Le Grand Paris Express se lance dans la co-promotion immobilière

REPORTAGE. Malgré la crise sanitaire et le froid polaire, la Société du Grand Paris avait convié, le 20 décembre, les uns et les autres à l'arrivée du dernier tunnelier de la ligne 15 Sud en gare de Créteil-l'Échat. D'ici à sa mise en service fin 2025, 37 kilomètres de tunnels et 16 gares vont être aménagés. L'établissement public ne se contente pas en effet de construire les infrastructures de transport, mais joue aussi un rôle d'aménageur de nouveaux quartiers autour de ces futurs pôles urbains.
César Armand

6 mn

Les grues du chantier Créteil-l'Échat dans le ciel brumeux de Créteil le 20 décembre.
Les grues du chantier Créteil-l'Échat dans le ciel brumeux de Créteil le 20 décembre. (Crédits : C.A.)

C'était un peu Noël avant l'heure pour la Société du Grand Paris. Malgré la crise sanitaire et le froid polaire, l'établissement public qui construit le Grand Paris Express avait convié, le 20 décembre, chefs de chantier, élus locaux et représentants de l'Etat, à l'arrivée de Marina en gare de Créteil-l'Échat, à proximité immédiate de l'arrêt éponyme de la ligne 8.

Marina n'est pas une personne ordinaire, Marina Kvaskoff est épidémiologiste à l'institut Gustave Roussy à Villejuif. Elle a donné son nom au tunnelier qui a creusé les derniers 2,6 kilomètres de tunnels sur les 37 de la ligne 15 Sud du futur métro automatique.

« Une ligne plus longue que n'importe quelle ligne de métro en France et en Île-de-France », s'est félicité le président du directoire de la Société du Grand Paris, Jean-François Monteils.

Lire aussi 10 mnQui est Jean-François Monteils, le nouveau conducteur du Grand Paris Express ?

37 km de tunnels et 16 gares rien que pour la ligne 15 Sud

Fin 2025, cette portion du Grand Paris Express devrait relier, en 37 minutes, Noisy-Champs, à la frontière de Noisy-le-Grand et de Champs-sur-Marne, et Pont-de-Sèvres, terminus de la ligne 9 à Boulogne-Billancourt (voir tracé en bas de l'article, Ndlr). Autrement dit, traverser quatre départements et vingt-deux-communes, rassemblant près d'1,1 million de Franciliens. Treize correspondances sont prévues avec le réseau actuel de métro, tramway et RER.

Dans l'intervalle, les 37 kilomètres de tunnels vont être aménagés et équipés de façon à pouvoir accueillir les trains. De la même manière que les 16 gares vont sortir de terre avec leurs murs intérieurs, plafonds, portes, fenêtres, serrures, garde-corps, façades et bien sûr leurs escalators et portes palières. Sans oublier tous les réseaux d'électricité, d'eau et de renouvellement d'air.

« Aujourd'hui, c'est en surface que doit se construire le Grand Paris »

La Société du Grand Paris ne se contente pas en effet de construire les infrastructures de transport, mais joue aussi un rôle d'aménageur de nouveaux quartiers autour de ces futurs pôles urbains. « Aujourd'hui, c'est en surface que doit se construire le Grand Paris. Et c'est là, peut-être, que ce gigantesque projet technique devient plus que jamais politique », a d'ailleurs souligné le Premier ministre Jean Castex, le 8 novembre, avoir installé le nouveau comité stratégique.

Constitué de 182 membres - élus locaux, parlementaires, représentants des chambres de commerce et d'industrie (CCI), de la chambre des métiers et de l'artisanat (CMA) et d'organismes syndicaux et professionnels - ce dernier est officiellement chargé de « débattre et de formuler des propositions sur le nouveau métro et ses quartiers de gare ».

Lire aussi 6 mnGrand Paris Express : les priorités du nouveau comité stratégique

Une stratégie urbaine adoptée le 24 novembre

Des paroles aux actes, le fabricant du Grand Paris Express et les aménageurs publics Grand Paris Aménagement et Orly Rungis - Seine Amont, viennent de prendre des engagements communs dans le cadre du Salon de l'immobilier d'entreprise.

« Les trois établissements s'entendent sur les modalités de désignation des opérateurs en charge de réaliser les projets [...] s'engagent résolument sur la vente de charges foncières à prix fixe pour privilégier la qualité des projets en évitant les surenchères sur le foncier [et] définiront les modalités d'une coordination pour agir en faveur de l'animation des rez-de-chaussée d'immeubles dans les quartiers de gare », écrivent-ils le 9 décembre dernier.

En réalité, cette signature n'est rien d'autre que la déclinaison de la stratégie urbaine de l'établissement public d'Etat, adoptée en conseil de surveillance le 24 novembre. Dans la continuité des déclarations du locataire de Matignon, la Société du Grand Paris s'est ainsi engagée à contribuer, aux côtés des collectivités et d'ici à 2032, à la construction de 8.000 logements. Ou encore à la réalisation de 43.000 m² de locaux commerciaux ou de services en pieds d'immeubles, en plus des 20.000 m² prévus dans les gares elles-mêmes.

Lire aussi 4 mnGrand Paris Express: pourquoi le conseil de surveillance suscite les convoitises

Une filiale de co-promotion immobilière...

Pour devenir un co-promoteur immobilier, comme le lui permet la loi d'orientation des mobilités, le constructeur du super-métro va créer une filiale sous forme d'une société par actions simplifiée (SAS) qu'elle détiendra à 100% et qui rassemblera l'ensemble de ses participations dans des sociétés de projet.

Pour chaque opération, la Société du Grand Paris lancera une consultation avant de désigner un opérateur urbain. Avec le lauréat, sera alors créée une société de type société civile immobilière de construction-vente (SCCV). Un statut qui permet de construire puis de vendre avec une plus-value.

« C'est le système le plus conforme à ce que nous voulons faire, c'est-à-dire faire des choses qui nous permettent de valoriser nos emprises immobilières tout en conservant le contrôle de ces opérations de manière à bien correspondre à notre stratégie globale d'une part et aux souhaits des élus d'autre part », a expliqué, à quelques médias dont La Tribune, le président du directoire Jean-François Monteils le 20 décembre.

... lancée dès février 2022

La filiale sous forme de société par actions simplifiée sera ainsi lancée « à partir de février », annonce-t-il en petit comité, afin de lancer des opérations dès 2022. Le conducteur du Grand Paris Express refuse néanmoins d'en citer une en particulier. « Je ne peux pas encore vous le dire, non parce que ce serait secret, mais parce que ce n'est pas tout à fait mûr... »

D'autant que selon nos informations, le 3ème appel à projets « Inventons », porté par la métropole du Grand Paris et auquel est associé la,Société du Grand Paris, sur la transformation de bureaux en logements, le recyclage des friches et l'aménagement des quartiers de gares, a du plomb dans l'aile.

Initialement, les sites retenus et l'ouverture des candidatures auraient dû être communiqués en novembre, avant la désignation des lauréats au printemps 2022. Aux dernières nouvelles, tout cela a été repoussé au premier trimestre prochain.

Lire aussi 10 mnMoins de CO2 et plus de béton bas-carbone, le Grand Paris Express veut se verdir

 ____

CARTE - Cliquez ci-après pour l'ouvrir en grand

SGP

Livrée en 2025, la ligne 15 Sud est pensée pour s'interconnecter avec la partie de la ligne 16 entre Clichy-Montfermeil et Noisy-Champs dès 2028, avant la ligne 14 et l'ensemble de la ligne 15 en 2030.

César Armand

6 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 11/01/2022 à 20:59
Signaler
Encore a tout centraliser a Paris qui est devenu une ville de M... Une phobie de la caste bobo parisienne qui n apporte rien a ce pays Regarder les Landers Allemands .. l Allemagne est plus dynamique que la France

à écrit le 22/12/2021 à 13:46
Signaler
Des milliards qui auraient pu être utilisés ailleurs dans l'aménagement du territoire, avec bien moins de risques de voir une partie des fonds s'évaporer dans des poches privées, dans les caisses des partis 😢

à écrit le 22/12/2021 à 13:25
Signaler
Un jour , on va regretter ce Grand Paris mais les décisionnaires seront tous morts! On se cache derrière que cela donne du travail mais c'est une vision court-termiste . Quand vous aurez le temps et la possibilité allez donc dans ces mégapoles mondia...

à écrit le 22/12/2021 à 9:53
Signaler
Cette Société du Grand Paris fait-elle l'objet d'un contrôle assez sérieux de ses activités et des flux financiers associés ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.