Pourquoi la holding derrière Samsung veut entrer en Bourse

À la tête de Samsung Everland Inc, Lee Kun-Hee a récemment été victime d'une crise cardiaque et prépare désormais son départ. Pour régler les frais de succession estimés à plusieurs milliards d'euros, l'introduction en Bourse du holding est envisagée car elle pourrait générer d'importantes liquidités.
Le projet d'IPO, qui devrait générer d'importantes liquidités, doit également permettre aux enfants de Lee Kun-hee de payer moins de frais de succession.  (Photo : Reuters)
Le projet d'IPO, qui devrait générer d'importantes liquidités, doit également permettre aux enfants de Lee Kun-hee de payer moins de frais de succession. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

Du changement dans les coulisses de Samsung. La famille Lee qui contrôle le groupe coréen a dévoilé mardi son intention d'introduire en Bourse en 2015 Samsung Everland Inc, la holding du groupe. Une décision qui devrait restructurer le conglomérat et atténuer le montant des droits de succession de ses héritiers.

La question de l'avenir du groupe sud-coréen se pose en effet avec de plus en plus d'acuité depuis l'hospitalisation du patriarche Lee Kun-hee, âgé de 72 ans, victime d'une crise cardiaque au mois de mai. L'incident semble l'avoir convaincu de se préparer à passer la main à son fils Jay Y. Lee, et dauphin officieux, ainsi qu'à ses deux filles.

Importants droits de succession

Jay Y. Lee détient pour l'heure 25,1% de Samsung Everland, ses deux soeurs, Lee Boo-Jin et Lee Seo-Hyun, en contrôlent chacune 8,37%. La famille Lee dans son ensemble a 46% environ de la holding.

Le projet d'IPO, qui devrait générer d'importantes liquidités, doit également permettre aux enfants de Lee Kun-hee de payer moins de frais de succession. 

Sa richesse, qui comprend un important patrimoine immobilier et des participations dans des groupes publics, est estimée à quelque 13.000 milliards de wons (9.34 milliards d'euros) et les impôts sur la succession sont évaluées à 6.000 milliards (4.31 milliards d'euros), selon Chung Sun-sup, directeur général de Chaebul.com, spécialisé dans l'étude des conglomérats industriels sud-coréens.

Une valorisation à plus de 5 milliards d'euros

L'introduction en Bourse de Samsung Everland, valorisée à environ 8.000 milliards de wons (5,6 milliards d'euros), serait la dernière en date d'une longue série de transferts d'actifs au sein du groupe Samsung depuis 2013.

Si Samsung doit encore détailler ses projets de restructuration et la manière dont la succession de Lee Kun-hee sera organisée, les analystes interrogés par Reuters s'attendent à ce que Samsung Everland devienne la tour de contrôle de l'empire à partir de laquelle toutes ses entités seront gérées.

Outre le groupe Samsung, numéro un mondial des téléphones portables et smartphones devant l'américain Apple, la holding est également une entreprise de loisirs et divertissement avec des intérêts dans les zoos et parcs à thème, la mode et les biotechnologies. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 03/06/2014 à 10:41
Signaler
PSA les voleurs ont monnayé la i- road a toyota pendant qu'un jeune qui a présenter le projet a peugeot SA s'est pris une balle dans le dos et a fini dans le coma.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.