En Seine-Saint-Denis, le gouvernement signe un chèque... sans montant

 |   |  645  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Venu à Bobigny avec cinq ministres et un secrétaire d'État, le premier ministre a annoncé plus d'une vingtaine de mesures pour le département le plus pauvre de France. Les élus locaux saluent cette prise de conscience, tout en pointant les limites de cet exercice gouvernemental.

Hors norme. Venu présenter "l'État fort en Seine-Saint-Denis", ce 31 octobre à la préfecture de Bobigny, le premier ministre a répété six fois cet adjectif. Tant pour qualifier le "potentiel" du 93 que ses "difficultés".

Accompagnés de six ministres et secrétaires d'État, Edouard Philippe a présenté vingt-trois mesures, en matière d'attractivité, de sécurité, d'éducation, de santé et de justice. Seul bémol: il n'a pas précisé le chiffrage du montant global. Interrogé sur ce point à l'issue de son discours, il a préféré sourire.

10.000 euros aux fonctionnaires restés cinq ans

Parmi les annonces-clés, l'octroi dès le premier semestre 2020 d'une prime de fidélisation de 10.000 euros aux fonctionnaires restés 5 ans en service, versée en priorité aux "agents en première ligne" comme les enseignants. "La moyenne d'ancienneté en Seine-Saint-Denis est de 2,7 années contre 7,4 en Essonne", a justifié le locataire de Matignon.

"10.000 euros après cinq ans, cela représente 166 euros par mois", calcule Alexis Corbière, député (LFI) du département. "Cela ne rattrapera pas le gel du point d'indice des fonctionnaires. À la veille des municipales, cela ressemble fort à une opération de communication, mais le fait qu'Édouard Philippe vienne acte qu'il y a un problème particulier."

100 policiers de plus dans les deux ans

Autre promesse face au record de crimes et délits pour 1.000 habitants: l'affectation de 100 officiers de police judiciaire supplémentaires sur deux ans, soit 50 en septembre 2020 et 50 mi-2021.

"Ce qui est proposé va dans le bon sens, mais le plan n'est pas suffisamment ambitieux pour la police, regrette Jean-Michel Genestier, le maire (sans étiquette) du Raincy. 50 policiers, ça fait seulement un peu plus d'un par commune [au nombre de 40 dans le 93, Ndlr]", regrette-t-il.

"Attention au jeu de bento !", s'exclame Valérie Pécresse, la présidente (Libres !) de la région Île-de-France. "Dans le même temps, 350 policiers sont retirés du réseau de transports francilien."

35 greffiers supplémentaires, 20 millions pour l'immobilier scolaire

La justice verra, elle aussi, ses ressources humaines augmenter. 35 postes de greffiers (+15 % des effectifs), "dont 20 d'ici à 2020", seront ainsi créés. Et 12 postes de magistrats seront pérennisés. Par ailleurs, les collectivités bénéficieront de 20 millions d'euros - 2 millions par an pendant une décennie - pour financer leurs investissements d'immobiliers scolaires.

En réalité, à moins de cinq ans des Jeux olympiques et de la livraison du Grand Paris Express, Edouard Philippe rêve d'un "Grand Paris plus dynamique capable de rivaliser avec les métropoles mondiales [...] plus solidaire, aménageant plus intelligemment sa géographie [et] à la pointe de la transition écologique".

Une prise de conscience des problèmes

Reste que le premier ministre compte sur les élus du territoire pour appliquer son "plan sérieux". "Ceci est très positif et correspond à ce que nous attendions, mais le sujet de l'aide à la vie associative manque un peu", pointe toutefois Yannick Hoppe, maire (UDI) du Bourget.

Dans l'ensemble, les élus
 saluent cette prise de conscience gouvernementale, certes tardive.

"C'est nouveau: l'État reconnaît la situation du département", estime le président (PS) du conseil départemental Stéphane Troussel. "Le verre est cependant au tiers plein et aux deux tiers vide: il manque le remplacement des enseignants absents et le renforcement de la péréquation."

"C'est la première fois depuis que je suis élu [36 ans de mandats, Ndlr] qu'un premier ministre reconnaît les faiblesses de l'État en Seine-Saint-Denis", relève Philippe Dallier, sénateur (LR) du département.

De son côté, François Cornut-Gentille, co-auteur en mai 2018 d'un rapport parlementaire sur l'action de l'État dans l'exercice de ses missions régaliennes dans le 93, compte bien rédiger, "dans le courant de l'hiver", "un rapport de suivi pour s'assurer que ce n'est pas un recyclage de mesures".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2019 à 17:31 :
Le gouvernement Philippe nous fait penser aux bronzés font du gouvernaillement !!!

avec comme metteur en scène macron
a écrit le 03/11/2019 à 11:55 :
lors d'une émission sur une chaine d'info télé à propos de la Seine Saint Denis , un intervenant faisait état d'une population d'environ cent mille personnes active dans le commerce de la drogue , rapportée à la population globale du département évaluée à un million six cent mille personnes .il indiquait également que le poids économique de ce commerce concentrait la moitié du commerce global français . informations époustouflantes si fondées .
l'apport de 100 policiers et 35 magistrats supplémentaires va effectivement contribuer à améliorer les moyens de lutte contre ce fléau social .
les autres mesures présentées par le Premier Ministre auront- elles la même pertinence ?
Réponse de le 04/11/2019 à 9:07 :
a moins de legaliser la drogue, aucune mesure ne sera efficace. La prohibition n a pas marche pour l alcool (cf al Capone) et on s etonne que ca marche pas pour la fumette …

de toute facon, le gros des vendeurs n ont pas vraiment le choix. Pas d etude, pas de diplome. c est soit dealer soit un emploi a temps partiel au smic chez mac do
Réponse de le 04/11/2019 à 10:46 :
cent mille personnes actives !!! je ne sais pas ou ils ont les chiffres! par contre pour donner l'impression de, c'est encore une manière de ne pas parler du fond!

Prétendre que l'on met de l'argent, alors que l'on en met dans le batîment pour les sociétés, la des policiers des juges etc, mais la question est de savoir a combien est le chômage?

Qu'est ce qui est fait pour l'économie normale?

Bizarrement aucun débat de fond. Et ensuite donner des primes aux policiers, donc la question est de savoir si ce sont des animaux? des produits?

La vision est celle de celui ou celle qui la ou le porte !

Et finalement, le gargarisme qui consiste a mettre des policiers, pour ensuite dire que l'on fait des investissements dans ces quartiers, alors qu'ils ont en moyenne, moins de budget, moins de prof, de policiers et autres, c'est comme aliimenter une petite musique ethnique qui ne dit pas son nom. Car globaliser les gens, c'est un essentialisme qui permet d'avoir ce type de discussion, sans jamais parler de développement économique !!!

C'est fort la pense coloniale (et oui, la rhétorique est la même que dans les îles.....

Sachant que l'argent va dans la poche des copains qui ont les chantiers, ou comme c'est le cas pour des policiers, qui ont besoin d'argent pour y venir.....

C'est dire !
a écrit le 02/11/2019 à 14:57 :
Venu à Bobigny avec cinq ministres et un secrétaire d'État, le premier ministre a annoncé plus d'une vingtaine de mesures pour le département le plus pauvre de France. Les élus locaux saluent cette prise de conscience, tout en pointant les limites de cet exercice gouvernemental.

Behhh les élus ont bien conscience qu'il faut rien attendre de consistant d'un gouvernement de bras cassés dont le 1er vient d'Aréva un modèle d'échec et de désordres ;

l'on peut en conclure que Macron ne sait pas s'entourer de compétences,

ce qui vient remettre en cause la prétendue "intelligence" de Macron !!! à moins qu'elle ne soit autoproclammée ... par les médias radio télévisées de plate complaisance

Macron et Philippe sont hors seuils de leurs compétences par ailleurs mineures
a écrit le 02/11/2019 à 11:01 :
encore un plan pour le 93 un puits sans fond car ce département semble irrécupérable et cela tant que les élus pactiseront avec le diable avec des habitants enfermés dans le mutisme face à la peur des représailles et les parents de délinquants incapables de faire face à leur responsabilité. Les parents devraient être considérés comme coupable lorsque leur progéniture sont des délinquants. Je comprends ceux qui souhaitent quitter ce département une annexe des années noires du Bronx. Sans oublier que ce gouvernement, le président plus fort dans le verbal que dans l'action et les élus même ceux de la ruralité, distribuent, à crédit bien sur et sans aucun retour comme depuis des décennies, l'argent au détriment de la ruralité il est vrai que les bouseux n'intéressent nullement le gouvernement le président et les médiocres élus devenus tous des parisiens dans leur vision de la France.
Réponse de le 02/11/2019 à 13:49 :
Ça ne doit pas être un problème irréductible !

Si le gouvernement veut : il décide de reloger ces gens du 93 dans d’autres quartiers et raser le tout pour tout reconstruire et valoriser l’immobilier la bas en attirant les investisseurs...

C’est plus rentable de faire ça .
Réponse de le 02/11/2019 à 17:25 :
Effectivement, ca doit pouvoir se traiter.

On pourrait commencer par appliquer un peu d'égalité républicaine.
Il y a deux fois moins de policiers par habitant dans le 93 que dans Paris, et le constat peut être étendu a tous les services publics, justice incluse alors que c'est un point douloureux du département.

Mais certains au gouvernement considèreraient cela comme du quasi bolchevisme.
a écrit le 01/11/2019 à 22:04 :
100 policiers... on sort le brumisateur là où on aurait besoin du Karcher (plusieurs milliers de policiers au bas mot). Ne nous leurrons pas, si le 9-3 est aussi pauvre, c'est parce que les catégories plus aisées l'ont déserté, essentiellement pour des raisons de sécurité, générale et scolaire. Le meilleur moyen de venir en aide au département c'est d'y (r)établir un niveau de sécurité acceptable. C'est la seule manière d'y rétablir une certaine mixité sociale et d'y attirer de l'activité économique.
Réponse de le 02/11/2019 à 9:40 :
Déjà lorsque les forces de l'ordre sont caillassées il doit y avoir une intervention, actuellement on s'installe dans cette petite loi du délinquant, ce n'est pas grave quelques cailloux ce qui compte c'est la tranquillité - non ce qui compte c'est la République.
Réponse de le 03/11/2019 à 9:56 :
Dès lors que les forces de l'ordre y débarqueraient en force et bien équipées, de sorte que les caillasseurs aient la certitude de se retrouver en taule (bien entendu à condition que la justice fasse son boulot derrière) ça devrait quand même calmer les choses. Quelques mesures complémentaires comme la suppression des allocs, de l'APL ou l'expulsion des logements sociaux des familles de délinquants, l'expulsion ou le maintien sans limite en rétention des clandestins et une vraie répression des trafics divers y compris du cannabis qui malheureusement bénéficie d'une complaisance scnadaleuse devraient finir de calmer le jeu.
a écrit le 01/11/2019 à 21:39 :
le gouvernement signe un chèque... sans montant

plus généralement, le gouvernement se montre approximatif, les désordres sont la marque de ce gouvernement Philippe Édouard...

avec une majorité composé d'un magma d'ex déserteurs ump ps modem udi ... généralement des désœuvrés sans emplois qu'aucun employeur ne voulait embaucher ...

le gouvernement LaREM est un Pole Emploi de Luxuries
Réponse de le 01/11/2019 à 21:50 :
Ce sont des «  généralités «  sans fondement
Qu’est ce que l’UMP - LR a fait de 2002 à 2016 ?
Qu’est ce que le PS a fait de 1981 à 1992 ?

