En Seine-Saint-Denis, le gouvernement signe un chèque... sans montant

Venu à Bobigny avec cinq ministres et un secrétaire d'État, le premier ministre a annoncé plus d'une vingtaine de mesures pour le département le plus pauvre de France. Les élus locaux saluent cette prise de conscience, tout en pointant les limites de cet exercice gouvernemental.
César Armand
(Crédits : Charles Platiau)

Hors norme. Venu présenter "l'État fort en Seine-Saint-Denis", ce 31 octobre à la préfecture de Bobigny, le premier ministre a répété six fois cet adjectif. Tant pour qualifier le "potentiel" du 93 que ses "difficultés".

Accompagnés de six ministres et secrétaires d'État, Edouard Philippe a présenté vingt-trois mesures, en matière d'attractivité, de sécurité, d'éducation, de santé et de justice. Seul bémol: il n'a pas précisé le chiffrage du montant global. Interrogé sur ce point à l'issue de son discours, il a préféré sourire.

10.000 euros aux fonctionnaires restés cinq ans

Parmi les annonces-clés, l'octroi dès le premier semestre 2020 d'une prime de fidélisation de 10.000 euros aux fonctionnaires restés 5 ans en service, versée en priorité aux "agents en première ligne" comme les enseignants. "La moyenne d'ancienneté en Seine-Saint-Denis est de 2,7 années contre 7,4 en Essonne", a justifié le locataire de Matignon.

"10.000 euros après cinq ans, cela représente 166 euros par mois", calcule Alexis Corbière, député (LFI) du département. "Cela ne rattrapera pas le gel du point d'indice des fonctionnaires. À la veille des municipales, cela ressemble fort à une opération de communication, mais le fait qu'Édouard Philippe vienne acte qu'il y a un problème particulier."

100 policiers de plus dans les deux ans

Autre promesse face au record de crimes et délits pour 1.000 habitants: l'affectation de 100 officiers de police judiciaire supplémentaires sur deux ans, soit 50 en septembre 2020 et 50 mi-2021.

"Ce qui est proposé va dans le bon sens, mais le plan n'est pas suffisamment ambitieux pour la police, regrette Jean-Michel Genestier, le maire (sans étiquette) du Raincy. 50 policiers, ça fait seulement un peu plus d'un par commune [au nombre de 40 dans le 93, Ndlr]", regrette-t-il.

"Attention au jeu de bento !", s'exclame Valérie Pécresse, la présidente (Libres !) de la région Île-de-France. "Dans le même temps, 350 policiers sont retirés du réseau de transports francilien."

35 greffiers supplémentaires, 20 millions pour l'immobilier scolaire

La justice verra, elle aussi, ses ressources humaines augmenter. 35 postes de greffiers (+15 % des effectifs), "dont 20 d'ici à 2020", seront ainsi créés. Et 12 postes de magistrats seront pérennisés. Par ailleurs, les collectivités bénéficieront de 20 millions d'euros - 2 millions par an pendant une décennie - pour financer leurs investissements d'immobiliers scolaires.

En réalité, à moins de cinq ans des Jeux olympiques et de la livraison du Grand Paris Express, Edouard Philippe rêve d'un "Grand Paris plus dynamique capable de rivaliser avec les métropoles mondiales [...] plus solidaire, aménageant plus intelligemment sa géographie [et] à la pointe de la transition écologique".

Une prise de conscience des problèmes

Reste que le premier ministre compte sur les élus du territoire pour appliquer son "plan sérieux". "Ceci est très positif et correspond à ce que nous attendions, mais le sujet de l'aide à la vie associative manque un peu", pointe toutefois Yannick Hoppe, maire (UDI) du Bourget.

Dans l'ensemble, les élus
 saluent cette prise de conscience gouvernementale, certes tardive.

"C'est nouveau: l'État reconnaît la situation du département", estime le président (PS) du conseil départemental Stéphane Troussel. "Le verre est cependant au tiers plein et aux deux tiers vide: il manque le remplacement des enseignants absents et le renforcement de la péréquation."

"C'est la première fois depuis que je suis élu [36 ans de mandats, Ndlr] qu'un premier ministre reconnaît les faiblesses de l'État en Seine-Saint-Denis", relève Philippe Dallier, sénateur (LR) du département.

De son côté, François Cornut-Gentille, co-auteur en mai 2018 d'un rapport parlementaire sur l'action de l'État dans l'exercice de ses missions régaliennes dans le 93, compte bien rédiger, "dans le courant de l'hiver", "un rapport de suivi pour s'assurer que ce n'est pas un recyclage de mesures".

César Armand

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 03/11/2019 à 17:31
Signaler
Le gouvernement Philippe nous fait penser aux bronzés font du gouvernaillement !!! avec comme metteur en scène macron

à écrit le 03/11/2019 à 11:55
Signaler
lors d'une émission sur une chaine d'info télé à propos de la Seine Saint Denis , un intervenant faisait état d'une population d'environ cent mille personnes active dans le commerce de la drogue , rapportée à la population globale du département éval...

le 04/11/2019 à 9:07
Signaler
a moins de legaliser la drogue, aucune mesure ne sera efficace. La prohibition n a pas marche pour l alcool (cf al Capone) et on s etonne que ca marche pas pour la fumette … de toute facon, le gros des vendeurs n ont pas vraiment le choix. Pas d e...

le 04/11/2019 à 10:46
Signaler
cent mille personnes actives !!! je ne sais pas ou ils ont les chiffres! par contre pour donner l'impression de, c'est encore une manière de ne pas parler du fond! Prétendre que l'on met de l'argent, alors que l'on en met dans le batîment pour les...

à écrit le 02/11/2019 à 14:57
Signaler
Venu à Bobigny avec cinq ministres et un secrétaire d'État, le premier ministre a annoncé plus d'une vingtaine de mesures pour le département le plus pauvre de France. Les élus locaux saluent cette prise de conscience, tout en pointant les limites de...

à écrit le 02/11/2019 à 11:01
Signaler
encore un plan pour le 93 un puits sans fond car ce département semble irrécupérable et cela tant que les élus pactiseront avec le diable avec des habitants enfermés dans le mutisme face à la peur des représailles et les parents de délinquants incapa...

le 02/11/2019 à 13:49
Signaler
Ça ne doit pas être un problème irréductible ! Si le gouvernement veut : il décide de reloger ces gens du 93 dans d’autres quartiers et raser le tout pour tout reconstruire et valoriser l’immobilier la bas en attirant les investisseurs... C’est ...

le 02/11/2019 à 17:25
Signaler
Effectivement, ca doit pouvoir se traiter. On pourrait commencer par appliquer un peu d'égalité républicaine. Il y a deux fois moins de policiers par habitant dans le 93 que dans Paris, et le constat peut être étendu a tous les services publics,...

à écrit le 01/11/2019 à 22:04
Signaler
100 policiers... on sort le brumisateur là où on aurait besoin du Karcher (plusieurs milliers de policiers au bas mot). Ne nous leurrons pas, si le 9-3 est aussi pauvre, c'est parce que les catégories plus aisées l'ont déserté, essentiellement pour d...

le 02/11/2019 à 9:40
Signaler
Déjà lorsque les forces de l'ordre sont caillassées il doit y avoir une intervention, actuellement on s'installe dans cette petite loi du délinquant, ce n'est pas grave quelques cailloux ce qui compte c'est la tranquillité - non ce qui compte c'est l...

le 03/11/2019 à 9:56
Signaler
Dès lors que les forces de l'ordre y débarqueraient en force et bien équipées, de sorte que les caillasseurs aient la certitude de se retrouver en taule (bien entendu à condition que la justice fasse son boulot derrière) ça devrait quand même calmer ...

à écrit le 01/11/2019 à 21:39
Signaler
le gouvernement signe un chèque... sans montant plus généralement, le gouvernement se montre approximatif, les désordres sont la marque de ce gouvernement Philippe Édouard... avec une majorité composé d'un magma d'ex déserteurs ump ps modem udi...

le 01/11/2019 à 21:50
Signaler
Ce sont des «  généralités «  sans fondement Qu’est ce que l’UMP - LR a fait de 2002 à 2016 ? Qu’est ce que le PS a fait de 1981 à 1992 ? L’immigration a bon dos pour tous les extrémistes planqués un peu partout dans la fonction publique Et l’adm...

à écrit le 01/11/2019 à 21:05
Signaler
Ces politiciens se moquent vraiment du monde ... Qu'ils commencent déja par compter les sans papiers du 93 (20% du département selon la cours des comptes) en alignant le budget sur la population réelle du 93 . Ensuite , si ils souhaitent réellement...

le 01/11/2019 à 21:43
Signaler
Il n'y a pas à compter les sans-papiers du 93 dans la répartition des moyens. Ils n'ont a priori pas vocation à rester en France (dans le cas contraire il faut les régulariser) sinon c'est accepter le fait accompli. De toutes façons si la population ...

à écrit le 01/11/2019 à 19:52
Signaler
Le 93 a toujours été un problème sans solutions et ce n'est pas prêt de changer. L'esbroufe consistant à donner 10 000€ à des fonctionnaires sur 5 ans est une illusion. Beaucoup ne sont pas dupes.

le 01/11/2019 à 21:48
Signaler
Pour tenter de survivre politiquement la "ceinture rouge" de Paris n'a eu de cesse d'attirer des populations toujours plus défavorisées espérant en faire des obligés électoraux....et de faire fuir les classes moyennes mal-votantes. Levallois, devenu...

à écrit le 01/11/2019 à 16:08
Signaler
Vu qu’il y a censure à touR de Bras ; Il y a une stratégie @ stigmatiser «  un public précis pour «  faire baisser » un baromètre précis La transparence est le début du dialogue, évidemment un «  dialogue sain » pour popul@tions saines ....

à écrit le 01/11/2019 à 13:56
Signaler
Je parie sur la partie de bonneteau. Phillipe n'a rien détaillé parce qu'il va s'agir d'un "redéploiement" de moyens. On va déshabiller les uns pour rhabiller les autres. On a connu ca avec les gilets jaunes, dont les "attentes" supposées ont été...

à écrit le 01/11/2019 à 13:17
Signaler
Bon ! Aprés les banlieues , quel chèque pour la ruralité? Qui n' a jamais été assisté et qui ferait un meilleur usage de cette aide , mais là.....

à écrit le 01/11/2019 à 11:08
Signaler
Il serait temps d'arrêter de relayer les paroles des LREM qui ne sont que des communicants avant tout et d'attendre leurs actes.

à écrit le 01/11/2019 à 9:35
Signaler
Pour quelles politiques, un chroniqueur disait que ce département était un peu la France en modèle réduit et je le crois, hélas. Ce matin mon quotidien (petite métropole dans l'Ouest) m'informait que trois hommes avaient été blessés par balles et ce ...

à écrit le 01/11/2019 à 9:14
Signaler
Une sorte de Ghetto des temps moderne, comment cela a-t-il pu se constituer au fur et à mesure du temps ? Partout dans le monde se forme le même type d'endroit avec des immenses bidons ville. A notre époque, ce problème est pour le moment insoluble.

le 03/11/2019 à 19:53
Signaler
Insoluble ? Non. C'est juste un des effets de notre cher capitalisme (je ne suis pas "coco", et je n'en veux pas plus... des hologrammes et petits pères du peuple, mais le capitalisme a suffisamment montré ses limites... Il est temps de passer à autr...

à écrit le 01/11/2019 à 8:38
Signaler
Etrange paradoxe: c'est la Droite qui nationalise les ressources et dépense par la dette; peu probable qu'elle donne de la France une image attirant capitaux et entrepreneurs, sauf à les subventionner. A l'évidence Macron n'est pas Henri IV et Edouar...

à écrit le 01/11/2019 à 7:38
Signaler
Et les fonctionnaires de certaines zones du 92 ? Dont certains enseignent dans des conditions extrêmement difficiles . Les problèmes ne s'arrêtent pas à la limite des départements !

à écrit le 01/11/2019 à 7:12
Signaler
Cela fait des années que ça empire. Aujourd'hui et depuis de bien trop nombreuses années, l'ordre est piétiné, et les citoyens honnêtes ne sont plus protégés (cerise sur le gateau...on leur interdit le droit de se protéger). Il y a urgence à commence...

à écrit le 01/11/2019 à 1:34
Signaler
Bientot des elections. Alors la planche a promesses. C'est certainement trop tard. Pauvre pays.

à écrit le 31/10/2019 à 22:11
Signaler
je constate qu'on privilégie toujours le curatif au préventif et ceci dans tous les domaines. Nos dirigeants comprendront-ils, un jour, que guérir est toujours plus cher que prévenir? Ceci est vrai pour la santé mais aussi pour les banlieues.

à écrit le 31/10/2019 à 20:32
Signaler
Tout cela n'a aucun sens, les moyens devraient être proportionnés tant d'habitants au km carré font tant de ressources. Une évaluation permanente et une correction systématique en fonction des charges de travail. Enfin s'agissant de la banlieue...

le 31/10/2019 à 20:43
Signaler
Désolé d’être un trouble fête : Mais en 2150 nous ne serons plus là.( c’est une certitude pour moi , après vous croyez ce que vous voulez) Je pense qu’il faut gérer intelligemment chaque seconde , chaque minute , instant par instant ne rien regrett...

le 01/11/2019 à 8:57
Signaler
Vos réponses ne sont pas incompatibles ! bien au contraire. Pour que les générations a suivre avoir aussi la capacité d'avoir d'autres paradigmes. Nous sommes dans le siècle du cerveau. Mais je crois plus des cerveaux pour exercer dans tout les...

à écrit le 31/10/2019 à 20:23
Signaler
Bizarrement, il n'y a rien sur l'économie, mais des primes aux policiers. Ceux qui disent être concerné, en fait ils envoient les "bleus" au front. C'est marrant comme actuellement après une prime de début d'année, les heures supplémentaires et ma...

à écrit le 31/10/2019 à 19:42
Signaler
Il existe aussi un moyen de faire des économies ; En prenant la carte de France , commune par commune , on fait le «  point entre action de l’élu/ et résultat sur terrain/ service aux populations... Et par rapport à ça soit on taxe , soit on aide a...

à écrit le 31/10/2019 à 19:09
Signaler
Il faut arrêter de faire des chèques à des gens qui sont incapables de gérer et de créer de la richesse : ce sont les maires et élus de Seine-Saint-Denis qui font s'enfoncer toujours davantage ce département (qui dispose pourtant d'un potentiel fisca...

le 31/10/2019 à 19:48
Signaler
Vous préférez continuer de donner notre bon argent à l' Ue pour entretenir une entité moribonde qui nous pompe et abandonner dans le même temps pans entiers de la République à la violence et l' anarchie ? Nous sommes ruinés au...

le 31/10/2019 à 20:28
Signaler
Le chèque pour qui? la police oui, pourquoi faire? pour mettre plus en prison. Ils répondent bien a vos besoins?! Ces gens?! Merci d'expliciter par reflets de l'écrit, la sombre pensée qui se cache plus. Une morgue impressionnante dans sa lisi...

le 01/11/2019 à 21:57
Signaler
@Gedeon : et comme au Royaume-Uni le frexit permettra de multiplier les pains... et sans doute à Asselineau de marcher sur l'eau. L'UE n'est pour rien si le communisme municipal du 9-3 n'a eu de cesse d'attirer des populations de plus en plus défavor...

à écrit le 31/10/2019 à 18:08
Signaler
ah ben quand l'ultraneo gauche se rend compte de ce qu'elle a seme, elle hurle qu'elle veut un cheque pour compenser et accessoirement payer des gens pour nettoyer ses ecuries d'augias......... vous croyez vraiment que c'est un probleme d'argent e s...

le 31/10/2019 à 20:47
Signaler
Pour moi c'est en gros, donner de l'argent aux policiers pour se faire de la tune sur les arabes et les noirs. Y pas de secret dans les mesures. Il me semble donc pas que les gens coûtes, bien au contraire c'est ce qu'il sont qui font leur départe...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.