Croissance urbaine et réchauffement climatique sont-ils compatibles ?

 |   |  547  mots
Depuis le début des programmes de satellites d'observation de la Terre, l'étude du développement urbain a été une priorité et a débouché sur le développement d'applications qui apportent une aide à la mise en oeuvre et au contrôle des politiques publiques.
Depuis le début des programmes de satellites d'observation de la Terre, l'étude du développement urbain a été une priorité et a débouché sur le développement d'applications qui apportent une aide à la mise en oeuvre et au contrôle des politiques publiques. (Crédits : Reuters)
A l'occasion du Forum Smart City du Grand Paris, organisé par La Tribune les 26, 27 et 28 novembre prochains à l'hôtel de ville de Paris, experts, politiques et industriels ont pris la parole dans un numéro spécial consacré à la ville intelligente. À l'heure où la population urbaine mondiale dépasse en nombre la population rurale, les satellites d'observation se révèlent plus que jamais indispensables pour l'observation et la gestion des phénomènes liés au réchauffement climatique. Par Jean-Yves Le Gall, Président du Centre national d'études spatiales (Cnes).

Face aux menaces liées au changement global, dont le réchauffement climatique est une manifestation, et au moment où la population urbaine mondiale dépasse en nombre la population rurale, une nouvelle gestion de l'espace urbain doit être envisagée. Associer le climat et l'urbain dans une même réflexion devient un enjeu majeur auquel l'espace peut apporter des réponses concrètes.

Depuis le début des programmes de satellites d'observation de la Terre, l'étude du développement urbain a été une priorité et a débouché sur le développement d'applications qui apportent une aide à la mise en oeuvre et au contrôle des politiques publiques. Aujourd'hui, dans les domaines de l'aménagement du territoire, de la gestion de l'environnement, des ressources, de l'urbanisme et des crises, ou encore pour la prévention des risques, l'espace est définitivement un partenaire des décideurs et des acteurs territoriaux.

Cohérence des systèmes de mesure

En particulier, les images des satellites apportent une cohérence des systèmes de mesure, depuis l'échelle globale jusqu'à l'échelle locale, et permettent de mieux comprendre certaines problématiques en changeant de point de vue. Ainsi, des phénomènes observables seulement localement peuvent être replacés dans un schéma d'ensemble pour une compréhension globale. À l'inverse, la vision de ces enjeux d'ensemble peut nécessiter des stratégies d'adaptation locales. C'est pourquoi, au fil du temps, les satellites d'observation de la Terre sont devenus des outils indispensables à la connaissance, à la compréhension et à la modélisation des phénomènes participant au changement climatique.

Les satellites français Spot et Pléiades permettent de réaliser la cartographie des zones urbaines et rurales, et ainsi de mieux appréhender le niveau d'occupation des sols et son évolution dans le temps. Pour les enjeux liés à l'eau, les satellites d'océanographie Jason alimentent les modèles scientifiques de suivi du niveau des mers et favorisent l'observation de phénomènes climatiques comme El Niño. Demain, Jason-CS pérennisera cette filière dans le contexte du programme européen Copernicus, alors que Swot, développé dans un cadre franco-américain, établira une cartographie des eaux douces.

Toujours dans le cadre de Copernicus, des services sont mis en place pour l'étude de la qualité de l'air, de la composition de l'atmosphère, du niveau des radiations solaires et de leur effet sur la couche d'ozone. Tous participent à la lutte contre le réchauffement climatique. Enfin, la mesure régionale des émissions de gaz à effet de serre, qui apparaît comme le nouvel enjeu pour le suivi des engagements qui seront pris pour en limiter le volume, sera assurée par les missions Merlin pour le méthane et MicroCarb pour le gaz carbonique.

Des produits innovants issus du spatial

Au total, les satellites, qui sont des outils majeurs pour l'aménagement des territoires et la gestion des villes et de leur développement, sont devenus incontournables pour l'étude du climat. L'implantation des bâtiments, des trames vertes et des lacs peut ainsi être améliorée en utilisant des produits innovants issus du spatial. Le développement urbain et la lutte contre le réchauffement climatique sont ainsi conciliés, voire optimisés.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :