iPhone 6, smartwatch, portefeuille connecté : ce qu'il faut retenir des annonces d'Apple

 |  | 611 mots
Lecture 4 min.
En version de luxe plaquée or, le prix de la Watch d'Apple pourra atteindre 1.000 dollars, souligne Danielle Levitas, analyste chez IDC.
En version de luxe plaquée or, le prix de la Watch d'Apple pourra atteindre 1.000 dollars, souligne Danielle Levitas, analyste chez IDC. (Crédits : Reuters)
La firme de Cupertino a dévoilé mardi soir une montre connectée, son premier nouveau type d'appareil depuis quatre ans, en plus de deux nouveaux iPhone et d'un système de paiement pour mobile.

Après quatre ans sans produit nouveau, Apple a fait sa rentrée mardi soir. La marque a dévoilé une montre connectée, attendue de longue date, ainsi que deux iPhone, de plus grande taille que les précédentes versions de son smartphone vedette.

La Watch - c'est son nom - est le premier nouveau produit lancé par la firme de Cupertino depuis la tablette iPad en 2010 et depuis que Tim Cook a succédé en 2011 à Steve Jobs, co-fondateur du groupe.

Connexion à un iPhone obligatoire

Connectée à un iPhone, la montre de nouvelle génération pourra recevoir des appels et des messages, servir de portefeuille électronique mais également fournir des données sur l'état de santé de son propriétaire grâce à des capteurs spéciaux. De fait, Tim Cook l'a décrite comme "l'appareil le plus personnel que nous ayons jamais créé".

"Les gens risquent de se gratter la tête avec cette montre, notamment parce que pour l'utiliser avec succès et profiter de ses fonctionnalités, vous devez aussi avoir un iPhone", commente Daniel Morgan, chez Synovus Trust à Atlanta.

Faible influence sur le chiffre d'affaires

Le prix élevé de la montre pourrait également s'avérer dissuasif pour certains consommateurs: elle sera vendue début 2015 à partir de 349 dollars (270 euros). En version de luxe plaquée or, son prix pourra atteindre 1.000 dollars, souligne Danielle Levitas, analyste chez IDC.

La montre ne devrait pas accroître fortement le chiffre d'affaires d'Apple. Les estimations varient. Les spécialistes d'IDC anticipent une demande totale de 42 millions de montres technologiques en 2015. C'est le nombre d'iPhone que vend Apple, voire plus, lors d'un bon trimestre.

Face aux nombreux groupes (Samsung, LG, Motorola, Sony...) qui ont tenté de couper l'herbe sous le pied d'Apple en présentant leurs propres montres ces derniers jours, la pression était forte sur le premier groupe technologique mondial. Beaucoup attendaient qu'il surprenne à nouveau après plusieurs années sans nouveaux produits, mis à part les nouvelles versions de l'Phone et l'iPad.

Deux modèles différents très haut de gamme pour l'iPhone

Quant aux deux nouveaux iPhone, ils seront équipés d'écrans de 4,7 pouces pour l'iPhone 6 et 5,5 pouces (14 cm) pour l'iPhone 6 Plus. Ils disposeront de trois couleurs de finition différentes : argent, or et gris sidéral. Le groupe californien espère pouvoir s'imposer sur le segment du très haut de gamme, jusqu'ici dominé par son concurrent sud-coréen Samsung. Les trois opérateurs chinois les commercialiseront.

     Lire Samsung: profits et parts de marché en baisse au deuxième trimestre

En France, la version de base de 16 Go de l'iPhone 6 sera vendue dès le 19 septembre dans les Apple Stores à partir de 709 euros (919 euros pour la version 128 Go). Quant à l'iPhone 6 Plus, qui dispose d'une meilleure batterie, les modèles seront commercialisés 100 euros de plus.

Apple veut être le nouveau portefeuille connecté

Chacun des nouveaux iPhone sera équipé d'un service de paiement "Apple Pay", sécurisé, et d'une antenne de paiement sans contact (near-field communication ou NFC).

"Apple Pay" sera lancé aux Etats-Unis le mois prochain et permettra à ses utilisateurs de payer leurs achats avec leurs téléphones portables au lieu de présenter physiquement des cartes de crédit ou de débit. Parmi les partenaires de ce nouveau service de paiement électronique figurent Disney, Whole Foods et McDonald's.

Selon Barclays Capital, ce nouveau moyen de paiement donnera accès à Apple à "l'une des plus importantes séries de données concernant les transactions commerciales aux Etats-Unis".

______

>> REPLAY Live de la Keynote d'Apple par l'équipe d'ORLM

 orlm

>> Suivez ORLM sur le site de l'émission, sur Twitter et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2014 à 18:31 :
Après les vols des portables, celui des montres cela risque de faire mal.
a écrit le 10/09/2014 à 17:30 :
Cook fait le service après vente mais de toute évidence il n'arrive pas à la cheville de Jobs, d'ailleurs qui peut le faire? Apple peaufine et repeaufine le produit de l'année d'avant, rien de plus. La montre était attendue depuis au moins 2 ans, mais quelle est la 'killer app' qui la rend indispensable? D'ailleurs c'est amusant, regardez les jeunes, généralement ils n'ont plus de montres car justement c'est le téléphone, qu'ils ne quittent jamais, qui fait office de montre. Qu'apporte le NFC puisqu'on a forcément toujours au moins une carte de crédit sur soit? Ca m'étonnerait qu'on retrouve les files d'attente du début de l'iphone, quand l'innovation battait à plein, il n'y a pas grand chose qui fasse rêver dans ce qui est annoncé....
a écrit le 10/09/2014 à 15:32 :
Tous ces moyens de paiements concentrés dans un seul appareil ça a de quoi faire saliver de gourmandise plus d'un hacker.
a écrit le 10/09/2014 à 14:54 :
Réussir à rester commercial à ce point pourrait être admirable ... si ce n'était s'appuyer sur l'ignorance de la majorité des gens sur les capacités et la maitrise de l'informatique... Ils ont trouvé le bon filon.
a écrit le 10/09/2014 à 13:53 :
Reconnaissez qu'Apple sait faire de beaux produits. Ces smart phones, au dire de ceux qui ont pu les essayer sont très bien finis, très fins (moins de 7 mm) très légers et plus rapides (nouveaux processeurs). Que voulez vous de plus ? Après, sachez que personne ne vous force à acheter Apple...ni un smart phone !
Réponse de le 10/09/2014 à 14:45 :
Entièrement d'accord. Mais perso je préfère les produits de la concurrence, souvent bien moins chers et de même qualité. Avec les 200 ou 300 euros que j'économise, je me fais un petit week end en Europe. Mais chacun ses choix!
a écrit le 10/09/2014 à 13:39 :
bon, une évolution technique à goûte d'eau. Aucune innovation logicielle majeur ou design innovants ou encore matérielle innovante. Un mélange de l'existant, un peu comme un styliste sans idée. Je trouve ça pathétique. Seule innovation est au niveau prix. à produit médiocre en innovation, prix élevé pour convaincre qu'il est excellent.
Réponse de le 10/09/2014 à 16:07 :
Rien ne vous oblige à acheter ces objets médiocres...
a écrit le 10/09/2014 à 11:50 :
Merci à La Tribune, qui comme Le Monde, ont su laisser les annonces d'Apple à la place méritée. Un événement hightech important mais qui n'occupe pas la Une de votre journal pendant 12h. Au contraire de Les Echos et Le Figaro. A croire que ces journaux sont payés par Apple pour faire sa pub!
Réponse de le 10/09/2014 à 12:29 :
Sur internet, les revenus sont très souvent publicitaires pour les journaux. Les annonces d'Apple génèrent un grand nombre de visites sur les pages des journaux. En parler, c'est donc augmenter la fréquentation sur ses pages et ses revenus.
Ne soyez pas trop durs avec ces pauvres journalistes. Ils ont le désir de dire ce qui est important mais ils ont l'ordre de dire ce qui plait...
a écrit le 10/09/2014 à 11:23 :
La culture française a une qualité : le nombrilisme aigüe.
Il faut reconnaitre qu'en terme d'innovation nous régressons car nos politiciens et syndicalistes ont mis en place un système économique qui pratiquement tue dans l’œuf toute innovation et réussite industrielle.
A contrario, d'autres pays considèrent que l'innovation et la réussite entrepreneuriale permet le développement économique.
Même les médias n'arrivent pas à voir les aspects positifs et mettent en avant les aspects négatifs. Changez de mentalité et devenez positifs votre vie sera plus agréable et vous ferez diminuer les défauts de la culture française : auto flagellation, jalousie, envieux, anti évolution, etc et en final rien ne se fait ou alors à l'étranger.
Messieurs les journalistes vous devriez etre les exemples du savoir faire de l'accompagnement au changement pour le bien de l'économie française alors qu'aujourd'hui vous louez les politiciens pour ce qu'ils font ou ne font pas pour vous assurer de la préservation de vos petits avantages (fiscaux et autres)
Réponse de le 10/09/2014 à 12:08 :
C'est comique. Vous faites exactement ce que vous critiquez.
Cette culture française que vous critiquez est une richesse ; Refuser le statu quo un préalable à l'innovation. Soyez donc vous même un peu plus positif, surtout lorsque vous parler "des français" et de "leur culture".
a écrit le 10/09/2014 à 10:07 :
une montre qui ne marche que si il y a le téléphone à coté ( qui accéssoirrement fait montre.. ), une montre téléphone qui ne marche que si il y a le téléphone ( ? ) à coté... des téléphones qui ne rajoutent rien si ce n' est des dollars en plus... tout est dit... il convient de shorter la bête..
Réponse de le 10/09/2014 à 13:10 :
Je pense que je vais plutôt "shorter" votre boite ...
a écrit le 10/09/2014 à 9:18 :
Matraquage médiatique pour des dons vers un paradis fiscal (Iles vierges britanniques).
La cagnotte est déjà à plus de 130 milliards. Continuez à donner pour une belle apparence de palmiers dans les yeux.
Réponse de le 10/09/2014 à 12:35 :
Voulez vous bien s'il vous plait parler de ce qui est important ? Pour le moment, le sujet c'est les chômeurs et les immigrés. Un peu de retenu ! ... ...
Blague à part, merci pour votre commentaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :