« Vente-privée paie plus d’impôts que Google, Apple, eBay et Amazon réunis ! »

Jacques-Antoine Granjon explique son combat pour l’harmonisation fiscale européenne, contre la concurrence déloyale des géants américains. Un sujet abordé avec François Hollande lors de sa venue au siège de Vente-privée jeudi. Le fondateur et PDG du site de ventes événementielles dévoile aussi tous les chiffres de son activité en 2013.

5 mn

Jacques-Antoine Granjon a reçu François Hollande jeudi au siège de Vente-privée à Saint-Denis.
Jacques-Antoine Granjon a reçu François Hollande jeudi au siège de Vente-privée à Saint-Denis. (Crédits : Reuters)

François Hollande s'est rendu à votre siège jeudi. Quel était le but de sa visite ?

Jacques-Antoine Granjon : Lors d'une entrevue avec le Président de la République, je lui ai dit qu'à 10 minutes de l'Elysée, existent des entreprises qui ressemblent à celles de la Silicon Valley ! Il a donc décidé de venir nous voir à Saint-Denis avant son voyage aux Etats-Unis. Il est resté  plus d'une heure sur place, et a rencontré de nombreux collaborateurs. 2.100 personnes travaillent chez Vente-privée, deux tiers de femmes. Nos effectifs ont doublé en trois ans et nous avons embauché 624 personnes en 2013. Le Président montre ainsi un message fort aux entreprises et aux entrepreneurs.

Je suis entrepreneur, patriote et européen. J'aime la France, elle est fertile pour la création d'entreprises, nous avons tous les talents, les  infrastructures, la créativité. On sait tout faire en France ! Bien sûr, il y a une pression fiscale très importante, frein à la prise de risque et à la motivation, mais c'est ainsi aujourd'hui et je n'ai pas de problème à payer mes impôts en France. Éthiquement d'ailleurs, ce n'est pas possible pour moi de vendre plus de 70 millions de produits de marques aux Français et de partir m'installer à Bruxelles ou à Londres. 

Aviez-vous un message à transmettre au Président ? 

Le marché européen est fantastique pour les entreprises mais il faut en simplifier l'accès. Cela coûte cher et prend du temps de s'adapter à la législation et à la diversité de chaque pays. La taille du marché européen par rapport au marché américain est un vrai sujet. Quand je constate que Yahoo quitte la France pour l'Irlande, ce qui n'est pas légalement répréhensible, je me dis qu'il y a un problème d'harmonisation fiscale européenne. Et nous subissons la concurrence déloyale de toutes ces sociétés américaines  qui profitent des optimisations fiscales européennes. On ne peut pas le leur reprocher, cette optimisation est légale mais on peut le reprocher à ceux qui ne créent pas l'harmonisation fiscale européenne et rendent délicate pour de nombreuses entreprises françaises cette situation de concurrence déloyale. Avec Vente-privée, nous payons par exemple plus d'impôts en France que Google, Apple, Facebook, eBay et Amazon réunis, c'est un gag ! Cela freine nos investissements, nos embauches, notre politique de motivation des collaborateurs, etc...

Or nous sommes dans une guerre économique. François Hollande a envoyé des signaux forts d'évolution positive lors de ses vœux et de sa conférence de presse. Il va certainement maintenant les convertir en actes. 

Comment se passe votre implantation sur le marché américain ? 

Les États-Unis sont un marché difficile, où l'on ne nous attend pas. Les codes du discount et de la consommation sont différents, la compétition est extrêmement ardue et les entreprises américaines sont prêtes à utiliser un levier, un degré de financiarisation incroyable qui accélère la croissance alors que je penche pour un modèle de croissance profitable. En deux ans, nous avons beaucoup appris de nos erreurs et nous nous recentrons sur notre métier de déstockeur. Nous avons réalisé 800 ventes et un chiffre d'affaires de 50 millions de dollars en 2013, en croissance de 100%. Nous espérons être à l'équilibre sur le marché américain fin 2015 avec un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de dollars. 

Avez-vous subi les effets de la crise en Europe ? 

L'activité se porte bien. Le marché du déstockage est très important. Vente-privée.com a réalisé un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros TTC, en hausse de 23%. Notre Ebit (résultat d'exploitation) est de l'ordre de 12% et notre rentabilité nette de 5-6%. Nous aimerions à terme que l'international pèse la moitié des ventes. La France en représente encore 78% car nous avons toujours une croissance forte en volumes, et c'est sur ce marché que nous lançons nos nouvelles initiatives, comme Miam Miam pour la vente de produits gourmands du terroir, ou Click & Drink, un abonnement sans engagement pour découvrir trois nouveaux vins sélectionnés chaque mois par nos sommeliers. 

Toutes ces nouvelles activités sont prometteuses, mais c'est dans le voyage que nous connaissons notre plus grand succès : vente-privée-voyages a réalisé 150 millions d'euros de chiffre d'affaires en deux ans et nous avons pour objectif d'atteindre 1 milliard d'euros dans quelques années sur ce secteur. Il est important de ne plus être dépendant de la fluctuation des stocks des marques. Le modèle vente-privée est déclinable à l'infini.

Avez-vous perdu l'usage de votre nom vente-privée ? 

Un certain nombre d'acteurs veulent acheter notre nom sur Google pour avoir plus de trafic sur leur site. L'affaire (le tribunal de grande instance de Paris avait déclaré la nullité de la marque vente-privée en novembre NDLR) a été simultanément remise en cause dans un autre cas où la marque vente-privée a été reconnue comme notoire. A suivre donc. C'est une bataille d'avocats. Nous attaquons tous ceux qui se livrent à du parasitage commercial. Je ne suis pas procédurier de nature mais je réagis à tout acte de concurrence déloyale.

Comment se passent vos relations avec le Qatar, entré dans votre capital ? 

Certains associés ont émis le vœu de sortir du capital, j'ai donc cherché de nouveaux partenaires désirant accompagner notre développement. Quatar Holding est un fonds prestigieux ayant une vision de long terme. Ils sont présents au capital du joailler américain Tiffany, du groupe de luxe suisse Richemont, de LVMH et du magasin londonien Harrod's. Ils sont entrés au capital de Vente-privée au 31 décembre dernier et détiennent une participation minoritaire; j'ai moi-même acquis des parts supplémentaires avec certains associés historiques et renforcé mon contrôle à cette occasion.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 48
à écrit le 16/02/2014 à 3:48
Signaler
il n'a qua allez allieur il a trop impot en france

à écrit le 13/02/2014 à 9:25
Signaler
_Bonjour, serait-il possible de publier les commentaires des gens ?!! Merci

à écrit le 11/02/2014 à 9:52
Signaler
Vente-privée est clairement désavantagé à cause de l'optimisation fiscale d'autres entreprises. Tout le monde devrait être mis sur le même pied d'égalité et payer ses impots e n France.

à écrit le 11/02/2014 à 9:42
Signaler
Cet article et plus généralement la thématique posent plusieurs questions: Comment peut-on à la fois célébrer ce nouveau type d'entreprise et en même temps pleurer sur les déboires de " la Redoute" ????? La création et la disparition d'entreprises f...

le 11/02/2014 à 11:12
Signaler
La législation fiscale est du domaine des Etats et pas de l'Union Européenne.

le 11/02/2014 à 14:11
Signaler
C'est bien le problème ..... on nous avait vendu une harmonisation fiscale !!!!

à écrit le 10/02/2014 à 22:30
Signaler
Belle entreprise mercantile, dirigée par un ancien communiste...

le 11/02/2014 à 7:01
Signaler
Ah bon ? Je croyais que son Tonton était patron de la plus grande entreprise de service française...

à écrit le 10/02/2014 à 20:45
Signaler
La création en 1993 du marche unique reposait sur le postulat , entre autre , de l'harmonisation fiscale . Il est tout à fait légitime de poser la question de son application effective . La commission veille d'une manière maladive à toute atteinte à ...

le 10/02/2014 à 21:15
Signaler
La commission européenne est dirigée par les députés Anglais essentiellement qui empêchent l'Europe de se faire au détriment des USA ... CQFD On ne pas pas être Européen et Américain ... Get out British

le 10/02/2014 à 22:51
Signaler
non ,ce sont des les députés allemands qui font la politique européenne ,mais avec l ideologie anglaise domination allemande, philosphie anglaise, voila l europe qui prend en sandwitch la france

à écrit le 10/02/2014 à 20:05
Signaler
Incroyable de lire tous ces commentaires remplis de haine contre cette entreprise. J'ai remarqué d'ailleurs que de plus en plus de commentaires sont haineux, emplis de frustration, et dès qu'il s'agit d'un chef d'entreprise qui cherche à se défendre,...

à écrit le 10/02/2014 à 19:34
Signaler
C'est amusant d constater que l'on reproche ce pourquoi l'Europe a été créé au début. Un libre partage et transfert des biens entre les pays avec une gestion fiscal dépendant du pays d'origine...

à écrit le 10/02/2014 à 17:46
Signaler
Vente -Privée rempli son rôle de construction de la société française et de son enrichissement de sa stabilité sociale. L'amérique est pauvre moralement, socialement il n'y a que quelques riches qui en profitent de sa richesse.

le 11/02/2014 à 8:36
Signaler
C'est bien. Vous avez retenu par coeur la propagande socialo-communiste enseignée à l'école. Vous méritez bien un point godwin.

à écrit le 10/02/2014 à 15:01
Signaler
Il s'y vend beaucoup de cochonneries avec des délais d'appro surréalistes, à oublier très vite...

à écrit le 10/02/2014 à 14:41
Signaler
Pour ce simple fait, si j’étais l'actionnaire majoritaire de Vente Privée je virerai le PDG.

à écrit le 10/02/2014 à 14:15
Signaler
Il paye tellement d'impot qu il n'a pas de quoi aller chez le coiffeur et se payer des lames de rasoir.

le 10/02/2014 à 15:21
Signaler
Ce genre de commentaire represente bien l'etat d'esprit fort en paraitre des francais...

le 10/02/2014 à 16:25
Signaler
Il n'a pas non plus les moyens de s'acheter un cerveau, ni une conscience sociale !

le 12/02/2014 à 11:30
Signaler
Partant de ce principe, il semblerait que tu n'es pas plus les moyens de t'offrir une once d'intelligence.

à écrit le 10/02/2014 à 12:00
Signaler
Une harmonisation fiscale supposerait que la France réduise ses impôts et sa dépense publique de 10 à 20 % pour être proche de la moyenne européenne. On y arrivera après la faillite de l'état ou quand nous aurons 20% de chômeurs.

le 10/02/2014 à 12:53
Signaler
Si les français sont intelligents, ils y arriveront avant d'arriver à ces extrémités...

le 10/02/2014 à 13:21
Signaler
Si l'harmonisation fiscale fait revenir les exilés fiscaux,réduire les impôts de 10% ne posera aucun problème!! L'Irlande a été en faillite parce qu'étant un paradis fiscal, elle n'avait pas assez de recettes budgétaires. Son sauvetage a coûté des d...

le 10/02/2014 à 19:56
Signaler
L'harmonisation fiscale dont il est question ici traite des entreprises, et en particulier du taux de l'IS, cela n'a donc pas grand-chose à voir avec les exilés fiscaux. Aujourd'hui si notre pays attire bien moins d'investissements étrangers que par ...

le 10/02/2014 à 22:28
Signaler
quand nous aurons 20% de chômeurs c'est pas déjà le cas ?

à écrit le 10/02/2014 à 11:15
Signaler
Harmonisation..oui...mais notre gouvernement critique fortement les Google, Amazon et autre Facebook alors que le président est parti aux USA leurs faire des courbettes.

à écrit le 10/02/2014 à 11:08
Signaler
Il y a urgence à harmoniser les mécanismes économiques à l'échelle de l'Europe ! L'avantage de l'Allemagne et de l'Irlande disparaitrait d'un coup. Commençons déjà par harmoniser les taxes. C'est probablement le plus simple.

le 10/02/2014 à 19:50
Signaler
Harmoniser les mécanismes économiques ? Pouvez-vous être plus clair ? L'avantage de l'Allemagne n'est pas lié à du dumping fiscal comme en Irlande mais à son système de rémunération. L'Allemagne a préféré avoir moins de chômeurs quitte à devoir payer...

à écrit le 10/02/2014 à 10:05
Signaler
... pour Vive Privée. Il est aberrant, stupide, contre-productif, malsain, amoral et, en find e compte, totalemenjt démago et crétin, de vouloir une pseudo-harmonisation fiscale de façade qui ne serait, dans les faits, qu'une augmentation substantiel...

le 10/02/2014 à 10:26
Signaler
Je n'ai jamais lu un commentaire aussi hargneux et hors sujet. Aucun intérêt.

le 10/02/2014 à 10:43
Signaler
+1000

le 10/02/2014 à 14:58
Signaler
C'est plutôt le racket fiscal - tout à la fois asocial, amoral, malsain, nuisible et contre-productif qui est hargneux, comme dans tous les atats-voyous qui pratiquent une fiscalité outrancière pour entretenir des populations d'assistés chroniques do...

le 10/02/2014 à 15:26
Signaler
@Tant pis: J'arrive pas a comprendre la logique ni la motivaiton de ce commentaire... A pat celle de quelqu'un qui est "blaser" de la vie... Votre vie doit etre bien triste et ressemble a celle d'un looser permantent.. .Bonne chance pour le futur.

à écrit le 10/02/2014 à 9:47
Signaler
En gros la solution serait d'augmenter tout le monde !!! Le délire total, les grands vont surtout se barrer vite fait, on est dans du capitalisme, si on rêve de socialisme, d'usine d'état, de ferme kolkhoze ... il faut le dire tout de suite, je ne ...

le 10/02/2014 à 11:02
Signaler
La vraie question c'est surtout, trouvez vous normal qu'une entreprise qui fait le gros de son chiffre d'affaire europeen en France, paye ses impots (ou presque pas) dans un pays de 4,5 millions d'habitants (Irelande) ou de 531 000 habitants (Luxembo...

le 10/02/2014 à 13:08
Signaler
Vous décrivez parfaitement le modèle capitaliste ! A votre avis l'Europe qu'on nous vends elle sert à quoi ? Une fois de plus je ne juge pas, il faut savoir de quoi on parle c'est tout.

à écrit le 10/02/2014 à 9:07
Signaler
Ce monsieur oublie de préciser qu'il profite bien de l'Europe avec tous ses employés espagnols...

le 10/02/2014 à 9:46
Signaler
Ce "monsieur" a créé plus de 2 000 emplois en France... Pour oser le critiquer, vous en avez fait autant ?? Comportement typique des aigris en France.. Vous râlez mais vous êtes incapable d'être autre chose que des assistés qui attendent tout des p...

le 10/02/2014 à 10:10
Signaler
Il n'est pas difficile de créer des emplois mal payés en profitant grassement d'une manne fiscale et parafiscale qui coûte à tout le monde. Avec une telle mentalité d'assistés chroniques, il est évident que les français resteront toujours les baltrin...

le 10/02/2014 à 20:02
Signaler
Vous qui savez tout (hum...), commencez déjà par relire l'article, ça vous fera du bien. On y parle d'une entreprise qui s'appelle Vente Privée, pas "Vie Privée". Je crois que vous regardez trop la télé en fait, prenez des vacances au calme, cela vou...

à écrit le 10/02/2014 à 9:04
Signaler
harmonisation ok...mais ... vers le bas ! la France doit supprimer l'ISF ,les 75% et ajuster les prélèvements sur la moyenne UE....

le 10/02/2014 à 10:28
Signaler
Avez-vous lu l'article ? On y parle d'harmonisation d’impôt sur les sociétés et non pas de l'ISF et autres gouttes d'eau dans un budget.

le 10/02/2014 à 11:06
Signaler
Ce que dit pipolino marche aussi avec l'IS : harmoniser ok, mais pourquoi sur le taux de la france ? pourquoi pas sur celui du luxembourg ou de l'irlande ?

à écrit le 10/02/2014 à 8:33
Signaler
ce que dit cet entrepreneur est tellement rempli de bon sens, ça fait plaisir ! Mais, que diable, une autre Europe et vite !

le 10/02/2014 à 10:25
Signaler
faire payer toujours plus cher des crétins de cons-sommateurs qui n'ont jamais aussi bien porté leur nom serait donc, d'après vous, rempli de bon sens ? Les prélèvements fiscaux et parafiscaux sont non seulement inutiles et amoraux, mais ils sont sur...

le 10/02/2014 à 19:18
Signaler
@ GFA + 1000

à écrit le 10/02/2014 à 8:30
Signaler
Ils sont bien stupide...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.