Les villes du futur (1/3) : comment éviter l'implosion démographique et énergétique ?

[Replay ARTE] Alors que le nombre de citadins ne cesse de croître et que la crise énergétique menace, des cités intelligentes, écologiques et ultraconnectées sortent de terre. Solution d'avenir ou chimère urbaine ?

2 mn

Brasilia, capitale du Brésil, véritable chef-d'œuvre architectural des années 60, n'a pas tenu la promesse d'une ville à échelle humaine.
Brasilia, capitale du Brésil, véritable chef-d'œuvre architectural des années 60, n'a pas tenu la promesse d'une ville à échelle humaine. (Crédits : Nasa)

Alors qu'elles n'occupent que 2% de la surface du globe, les villes abritent plus de 50% de la population et représentent 75% de la consommation énergétique mondiale. Des cités futuristes, vertes et hyperconnectées, voient ainsi le jour.

King Abdullah Economic City (Arabie Saoudite), Tianjin Eco-city (Chine), Songdo (Corée du Sud)... : créées de toutes pièces et financées par le biais de partenariats public-privé, ces villes pilotes, qui privilégient les espaces verts et les équipements écologiques, se dotent des dernières innovations en matière de technologies de l'information et de la communication pour optimiser leurs réseaux (de transports, énergétiques, etc.).

À Songdo, première cité ubiquitaire du monde, des capteurs transmettent les données personnelles des citadins à un ordinateur central, dans le but de simplifier leur vie (une carte unique permet de payer ses achats, de pénétrer dans son immeuble, d'accéder à sa consommation énergétique et à celle de ses voisins...).

Mais si certains souhaitent ériger ces laboratoires du futur en modèle urbain, d'autres, à l'inverse, n'y voient que des vitrines technologiques sans âme, au centre d'un business juteux.

>>> DOCUMENTAIRE Les villes du futur (1/3)

Villes du futur, futur des villes

Multipliant les exemples révélateurs et les interventions d'experts - architectes, économistes, sociologues, entrepreneurs, ingénieurs informatiques, etc.-, cette série documentaire en trois volets offre une immersion passionnante dans l'avenir des villes.

De l'Amérique du Nord à l'Asie en passant par l'Europe, ce tour d'horizon des innovations urbaines fantasmées ou en marche s'accompagne d'une réflexion philosophique et politique saisissante sur nos vies citadines, d'ores et déjà placées sous le règne de l'algorithme. Les nouvelles villes, qui se distinguent par leur gestion des plus efficientes, trouveront-elles leur identité ? Faut-il renoncer à la liberté pour assurer la sécurité ? L'informatique favorisera-t-elle les interactions entre les individus ou annonce-t-elle l'avènement d'un pouvoir ultracentralisé ?

Des questions fondamentales auxquelles seuls les citoyens, qui expérimentent ces transformations, et à qui le documentaire donne la parole, peuvent répondre.

______

>> SERIE EN TROIS DOCUMENTAIRES

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 24/01/2015 à 12:53
Signaler
Comme dit dans l'article 50 % des humains tiennent sur 2 % de la surface terrestre. Donc 100 % tiendrait sur moins de 4 % si on optimise et ,sur une terre à son maximum attendu de 10 milliards d'humains, on pourrait se loger sur moins de 6 % de la su...

à écrit le 24/01/2015 à 11:39
Signaler
Comme dit dans l'article 50 % des humains tiennent sur 2 % de la surface terrestre. Donc 100 % tiendrait sur moins de 4 % si on optimise et ,sur une terre à son maximum attendu de 10 milliards d'humains, on pourrait se loger sur moins de 6 % de la su...

à écrit le 21/01/2015 à 19:44
Signaler
"comment éviter l'implosion démographique et énergétique" : il suffit de supprimer les aides du type CAF dans les pays où on les pratique, de faire taire les religieux qui préconisent le lapinage et de fixer des quotas, qui, si ils sont dépassés, ent...

le 21/01/2015 à 21:55
Signaler
l'arrêt de l'assistanat généralisé arrêtera tout de suite le lapinage.

le 30/01/2015 à 13:06
Signaler
I IDEE DE SYLVAIN EST BONNE ? ILS SUFIT DIT REFLECHIR???

à écrit le 21/01/2015 à 19:03
Signaler
La seule vraie question : Est-il raisonnable de suicider l'avenir de nos enfants? Je n'en aurais probablement jamais, mais j'ai régulièrement l'impression de me sentir plus concerné par leur avenir que la majorité de ceux qui en font.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.