et se répandraient dans la terre. Il s'agit d'une couche hermétique qui préserve le sous-sol. Toute la subtilité de l'opération était d'installer des panneaux photovoltaïques sans perforer cette enveloppe car habituellement nous enfonçons les panneaux photovoltaïques à l'aide de piquets dans le sol pour les ancrer. C'est une des prouesses de ce projet : tous les panneaux photovoltaïques sont posés sur le sol. Rien ne perfore la couche de drainage », explique Yves Chevillon.

L'innovation technique a été présente sur toute la durée du chantier car même les engins de chantier ont été conçus pour ne pas écorcher la zone d'étanchéité. Le chantier a également été réalisé dans le respect de la biodiversité. « Nous avons pris en compte les périodes de nidification afin de ne pas perturber les oiseaux », précise Yves Chevillon.

Centrale solaire de Dijon-Valmy

Alimenter les bus à hydrogène

Initié en 2017, ce projet marque la volonté de Dijon métropole de favoriser le développement des énergies renouvelables sur son territoire.

« Nous avons déjà installés de nombreux panneaux photovoltaïques sur nos infrastructures, telles que les toits des écoles et autres bâtiments publics. Mais, c'est la première fois que nous déployons une centrale solaire de cette taille », confie Jean-Patrick Masson, vice-président de Dijon Métropole délégué à la transition écologique.

Un projet qui s'inscrit dans le plan climat énergie de Dijon métropole qui vise, d'ici à 2020, à atteindre les objectifs fixés par l'Union européenne, les « 3 fois 20 » : réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% ; utiliser 20% d'énergies renouvelables ; diminuer les consommations énergétiques de 20%.

« Cette production d'énergie décarbonée servira à alimenter nos bus à hydrogène. En effet, la construction de cette centrale s'inscrit dans une politique globale et correspond à notre engagement de remplacer notre flotte de véhicules sur huit ans, avec de l'hydrogène vert », précise Jean-Patrick Masson.

Pour rappel, la fabrication de l'hydrogène vert se fait à partir d'eau et d'électricité. Le procédé d'électrolyse permet de produire l'hydrogène. Afin que cette hydrogène soit le plus neutre en carbone possible, l'électricité nécessaire doit être issue des énergies renouvelables.

Impliquer les habitants

EDF Renouvelables n'a pas souvent l'opportunité de construire des centrales solaires si près du centre-ville. « C'est l'occasion pour nous de lui donner également une dimension pédagogique intéressante. Elle pourrait devenir un en lieu d'explication pour faire venir des scolaires et expliquer son fonctionnement, voire même susciter des vocations ! », s'enthousiasme Yves Chevillon.

La population locale a d'ailleurs été associée au développement de cette centrale solaire via une campagne de financement participatif citoyenne qui a permis de collecter près de 200 000 euros.

A LIRE AUSSI | Climat : le plan de l'exécutif pour multiplier les panneaux solaires

4 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 26/11/2021 à 6:30
Signaler
Dire que le photovoltaïque produit une énergie décarbonée montre que l’auteur ne connait pas bien son sujet. L’idée d’utiliser une surface par ailleurs peu utilisable, n’est pas contre pas tout à fait stupide ; en tout cas moins que s’il avait été d...

à écrit le 25/11/2021 à 17:33
Signaler
Le prix de gros de l'électicité en ce moment dépasse largement le prix au détail, néanmoins le dernier prix publié par RTE date de septembre (135€/MWh). La production de ce parc va surtour alimenter le réseau avant d'installer un electrolyseur dont ...

à écrit le 25/11/2021 à 11:03
Signaler
200.000 euros sur un budget total de combien? 16 hectares de panneaux ca doit douiller grave, pour finalement pas produire beaucoup. Dommage que ce soit pour faire de l'hydrogène, une note de l'ademe RENDEMENT DE LA CHAINE HYDROGENE CAS DU « POWER-T...

le 25/11/2021 à 16:03
Signaler
Une centrale nucléaire a un mauvais rendement également, c'est peut-être un "bon" compromis de produire sur place sans avoir besoin du réseau électrique, subir des pertes en ligne (effet Joules, les fils ont une résistance même sous 400kV). C'est (tr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.