L’immigration a bon dos pour tous les extrémistes planqués un peu partout dans la fonction publique
Et l’administration....
a écrit le 01/11/2019 à 21:05 :
Ces politiciens se moquent vraiment du monde ...
Qu'ils commencent déja par compter les sans papiers du 93 (20% du département selon la cours des comptes) en alignant le budget sur la population réelle du 93 .
Ensuite , si ils souhaitent réellement un développement du département, il faut des mécanismes de transfert entre les départements les plus riches et les autres ...
Cela permettra peut-être aussi aux bourgeois de Paris , Neuilly et consorts qui dirigent le pays de réaliser qu'une certaine forme d'immigration (éducation faible, mauvaise maîtrise de la langue, culture différente) réprésente un coût et qu'il est donc nécessaire de l'adresser financièrement ou bien sinon, de changer la philosophie migratoire de la France de ces 40 dernières années en adoptant par exemple une politique nataliste.
Réponse de le 01/11/2019 à 21:43 :
Il n'y a pas à compter les sans-papiers du 93 dans la répartition des moyens. Ils n'ont a priori pas vocation à rester en France (dans le cas contraire il faut les régulariser) sinon c'est accepter le fait accompli. De toutes façons si la population notamment immigrée de la Seine Saint Denis est pauvre, c'est que c'est une immigration dont on n'a pas besoin économiquement parlant.
a écrit le 01/11/2019 à 19:52 :
Le 93 a toujours été un problème sans solutions et ce n'est pas prêt de changer. L'esbroufe consistant à donner 10 000€ à des fonctionnaires sur 5 ans est une illusion. Beaucoup ne sont pas dupes.
Réponse de le 01/11/2019 à 21:48 :
Pour tenter de survivre politiquement la "ceinture rouge" de Paris n'a eu de cesse d'attirer des populations toujours plus défavorisées espérant en faire des obligés électoraux....et de faire fuir les classes moyennes mal-votantes. Levallois, devenue l'une des villes les plus huppées d'Ile de France (et quoi qu'on pense des Balkany) est partie exactement du même point que les villes du 9-3. Elle a eu simplement la chance d'échapper à temps au communisme municipal.
a écrit le 01/11/2019 à 16:08 :
Vu qu’il y a censure à touR de Bras ;
Il y a une stratégie @ stigmatiser «  un public précis pour «  faire baisser » un baromètre précis

La transparence est le début du dialogue, évidemment un «  dialogue sain » pour popul@tions saines ....
a écrit le 01/11/2019 à 13:56 :
Je parie sur la partie de bonneteau.

Phillipe n'a rien détaillé parce qu'il va s'agir d'un "redéploiement" de moyens. On va déshabiller les uns pour rhabiller les autres.
On a connu ca avec les gilets jaunes, dont les "attentes" supposées ont été exaucées en pompant 5 milliards € directement dans les comptes de la sécu et le reste est épongé par des économies sur les assurances chômages et autres rapines plus pu moins habiles.
a écrit le 01/11/2019 à 13:17 :
Bon ! Aprés les banlieues , quel chèque pour la ruralité? Qui n' a jamais été assisté et qui ferait un meilleur usage de cette aide , mais là.....
a écrit le 01/11/2019 à 11:08 :
Il serait temps d'arrêter de relayer les paroles des LREM qui ne sont que des communicants avant tout et d'attendre leurs actes.
a écrit le 01/11/2019 à 9:35 :
Pour quelles politiques, un chroniqueur disait que ce département était un peu la France en modèle réduit et je le crois, hélas. Ce matin mon quotidien (petite métropole dans l'Ouest) m'informait que trois hommes avaient été blessés par balles et ce n'est pas rare. Ce qui manque à mon avis c'est l'emploi, l'espoir d'une vie simple mais agréable, une meilleure répartition des richesses - facteur central , des frontières, etc. On ne construit pas une politique sur la seule sécurité publique.
a écrit le 01/11/2019 à 9:14 :
Une sorte de Ghetto des temps moderne, comment cela a-t-il pu se constituer au fur et à mesure du temps ? Partout dans le monde se forme le même type d'endroit avec des immenses bidons ville. A notre époque, ce problème est pour le moment insoluble.
Réponse de le 03/11/2019 à 19:53 :
Insoluble ? Non. C'est juste un des effets de notre cher capitalisme (je ne suis pas "coco", et je n'en veux pas plus... des hologrammes et petits pères du peuple, mais le capitalisme a suffisamment montré ses limites... Il est temps de passer à autre chose)
a écrit le 01/11/2019 à 8:38 :
Etrange paradoxe: c'est la Droite qui nationalise les ressources et dépense par la dette; peu probable qu'elle donne de la France une image attirant capitaux et entrepreneurs, sauf à les subventionner. A l'évidence Macron n'est pas Henri IV et Edouard Philippe ne sera pas Sully. Sommes-nous obligés d'attendre les prochaines élections?
a écrit le 01/11/2019 à 7:38 :
Et les fonctionnaires de certaines zones du 92 ? Dont certains enseignent dans des conditions extrêmement difficiles . Les problèmes ne s'arrêtent pas à la limite des départements !
a écrit le 01/11/2019 à 7:12 :
Cela fait des années que ça empire. Aujourd'hui et depuis de bien trop nombreuses années, l'ordre est piétiné, et les citoyens honnêtes ne sont plus protégés (cerise sur le gateau...on leur interdit le droit de se protéger). Il y a urgence à commencer par remettre les valeurs en place. Les "chèques" ne servent à rien. Je suis né en France il y a plusieurs décennies. J'habite aujourd'hui un pays qui n'a plus de "France" que le nom
a écrit le 01/11/2019 à 1:34 :
Bientot des elections. Alors la planche a promesses.
C'est certainement trop tard.
Pauvre pays.
a écrit le 31/10/2019 à 22:11 :
je constate qu'on privilégie toujours le curatif au préventif et ceci dans tous les domaines. Nos dirigeants comprendront-ils, un jour, que guérir est toujours plus cher que prévenir? Ceci est vrai pour la santé mais aussi pour les banlieues.
a écrit le 31/10/2019 à 20:32 :
Tout cela n'a aucun sens, les moyens devraient être proportionnés tant d'habitants au km carré font tant de ressources.

Une évaluation permanente et une correction systématique en fonction des charges de travail.

Enfin s'agissant de la banlieue parisienne un plan de développement revu tous les 20 ans

On ne gère pas cela a la petite semaine il faut déjà penser à 2150 en terme de démographie et d'urbanisme.
Réponse de le 31/10/2019 à 20:43 :
Désolé d’être un trouble fête :
Mais en 2150 nous ne serons plus là.( c’est une certitude pour moi , après vous croyez ce que vous voulez)

Je pense qu’il faut gérer intelligemment chaque seconde , chaque minute , instant par instant ne rien regretter , se respecter et respecter l’autre pour maintenir sa conscience dans la vivance de la nature humaine .
Réponse de le 01/11/2019 à 8:57 :
Vos réponses ne sont pas incompatibles ! bien au contraire.

Pour que les générations a suivre avoir aussi la capacité d'avoir d'autres paradigmes.

Nous sommes dans le siècle du cerveau. Mais je crois plus des cerveaux pour exercer dans tout les domaines.

Ce qui est la puissance a venir, est aussi dans la capacité que les synergies humaines vont se mettre en interaction.

Avec l'outil dont nos disposons, il est possible de faire !

Dans la zic (la musique) j'ai pu m'exercer a l'exercice d'anticipation, souvent pour prévenir, mais je dois dire qu'il est question de format et de vision.

Quel pouvoir soit a la création, l'interaction et le compromis responsable.

Ayant fait deux gros développement, je pense qu'il y a les clefs, et celles ci vont être visible lorsque les individus comprendrons le sens puissant de l'interaction humaine par l'outil et le savoir .

Çà vient , je n'en doute pas un instant, comme la démystification du capitalisme actuel.

Repenser les choses c'est aussi comme nous le faisons utiliser l'outil pour comprendre et savoir.
a écrit le 31/10/2019 à 20:23 :
Bizarrement, il n'y a rien sur l'économie, mais des primes aux policiers. Ceux qui disent être concerné, en fait ils envoient les "bleus" au front.

C'est marrant comme actuellement après une prime de début d'année, les heures supplémentaires et maintenant le fait de constater qu'il faille de l'argent pour que ceux qui prétendent à la probité, et dont je ne doute pas de l'idéologie interne permet d'avoir une idée du discours politique et du choix......

C'est le cas pour les pilotes d'avions dans l'armée, ou je pense que la aussi plus que la tranquillité, c'est aussi l'argent, les médecins, bref il ne s'agit plus la de question autour de la citoyenneté.

Bref, revenons a nous montons. Avec une moyen de gens au chômage frôlant les 30%, rien sur la question comiques.

En fait c'est un exercice psychologique autour de la sécurité, relais des chaînes de la tnt en soirée sur quatre ou cinq veut dire aussi que ceux qui prétendent a la sécurité, se font surtout gravement de l'oseille.

Et comme j'ai vue a Paris l'arrestation d'un ados, le visage claqué au sol (nous avons pu l'entendre, et une prise ou la personne gémissait qu'elles et ils, car la femme était bien plus violente en fait! le type hurlait qu'il ne respirait plus, ils étaient quatre.....

Alors lorsque je vois de quoi il s'agit, le sujet, c'est aussi un message aux jeunes de quartiers, car de ce côté la, avec une sortie prématurée de celle ci en masse, ayant l'équivalent d'un an sans cours par manque de prof, l'environnement social, plus de services publiques, des distributeurs hormis la poste (c'est le cas a Créteil par exemple)....

Alors venir m'expliquer, je mets a la place de ce que j'entends, c'est en fait que les gens qui travaillent dans la police donc toucherons de l'argent.


C'est intéressant lorsque la violence des chiffres ne permet pas d'expliquer cela sur la question économique, car si il y a bien a présent quelque chose de communs a tout ces gens, c'est le "centre commercial".....

Et je ne vous parle de la discrimination, les chiffres sont éloquents, pour s'y voir ajouter la stigmatisation du voile et de tout ce qui est relatifs aux musulmans.

Alors tout cela est en fait comme l'histoire supposé de pierre boule "la planète des singes".....

Revenons donc sur le sujet. Lorsque l'on peut établir chez des jeunes hommes un nombre de contrôles d'identité (j'ai moi même eu a le vivre)!

Il est vrai que venir tenir des discours d'égalité, de ont a tous le mêmes intérêts, la police sont nos amis (ils tabassent aussi les pompiers) c'est le point commun selon l'idéologie médiatique actuel.

La menace d'extrême droitisation de la France est en chemin. Mais regardons la chose , sans oublier de replacer cela entre les migrants et les "étrangers", bref tout un programme.

Alors revenons sur le fait, pas de question d'investissement sur les gens, mais sur la capacité de les contrôler, socialement, politiquement, et identitairement (la déclinaison existe en raison de la réalité).

Je viens de labas, et finalement l'étranger m'a permit de mieux cerner la belle histoire et comment si l'on connaît les mécanismes de la reproduction sociale, qu'il est question donc de réalité.

Je termine en plus en y ajoutant la douce musique de la "sécession" (la théorie de la cinquième colonne"... Quand certains n'ont pas eu l’apatridie pour tous, je l'ai eu avec deux parents français dont l'un des iles (française)...

Alors rassurez moi, vous comprenez la complexité des temps a venir? pour ceux qui suppose que la belle musique du moi je dits que vous êtes, est proportionnel a ce que le citoyen comprend de ce qui se joue actuellement.

Et tout cela passe tranquilou dans l'échiquier politique, (sans compter le reste).

Alors a présent au vue de l'intelligence mondiale qu'il y a l'intérieur, vous espérez que les gens sont naïfs?

De plus beaucoup d'entre eux ont fait des études parfois dans la reproduction du système scolaire Français, ainsi que ceux une culture s'approchant de l'histoire coloniale.

Alors venir ensuite dire "le rêve Français", bon mais c'est le votre. La rupture du paradigme est a la hauteur des vilenies (ah humour) que la chose ne permet a aucn moment donné d'avoir un sens idéologie dite identitaire.

Et a ceux qui ont peur de la multiculturalité, parce que supposant perdre sa culture d'origine, plus vous parlez de langues, et mieux vous maîtrisez la votre.

Le monoculturalisme a produit un aveuglement malsain, et regardant les idéologues a la tv, bon what else!

Je vous laisse méditer sur le chemin a venir, car l'on ne peut vouloir le beurre et l'argent du beurre (cela peut avoir un double sens) sans que l'expression "les français" qui est effectivement un discours y compris tenus de gens blancs, mais n'ayant pas le bon patronyme ou ayant fait un stage ado, qui comprennent ce qui se passe.

Alors a ceux qui espère que le deal puisse durer, bien nous constaterons dans ce qui vient si le fait d'incarcérer une population (car je le répète, ou est l'économie, ou est l'intégration supposé?

Lorsque je ne parlais que le Français, je n'avais conscience de la vastitude du monde, et de la conscience de ma condition. "Gonzague le chomeur". Ah ah ah

Vieux gars venant du 93!
a écrit le 31/10/2019 à 19:42 :
Il existe aussi un moyen de faire des économies ;

En prenant la carte de France , commune par commune , on fait le «  point entre action de l’élu/ et résultat sur terrain/ service aux populations...
Et par rapport à ça soit on taxe , soit on aide au budget : c’est aussi simple que ça «  la gestion »

Cheque au mérite ou impôt pour résultat médiocre pour les communes concernées...
a écrit le 31/10/2019 à 19:09 :
Il faut arrêter de faire des chèques à des gens qui sont incapables de gérer et de créer de la richesse : ce sont les maires et élus de Seine-Saint-Denis qui font s'enfoncer toujours davantage ce département (qui dispose pourtant d'un potentiel fiscal parmi les plus importants de France et que de nombreux départements lui envient !). Il faut donner ces villes à gérer à Patrick Balkany : lui au moins saura transformer ces ghettos en villes où il fera bon vivre, de même qu'il a transformé sa banlieue communiste délaissée en ce havre de développement que l'on connaît aujourd'hui... Et ces élus qui entassent la misère du monde et l'entretiennent sans donner aux malheureux qu'ils exploitent l'espoir et la possibilité de s'en sortir, seraient davantage à leur place en prison plutôt que lui, même s'il a manifestement fraudé le fisc à très grande échelle : eux, ils nous coûtent en réalité beaucoup plus cher, parce qu'en plus ils détruisent la Nation et son contrat social : ce fameux "vivre ensemble"...
Réponse de le 31/10/2019 à 19:48 :
Vous préférez continuer de donner notre bon argent à l' Ue pour entretenir une entité moribonde qui nous pompe et abandonner dans le même temps pans entiers de la République à la violence et l' anarchie ?
Nous sommes ruinés au quotidien par les Grandes Orientations de Politique Economique ou GOPE ou feuille de route de Bruxelles qui s' adresse une fois l' an à tous les chefs d' état de la ZE dont Macron et qui nous serinent ..

"Réduction des dépenses publiques "

Traduction : c’est ce que le gouvernement a annoncé avec son plan de 50 milliards d’économie. C’est la fameuse contrepartie du « pacte de responsabilité » pour ne pas faire exploser le déficit. À ce pacte de responsabilité peu efficace [ sur la compétitivité, il est désormais demandé d’ajouter une nouvelle réduction drastique des dépenses publiques.

Ce qu’il faut savoir – et que tous les économistes savent – c’est que pratiquer des coupes sombres dans les dépenses publiques lorsqu’un pays est déjà en période de stagnation économique est une politique qui ne peut mener qu’à la récession. Et c’est en outre contre-productif puisque la récession entraîne une baisse des recettes fiscales souvent supérieure aux économies réalisées par la réduction des dépenses. En d’autres termes, cela revient paradoxalement à creuser le déficit que l’on prétendait combler…

Il faut enfin savoir que l’histoire économique enseigne qu’il n’y a pas de baisse des dépenses publiques réussies sans dévaluation monétaire. Songeons aux exemples récents de l’Allemagne (dévaluation de facto avec l’adoption de l’euro, qui est sous-évalué pour la compétitivité allemande) et de la Suède. Autant dire que la baisse des dépenses publiques est impossible pour la France, du fait que l’euro est très surévalué par rapport à la compétitivité de l’économie française..
En bref, la disparition par étapes de la République française et la destruction complète du programme du Conseil national de la Résistance.

Tout cela résulte de la logique même de l’euro et de l’Union européenne. Il s’agit bel et bien d’une guerre livrée au peuple français et qui leur impose ce double anéantissement, qu’ils votent « à gauche » ou « à droite ».

Nous pouvons dérouler les mêmes raisons qui ont poussé à la délocalisation de notre industrie à l' est, répondre à une volonté politique et géopolitique de l' UE/US servile, quitte à détruire le gros des emplois français..

Plus d' emplois, fragilité exacerbée, ici le cas inclusif du département du 93 et la boucle est bouclée, abandon du territoire en forme de lâchage, Gilets Jaunes etc..

Il n' y aura pas de solution sans Frexit et pour reprendre la main sur le destin du pays France..
Réponse de le 31/10/2019 à 20:28 :
Le chèque pour qui? la police oui, pourquoi faire? pour mettre plus en prison.

Ils répondent bien a vos besoins?! Ces gens?! Merci d'expliciter par reflets de l'écrit, la sombre pensée qui se cache plus.

Une morgue impressionnante dans sa lisibilité.

Lorsque l'on souhaite la destiné des "gens" comme vous le dite, pour ne pas dire les noirs et les arabes, bon ben dites d’où vous parlé !

Cela est plus intéressant dans le débat.
Réponse de le 01/11/2019 à 21:57 :
@Gedeon : et comme au Royaume-Uni le frexit permettra de multiplier les pains... et sans doute à Asselineau de marcher sur l'eau. L'UE n'est pour rien si le communisme municipal du 9-3 n'a eu de cesse d'attirer des populations de plus en plus défavorisées en espérant en faire des obligés électoraux et de faire fuir les catégories plus aisées soupçonnées de mal voter, et de toutes façons peu soucieuses d'y subir impôts et insécurité.
a écrit le 31/10/2019 à 18:08 :
ah ben quand l'ultraneo gauche se rend compte de ce qu'elle a seme, elle hurle qu'elle veut un cheque pour compenser et accessoirement payer des gens pour nettoyer ses ecuries d'augias.........
vous croyez vraiment que c'est un probleme d'argent e se faire egorger pour un oui ou pour un non? evidemment qu'il n'y aura pas de volontaires, personne ne va laisser sa peau dans des coupes gorges pour 5000 euros!
s'il n'y a plus ni commerce ni pharmacie ni medecin ni supermarche ni poste ni rien d'autre, c'est la faute de l'ultragauche et de son proselytisme reenchante
qu'ils recoltent leurs bons fruits
j'attend impatience autain aller expliquer a des jeunes profs qu'ils de vront aller se faire demater dans un grand cadre de vivre ensemble! entre gauchistes, ils pourront s'echanger leur bienveillance et leur bave morale sterile avant d'accuser les autres d'etre responsables de ce qu'ils ont cree
c'est assez minable
Réponse de le 31/10/2019 à 20:47 :
Pour moi c'est en gros, donner de l'argent aux policiers pour se faire de la tune sur les arabes et les noirs. Y pas de secret dans les mesures.

Il me semble donc pas que les gens coûtes, bien au contraire c'est ce qu'il sont qui font leur département.

C'est aussi ceux qui bosse comme des chiens pour nettoyer la cuvette des bien portant aux horaires de taff et encore, puisqu’à présent les départements plus lointain deviennent une réalité du grand paris, non?

Donc l'histoire des gauchistes, je ne sais pas de quoi il s'agit ! surtout que le point commun de l'échiquier politique est l'identité.

Le racisme qui se cache derrière et qui est la jonction que valls a pu faire, permet d'affirmer dans les faits, que les discours autour du 93 est partagé par l'ensemble.

Je n'imagine pas un instant que la question soit des partis traditionnel, mais simplement du traitement du département au regard des subventions que chacun d'entre eux ont.

Alors puisqu'il ne s'agit pas de politique, c'est juste un problème de xénophobie qui extrapole et essentialise en permanence.

Avec une peur sous tendues même rhétorique, qui concerne y compris les iliens, mais non ne mettons pas encore les mots, zemmour se charge de le faire pour tous !

La zémmourite pour tous!!! Vous inquiétez pas, il n'y a pas risque multiculturel, ils (le 93) pour très peu lirons la princesse de clèves....

Au seul fait que le système est dans tout les cas verrouillé sur la leuchocratie.

Les antilles sont un exemple de l'histoire visible, le point commun bizarrement avec la banlieue, alors je pense que de tout cela l'espérance des concepts pseudo républicains, sont simplement la construction dans l'histoire

Mais qui celle ci est obsolète comme l'idéologie identitaire, parce que soutenir des sous entendus idéologiques se sachant hors du dit groupe, j'ai pu l'expérimenter, permet objectivement de douter de la démarche idéologique actuelle .

Le mythe ethnique de la pureté sous tendant des qualités intrinsèque n'existe que dans la littérature du est tellement puissant qu'il est réflexe de Pavlov dans les écrits!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :