Municipales : Pécresse fait dérailler le projet de Griveaux pour la gare de l'Est

 |   |  500  mots
(Crédits : Reuters)
La présidente de la région Île-de-France a qualifié l'idée du candidat LREM de déménager la gare de l'Est pour créer un Central park parisien d"irréaliste".

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a jugé lundi "totalement irréaliste" la proposition du candidat LREM aux municipales à Paris Benjamin Griveaux de déménager la Gare de l'Est.

"Ce projet n'est ni nécessaire, ni souhaitable", a réagi sur LCI Mme Pécresse, par ailleurs présidente d'Île-de-France Mobilités.

10 milliards d'euros plutôt que 1,5 milliard ?

Côté coût, le chiffre de 1,5 milliard d'euros avancé par le candidat est "totalement fantaisiste", a-t-elle souligné, l'estimant plutôt à "au moins une dizaine de milliards".

Cela induirait en outre "une période de travaux ingérable", pendant "20 ans", avec la coupure de "la circulation sur les rails de la Gare de l'Est pendant des années", a-t-elle ajouté en ironisant sur "le moratoire sur les travaux dans Paris" que M. Griveaux défend aussi.

Mais "c'est surtout une preuve de mépris donnée à tous les Seine-et-Marnais, les habitants de l'Est de l'Île-de-France", qui doivent continuer à pouvoir "arriver dans Paris" centre.

Si l'idée de créer "un poumon vert" dans Paris est "un but respectable", et si Benjamin Griveaux "a 10 milliards d'euros à investir", mieux vaut selon Mme Pécresse "couvrir une partie du périphérique, couvrir les voies ferrées dans Paris et planter des espaces verts" dessus.

Une idée critiquée par des élus LREM de l'Est

L'idée d'un déménagement a été critiquée aussi par des élus LREM de l'Est de la France, dont Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg, pour qui c'est une "vraie schnaps idée" [une idée folle, Ndlr] "non sens sur le fond comme sur la méthode".

Fabienne Keller, députée européenne Renew et vice-présidente d'Agir, a dénoncé "une très mauvaise idée". "Une liaison efficace entre Strasbourg, capitale européenne, et Paris est primordiale!", a-t-elle tweeté lundi.

"Un projet d'autre temps" pour l'écologiste Belliard

Le candidat EELV à la mairie de Paris David Belliard a de son côté dénoncé "un projet pharaonique", "trop cher", qui "ne répond pas à l'urgence climatique".

"C'est un projet d'un autre temps", a-t-il estimé sur Public Sénat, en appelant à "revenir à une ville à taille humaine", en évoquant son projet de remettre au jour la rivière Bièvre enterrée sous les rues de Paris, un projet réalisable "pendant ce mandat" et pour "50 millions d'euros".

Benjamin Griveaux a proposé dans le Journal du Dimanche de déménager la Gare de l'Est aux portes de la capitale ou en banlieue, par exemple Porte de la Villette, libérant ainsi 30 hectares pour créer un " Central Park parisien ".

Quelques heures avant, le candidat LREM dissident Cédric Villani avait fait sa propre proposition auprès de l'AFP: déplacer le trafic des Eurostar et Thalys, qui desservent notamment Londres et Bruxelles, de la Gare du Nord à Saint-Denis.

Lire aussi : Villani veut transférer Eurostar et Thalys de la gare du Nord à Saint-Denis

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2020 à 15:12 :
La ville de Paris souhaite se débarasser de la circulation automobile, rien de plus simple: transfert de toutes les gares en banlieue, interconnection par la RATB ( régie autonome des transports banlieusards).... On essayera lors de la création de cette entreprise d'éviter la venue au monde d'un nouveau régine de retraite spécifique, avec prime de risque proportionelle en fonction du département traversé.... et à la place des gares on met des parkings !
Et alors plus de voitures dans notre belle ville, mais que des vélos, comme pendant l'occupation.
Quelle chance d'avoir des élections tous les 6 ans qui permettent à certains candidats de tout oser....
a écrit le 27/01/2020 à 17:32 :
La proposition de Griveaux est totalement délirante, le monsieur s'est vraiment démarqué sur ce coup, c'est bien un amateur, pas mieux pour son équipe qui ne l'a pas stoppé! Sur Paris, dans les transports, un budget 1,5 Md ne mène pas très loin. Déplacer une grande gare avec toutes ces connexions et interconnexions à reconstruire, oups, bon on va mettre un coéff x10, soit 15 Md, une infime petite erreur de l'analyse de la situation.
Grand Paris, la seule boucle de métros autour de Paris est déjà réévaluée vers un dépassement de 13 Md d'après la Cour de Comptes, projet prévu à 23,5 Md en 2013.
Les 10 Md de Pécresse + 50% de dépassements = 15 Md. :>))
a écrit le 27/01/2020 à 16:12 :
Le "Grand Paris" n'est ni nécessaire, ni souhaitable, les JO de Paris non plus puisque ce sont des reliquats du XXe siècle industriel consumériste (et les exemples ne manquent pas). Tout est question de point de vue : doit-on imaginer un avenir vivable ou nous recroqueviller sur le passé qui mène au suicide collectif de notre espèce.
a écrit le 27/01/2020 à 15:42 :
Chere Mme Pécresse la gare de l'est est le moindre des soucis de 70%des Français.
Réponse de le 27/01/2020 à 17:29 :
Quelque chose qui ne concernerait QUE 30% des français ce serait déjà beaucoup.

En attendant elle est présidente de la région IDF, donc le délire du central park, ça la concerne, puisque la région serait amenée à y mettre de l'argent.
a écrit le 27/01/2020 à 15:38 :
En parlant de Municipales :

Jean-Claude Gaudin préside ce lundi 27 janvier son tout dernier conseil municipal, après presque 25 ans à la tête de la ville. Et avant de partir, le maire de Marseille a décidé de faire un généreux cadeau à Force ouvrière. La municipalité va quadrupler sa participation "aux cotisations mensuelles des 12.000 agents territoriaux à la mutuelle maison, que préside le patron de FO", rapportent Les Échos. Coût de ce cadeau : au moins 4 millions d'euros.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :