Free : 20 gigas de surf... Mais pour quoi faire ?

 |   |  459  mots
Xavier Niel, le trublion de la téléphonie mobile / DR
Xavier Niel, le trublion de la téléphonie mobile / DR (Crédits : Reuters)
"Vingt gigaoctets ? Je n'en demandais pas tant !", réagissait sur Twitter un client de Free Mobile, néanmoins ravi du geste de son opérateur. En effet, même les « gros » consommateurs d'Internet mobile, fans de vidéo en streaming, n'ont pas vraiment besoin d'une telle enveloppe de données et le pourcentage des clients atteignant le plafond de 3 Go, devenu le nouveau standard depuis deux ans, est faible, de l'ordre de 5 à 10% maximum, selon les opérateurs.

La consommation moyenne des Français est très en deçà : 800 Mo par mois en 3G, d'après les statistiques des opérateurs. L'Arcep publie même une moyenne encore plus basse (171 Mo par mois), qui inclut en fait tous les abonnés à la téléphonie mobile, même ceux qui ne surfent pas. Les consommateurs ont-ils besoin de 100 Mo, comme le propose Free dans son forfait à 2 euros, ou de 20 Go ?

Proposer beaucoup comme effet d'annonce

Les premiers clients 4G, estimés entre 1 et 2 millions sur un nombre d'abonnés approchant les 70 millions, consommeraient en moyenne entre 1 Go et 2 Go. Bouygues Telecom avait été le premier à dégainer en septembre un forfait très garni en données, 16 Go à 60 euros. SFR s'arrête à 9 Go pour son forfait très haut de gamme International Premium à 140 euros, Orange à 6 Go pour son forfait VIP Origami Jet International à 80 euros...

Les offres d'abondance ne sont pas une nouveauté dans la téléphonie mobile, elles en sont même une des recettes du succès commercial : proposer beaucoup pour donner l'impression de faire une bonne affaire, d'en avoir pour son argent, sans garder les yeux rivés sur le compteur, même si l'on n'en consomme réellement qu'une infime partie, qu'il s'agisse des appels, des SMS ou désormais de la « data. » À la différence près que celle-ci coûte plus cher, car il faut des tuyaux dimensionnés, suffisamment de bande passante pour transporter les « paquets » d'images, de sons, etc. Les mails sans pièce jointe consomment peu de données, le surf non plus.

En revanche, une heure de streaming audio brûle 60 Mo, une heure de vidéo en streaming en 4G au moins 350 Mo, compter le double pour un seul film. SFR met d'ailleurs en avant ses services, comme la vidéo à la demande de Canal+ pour inciter ses clients à consommer plus.

Et aux Etat-Unis...

Grâce à la vitesse et à la fluidité, les clients utilisent plus de données en 4G, c'est avéré dans les pays les plus avancés. L'américain Verizon Wireless propose entre 1 Go et 10 Go « seulement » pour les forfaits les plus répandus, car 10 Go cela représente déjà 10.000 mails, 30 heures de musique et 20 heures de vidéo par mois. Verizon commercialise aussi des abonnements de 40 Go et 50 Go (à plus de 300 dollars par mois !), pour les clients utilisant plusieurs appareils connectés, smartphones, tablettes, PC, avec le même abonnement au sein d'un même foyer. Verizon ne raisonne plus en revenu moyen par abonné (ARPU), mais en revenu moyen par connexion. C'est la tendance de fond observée dans les pays déjà multi-équipés en écrans et qui ont pris goût au très haut débit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2014 à 15:12 :
Le mois dernier j'ai fais 90go de consommation data, donc pour moi c'est tout bonus, je pourrais utiliser 1 semaine de 4g tranquille avant que ça passe en 3g+. 800mo j'utilise ça en une demi journée...
a écrit le 27/12/2013 à 15:58 :
C'est dommage que pour le forfait a 2 euros la limite soit de 50Mo avec hors forfait après. Une option de bridage ou de bas débit illimité serait beaucoup mieux pour les utilisateurs occasionnel. Avec cette méthode beaucoup d'utilisateurs occasionnels serait passé au forfait à 19 euros au lieu de ça on continu... de ne pas utiliser les données... Félicitation a free de participer a la baisse des prix, mais dommages qu'ils ne réfléchissent pas au long terme concernant leur forfaits. Ils cherchent à ce que l'on fassent que du hors forfaits imédiatement plutôt que de nous incité en offrant des services illimité et lent pour nous inciter au changement de forfait.
a écrit le 19/12/2013 à 11:49 :
Il y a 2 challenges :
- la 4G avec ses débits importants comparables à l'ADSL
- La quantité de data
Ces 2 challenges font l'objet de facturation différente.
XN a voulu couper l'herbe sous le pied des opérateurs voulant s'engraisser sur les volumes.
Ils ne leur reste plus grand chose à gratter, sauf à afficher des forfaits plus chers.
a écrit le 19/12/2013 à 11:42 :
L'article qu'il ne fallait surtout pas écrire ! ridicule ! 171Mo ? non mais sans déconner quel connard a pu donner un chiffre aussi pitoyable ? vous êtes gerbant, d'abord a nous faire miroiter des débits deux fois plus rapide que l'adsl, et maintenant a se plaindre des plafonds ! Pour mois il est évident qu'en usage normal 2Go est totalement inacceptable, dépassé chaque mois, ceci sans aucun streaming, mais qu'est-ce que ce serait si je ne limiterais pas avec la plupart des youtube que je regarde qui font 200Mo ? Vous etes aussi concients que beaucoup de jeux videos depassent largement les 1GO meme gratuits, quand ce n'est pas 2 ou 3Go.
a écrit le 19/12/2013 à 9:19 :
Si la limitation des volumes de données par les abonnés est due à une faible utilisation des applications de transfert de données, alors la 4G apporte peu sinon un plus grand confort aux heures chargées due à la plus grosse tailles des tuyaux partagés par les utilisateurs à un instant donné !
Si cette limitation -pour les gros utilisateurs donc- est due à l'engorgement aux heures de pointes, alors la 4G fait du sens mais il faut augmenter le "fair use" (limite au delà de laquelle le débit est drastiquement réduit par l'opérateur") comme l'a fait Free. Sinon, il risque d'y avoir de mauvaises surprises au moment où la facture arrivera !
On peut rappeler qu'à 5 Mbits/seconde (débit 3G), on télécharge 0,6 Moctets/seconde, alors qu'on télécharge 6 Mo/s à un débit de 50 Mbits/s (débit 4G typique).
En 4G, on peut donc télécharger 6 Go, soit plus que les forfaits mensuels proposés actuellement, en 1000 secondes ou 17 minutes ! Ce n'est donc pas cohérent.
Par ailleurs, les débits plus importants sont sensés ouvrir à de nouvelles applications et habitudes d'utilisation : utilisation du Cloud pour stocker ses données, disponibles donc partout. Utilisation du forfait mobile en remplacement du forfait fixe (ADSL), en passant la connexion à l'Internet du PC à travers le smartphone.
Cet article (à part le dernier paragraphe) ne fait donc qu'un constat basé sur les limitations des forfaits 3G, sans aucun esprit prospectif. Dans le but de démolir l'offre de Free ?
a écrit le 18/12/2013 à 16:06 :
20 gigas ?? Sur leur box il n arrive deja pas a me donner plus de 8 Mo lol
Réponse de le 18/12/2013 à 17:34 :
20go est un volume de 20 gigaoctets de données, vos 8Mo sont en réalité 8Mb, soit 8 Megabit par seconde de débit. Ne pas confondre....
Réponse de le 19/12/2013 à 23:22 :
@yop

Lorsqu'on ne sait pas faire la différence entre une quantité de données et une débit de données, mieux vaut s'abstenir de sortir un commentaire aussi ridicule que le vôtre.
a écrit le 18/12/2013 à 14:53 :
Merci d'avoir remis un peu d'éclairage dans cette course à l'échalote

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :