[2/6] Municipales : le casse-tête du logement s’invite à Paris... et ailleurs

 |   |  409  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Dans la plupart des grandes métropoles, le logement devient une question clé des programmes des candidats. C’est aussi le cas dans la capitale, qui devient inaccessible aux classes moyennes, à la fois trop pauvres pour accéder à la propriété et trop riches pour être éligibles au logement social.

En pleine campagne électorale, c'est suffisamment rare pour être souligné. Candidates et candidats à la mairie de Paris s'accordent tous sur un chiffre de l'Insee: la diminution de 53 000 habitants entre 2012 et 2017. « La baisse s'explique par la diminution du taux de naissance et l'augmentation du nombre de décès », avance le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, directeur de campagne de la candidate à sa réélection.

Aussi récuse-t-il une politique du logement qui ferait fuir les classes moyennes, exclues des logements sociaux car trop riches, et du parc privé car trop pauvres. « L'Atelier
parisien d'urbanisme (Apur) estime que Paris a perdu des dizaines de milliers de logements au profit de deux usages problématiques : les résidences secondaires, qui ne sont pas louées, et les meublés touristiques », type Airbnb, insiste-t-il.

+ 44.200 résidences secondaires et logements occasionnels

Vérification faite, l'étude de décembre 2019 de l'Apur, association loi 1901 qui réunit notamment la Ville, l'État, la Métropole du Grand Paris, la RATP, l'AP-HP, IDF Mobilités, ou encore SNCF Immobilier, évoque bien « une explosion des résidences secondaires et des logements...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2020 à 14:56 :
France des provinces désertées aux TER subventionnés qui roulent à vide!


Franciliens des RER surbondés qui n'en peuvent plus plus et font pleurer même les rails sous leur poids!


Je pense que les trains pendulaires et un minimum de 30% de télétravailleurs obligatoires dans les services, sont les solutions!


Avec l'heure de l'ouverture du rail à la concurrence, les maires des villes desservies par les grandes lignes, ainsi que celles de proximités, devraient créer des compagnies ferroviaires avec leurs habitants pour actionnaires!


Les prix de l'immobilier sclérosent toute l'économie, en île de France, c'est le deuxième poste de dépenses des entreprises après les salaires, impactant gravement la compétitivité de ces entreprises!


Il faut arrêter la construction de HLM et la loi SRU, et rendre obligatoire l'occupation par des salariés employés localement, à la la location ou à la vente, des cinq premiers étages des constructions neuves!

Inscrit sur la liste De Serge Federbusch pour ces élections municipales dans le 7e arrondissement, je proposerais deux autres idées pour l'habitat parisien.


Ne plus autoriser l'acquisition de biens par des étrangers qu'à la condition que cela soit du neuf, les chassant ainsi des m2 existants pour faire redescendre les prix, avec l'idée de favoriser la surévalation des toits parisiens, considérés dès lors comme logements neufs, à la condition sine qua non qu'ils conservent leur charme et harmonie!


La deuxième idée consisterait à construire sur l'eau, là où la Seine est la plus large, pas forcément dans Paris donc, mais en partenariats avec les communes concernées, et ainsi élargir l'offre de logements à partir d'îlots flottants!


La première serait baptisée "Cité des Eaux Mouvantes" en référence au Valérian de Jean-Claude Mézières symbolisant le passage de la ville de Paris, vers un futur plus enchanteur que sa triste réalité actuelle!


Architecture soviétique interdite, tout le contraire, architecture fantastique exigée!


Bruno Lalouette.
Réponse de le 26/01/2020 à 22:00 :
'Ne plus autoriser l'acquisition de biens par des étrangers': proposition discriminatoire qui sera retoquée, et illégale vis-a-vis des citoyen européens.
Construire sur la Seine: avec le réchauffement climatique et les crues monstres qui ne vont pas manquer de se produire régulièrement dans les prochaines années, je suis impatient de voir le nombre de morts et de procès à l'égard des 'inventeurs' du concept...
Réponse de le 27/01/2020 à 10:38 :
@ Nolan:

La phrase exacte est la suivante:

"Ne plus autoriser l'acquisition de biens par des étrangers qu'à la condition que cela soit du neuf"

Sinon, le flottant, c'est vieux comme idée, au moins l'âge de Noé et ça flotte, donc ça monte avec l'eau, ou plutôt, sur l'eau...

J'accepte volontiers la critique, mais avec un minimum d'honnêteté et d'arguments cohérents!
a écrit le 25/01/2020 à 11:07 :
Speculation net Impots sur les Plus Values de la residence Principale la est le probleme Parisien il faut appliquer les memes regles que pour les residences secondaire avec une Taxation a 15 ans sur toutes transactions Immobiliere superieur a 300.000 € sauf cas force Majeur !
Réponse de le 26/01/2020 à 20:12 :
Arreter de tout centraliser a paris ..et ca ira mieux .. le modele allemand est bizn mueux ave des Lander. Fort .. en france ce gouvernement affaiblit les regions et centralise ... rester a Paris dans vos bouchons.. ont zn as des bien meilleurs en province .. de bouchons !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :