Les ventes de tablettes reculent... sauf chez Samsung et Lenovo

 |   |  266  mots
Quelque 50.4 millions d'unités ont été transportées au premier trimestre 2014.
Quelque 50.4 millions d'unités ont été transportées au premier trimestre 2014. (Crédits : reuters.com)
Les ventes de tablettes ont baissé de 3,9% d'un an sur l'autre dans le monde au cours des trois premiers mois de l'année. Le sud-coréen Samsung et le chinois Lenovo s'en sortent mieux que d'autres.

La folie des tablettes retombe. Au 1er trimestre, leurs ventes dans le monde ont reculé de 3,9% par rapport à la même période en 2013 d'après le cabinet spécialisé IDC. En tout, 50.4 millions d'unités ont été transportées pendant cette période (ce qui donne une indication des ventes). 

Succès des "phablettes" et non renouvellement du matériel

Explication avancée par IDC: l'essor des "phablettes" à mi-chemin entre la tablette et le smartphone. En outre, les consommateurs semblent "conserver leur matériel plus longtemps", relève Tom Mainelli, vice-président chez IDC chargé notamment des écrans et appareils. 

Au mois de mars, ce même cabinet d'étude avait déjà prédit un probable tassement des ventes cette année. 

Apple en baisse, Samsung en hausse

Malgré une chute vertigineuse de ses livraisons (-16,1% d'un an sur l'autre), Apple reste leader sur le marché. La marque à la pomme est talonnée par son grand rival Samsung, qui lui continue de voir ses ventes croître à toute allure. Au premier trimestre, elles ont augmenté de 32% par rapport à la même période l'un dernier, pour atteindre plus de 11 millions d'unités. 

Android, toujours numéro 1

Le chinois Lenovo, quatrième sur le marché, voit ses ventes de tablettes bondir de 224% par rapport au premier trimestre 2013. Amazon (-47,1%) et dans une moindre mesure Asus (-2,8%), troisième sur le podium, connaissent aussi une baisse des ventes de tablettes. 

Enfin, côté système d'exploitation, c'est celui de Google, Android, qui s'octroie encore la première place, avec près de 75% de parts de marché. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2014 à 21:40 :
Il reste les tablettes de chocolat, et la il y a le choix.
a écrit le 04/05/2014 à 18:27 :
Bonjour,
Pour faire simple :
- Le marché est saturé de gadgets et bidules informatiques.
- Une tablette ne remplacera JAMAIS un ordinateur beaucoup plus souple et universel dans ses usages et surtout bien plus modulable grace à la multitude de périphérique que l'on peut y brancher.
- A coté des objets il y a la vraie vie : les loisirs, les sorties, les gens, la nature, les voyages etc... .
Créer une envie grâce au marketting c'est bien mais encore faut-il qu'après l'achat l'objet serve vraiment sinon il finit au fond d'un tiroir et l'on s'en sert à l'occasion et c'est tout donc pas d'usure et nul besoin de le remplacer rapidement.
L'avenir sera dorénavant software et non plus uniquement hardware. Et le software devra s'adapter au hardware disponible donc être économe en ressource et en code.
Un retour aux bonnes pratiques des années 80, il était temps ... .
-
Réponse de le 05/05/2014 à 9:19 :
étant mon corps de métier , je dois avouer que vous avez raison sur le software ou on va sans doute arretter les suites de windaubes et compagnie pour revenir a plusieurs OS différents et donc ainsi diminuer les risques de piratages a grande échelle , en plus cela sera plus concurrentiel qu'un universel monopolistique de rente , enfin pour les tablettes c'est juste un phénomène de mode c'est comme le netbook a un moment , la mode commence a s'éroder et seuls les plus innovants sont privilégiés , enfin les constructeurs eux annoncent déjà des plans pour réduire leurs sites et d'autres sortent totalement du marché comme sony le déclin du secteur ne fait helàs que se confirmer d'année en année , la croissance a deux chiffres annuel c'est fini
Réponse de le 05/05/2014 à 10:43 :
Vous comparez le chocolat avec la vinaigrette votre commentaire c'est une vraie usine à gaz. Ces deux matériels sont totalement différents.
Réponse de le 05/05/2014 à 15:24 :
Marousan. Vous avez plutôt raison; à preuve, les ventes de clavier pour tablette et/ou les tentatives d'objet hybrides: PC devenant tablette lorsqu'on la déconnecte de sa base/clavier/batterie. Par ailleurs, vendre des tablettes à des prix stratosphériques (rappel AAPL marge à 25% net (les actionnaires vous remercient...)), alors qu'à 250EUR un netbook est BEAUCOUP plus performant, ça peut lasser la clientèle ! La "niche" (remplie d'idolâtres qui achèteront de toutes façon) est saturée. L'entrée de gamme (non évolutive et souvent inadaptable) démontrant que le "moi aussi j'ai une tablette" est arrivé à son apogée. Lequel produit fini dans un coin, comme vous le dites. Quant au soft, on ne peut que douter de votre optimise... 95, voire 99% de l'offre actuelle n'apporte strictement rien...
a écrit le 04/05/2014 à 13:16 :
Le marché informatique est saturé. Les tablettes ont temporairement pris le relais des ventes des PC et ordinateurs portables qui se sont effondrées, mais les utilisateurs sont équipés maintenant. Plus fondamentalement, les gens sont peut être aussi en train d'en revenir du tout connecté et des bidules informatiques à obsolescence express programmée. Entre les coûts d'achat et les abonnements, le budget devient insupportable pour le service rendu.
a écrit le 04/05/2014 à 10:55 :
Pour Apple ça va de 299€ à 885€ (selon modèles et config).

Et je vous laisse faire une recherche sur les tablettes samsung...

Rien de surprenant.
a écrit le 03/05/2014 à 16:34 :
Bah oui ! plus de 500 € pour se connecter à internet ? mdr l'arnaque !
Réponse de le 04/05/2014 à 9:06 :
Y'a pas beaucoup de tablette a 500€ quand même a part le dernier iPad Air.
Et encore c'est en Europe, au Canada la version de base est a 519$ soit 350€.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :