Après l’Apple Watch, bientôt une iWatch ... sous Android !

 |   |  400  mots
L'Apple Watch, que tout le monde attendait sous le nom d'iWatch.
L'Apple Watch, que tout le monde attendait sous le nom d'iWatch. (Crédits : DR)
Deux mois après l’annonce de l’Apple Watch, la société de droit irlandais qui avait déposé le nom dès 2008 dans toute l’Union européenne révèle son intention de sortir sa propre montre connectée sous la marque iWatch, tournant sous l'OS de Google. Aux Etats-Unis, une petite entreprise détentrice de la marque a échoué à faire financer son projet sur une plateforme de crowdfunding.

Le jour où Apple a dévoilé sa montre connectée, le 9 septembre, la firme à la pomme a surpris ses fans en l'appelant Apple Watch et non iWatch comme attendu. Le groupe californien avait en effet déposé le nom dans plusieurs pays, le Japon, le Mexique, Taiwan. Mais d'autres sociétés l'avaient devancé ailleurs : immatriculée à Dublin, Probendi Inc avait déposé dès 2008 la marque pour toute l'Union européenne, rappelle l'agence Bloomberg.

Le cofondateur de Probendi, Daniele Di Salvo, un entrepreneur italien de 50 ans, confie à Bloomberg qu'il a bien l'intention de profiter de cette marque déposée pour lancer sa propre montre connectée appelée iWatch. L'appareil tournera sous Android dans sa version 4.4, et sera équipé d'un écran tactile, d'un GPS, d'accéléromètres et d'applications. Il indique faire le tour des fabricants chinois afin de pouvoir commercialiser un produit moins cher que l'iPhone (349 dollars).

A ce jour, le nom d'iWatch désigne une application que la société a développée permettant à plusieurs appareils de communiquer entre eux, qui serait notamment utilisée par la police de la petite ville italienne de Vercelli. Probendi, qui se présente comme une société de conseil aux équipementiers et opérateurs télécoms et revendique Ericsson et Eni parmi ses clients, met clairement en garde sur la page d'accueil de son site qu'elle prendrait toutes les actions judiciaires nécessaires contre quiconque s'aviserait d'utiliser le nom d'iWatch pour des produits de type ordinateurs ou logiciels.

Le flop de l'iWatch sur le site de crowdfunding Indiegogo

Une autre société, qui se présente comme « basée en Amérique » (entre guillemets) et implantée à Fresno en Californie, avait déposé la marque aux Etats-Unis : OMG! Electronics a essayé de lever 100.000 dollars sur la plateforme de financement participatif Indiegogo en 2012 pour son projet de montre « iWatch by Berri » qui n'a toujours pas vu le jour - elle n'a récolté que 1.434 dollars pendant sa campagne ! Sur son site, la société indique toujours que « son objectif est de développer l'appareil ultime. L'iWatch. Fonctionnelle, puissante, pratique. Simplement smart ! » Le site propose une quarantaine de modèles de « montres-smartphones », assez massives, sous Android notamment, vendues dans les 350 dollars. Mais son numéro de téléphone ne répond plus...

> Voir la vidéo de présentation de l'iWatch By Berry d'OMG Electronics

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2014 à 16:42 :
Ça vaudra mieux que daube par le copieur suiveur j'ai nommé la pomme
Mais toutes ces montres sont quand même de pur gadget pour gogo et tout juste bon à faire acheter encore et encore des objets inutiles et vider les portefeuille et engraisser ces entreprises
a écrit le 28/10/2014 à 19:49 :
C'est tout de même bizarre que les montres soient devenues de tels objets de luxe... Quelqu'un pour m'expliquer..??
Réponse de le 29/10/2014 à 11:28 :
La montre a toujours été un accessoire de paraitre. Les montres à plus de 1000 euros se vendent comem des petits pains et font l'objet d'un certains culte auprès d'une population aisée et surtout de plus en plus jeune. La fameuse Rolex est le graal pour tous les requins aux dents longues qui ne cherchent qu'à se faire encore plus d'argent et à montrer qu'ils en ont. Par contre les montres connectés ne sont pas des objets de luxe mais bien des accessoires inutiles, chers (ce qui ne veux pas dire luxueux), à l'autonomie inacceptable et dont la cible principle est le geek "fashion" qui ne peut pas envisager de ne pas être à la pointe de la mode technologique. Je prédis un énorme bide pour ces montres.
Réponse de le 29/10/2014 à 13:20 :
Mon gars, Rolex n'est pas LE Graal car il y a bien mieux, plus discret, plus technologique (et aussi plus cher) que Rolex. Rolex est destiné aux cadres sup, rien d'autres. Rolex est l'Audi de la montre.
Réponse de le 14/11/2014 à 18:28 :
Tout a fait exact Lorent
Que les amateurs de Rolex aillent faire un tour sur le site des montres Blancpain; histoire de se faire une idée...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :