« Le réseau des métropoles French Tech va s’étoffer »

Le directeur de la mission French Tech, David Monteau, explique à La Tribune les étapes à venir après l’annonce, ce mercredi, des neuf métropoles labellisées pour la vigueur de leur écosystème numérique.
(Crédits : DR)

La Tribune. La liste des neuf métropoles retenues vient d'être annoncée : quelle est l'étape suivante ?

David Monteau. Nous venons d'annoncer une première vague significative de labellisations, neuf métropoles, car les projets sont vraiment bons. C'est aujourd'hui l'aboutissement de plusieurs mois de travail et d'itérations avec les métropoles candidates mais c'est aussi un nouveau départ. Nous allons maintenant travailler à la mise en réseau des écosystèmes pour créer la fameuse équipe de France de la French Tech. Il y aura des réunions de coordination mensuelles, des échanges thématiques, et une personne dédiée à cette coordination au sein de la Mission French Tech.

Une fois obtenu le label, que doivent faire les métropoles ?

Chaque métropole labellisée va publier sa feuille de route avant la fin de l'année et s'engager publiquement sur cinq projets précis. Il va falloir désormais entrer dans le réalisations concrètes : assurer l'animation de l'écosystème, lancer la construction du bâtiment-totem, intégrer un nombre défini de startups dans un accélérateur, etc. Chaque projet bénéficiera d'un accompagnement et d'un suivi : nous ferons le point dans un an, et le label sera confirmé ou non, et cette fois-ci pour trois ans. L'idée est d'entretenir la dynamique. Dès le 1er janvier 2015, un fonds d'investissement de 200 millions d'euros, issu du programme des investissements d'avenir, piloté par le Commissariat général à l'investissement, sera ouvert afin de cofinancer des accélérateurs de startups privés sur les territoires labellisés.

Quid des projets qui n'ont pas été retenus ?

Le réseau des métropoles French Tech va s'étoffer. Il y aura d'autres labellisations, qui interviendront au fil de l'eau, lorsqu'un projet sera mûr. La décision revient à la secrétaire d'Etat au Numérique, Axelle Lemaire, sur propositions de la mission French Tech et des partenaires, la Direction générale des entreprises, Bpifrance et la Caisse des Dépôts. Ceux qui ne sont pas dans la liste vont poursuivre le travail de co-construction : il reste six projets, Brest, Rouen, Saint-Etienne, Toulon, Côte d'Azur, Lor'n Tech, qui ont déposé une candidature formelle. Et six ou sept autres métropoles pourraient candidater par la suite [on parle notamment de l'Alsace, de Caen, d'Orléans, de la Franche-Comté, de Laval, de Tours, d'Avignon, etc].

Le nombre d'écosystèmes régionaux qui seront à terme labellisés n'est pas fixé d'avance, mais il n'y aura pas cinquante écosystèmes : il y a un cahier des charges très précis à respecter. Il s'agit d'aider à accélérer le développement d'un écosystème dynamique existant, et non pas d'en faire naître un : ceci est une autre problématique, d'aménagement du territoire, qui ne relève pas de la mission French Tech.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 13/11/2014 à 10:47
Signaler
c'était trop fatigant de mettre le carte en entier? ou il y a rien en dessous de St-Etienne?

le 13/11/2014 à 13:22
Signaler
Rassurez-vous, la France d'en bas est bien positionnée pour la French Tech. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde, qu'on voit...sur la carte. Commentaire tiré par les cheveux !

à écrit le 13/11/2014 à 1:00
Signaler
Grotesque. Le contribuable paiera pour ce jus de cerveau de fonctionnaires dépassés, incompétents, arrogants.

le 13/11/2014 à 10:44
Signaler
que voulez vous, mon ami(e), ça c'est la France éternelle, ça c'est la France…..

à écrit le 12/11/2014 à 18:55
Signaler
Et pourquoi pas 50 ! On nous a fait le même coup avec les pôles de compétitivité , les pôles d'excellence et bla-bla-bla ... On a juste financer des canards boiteux ...citez moi une seule boîte qui est sortie de ces trucs la et qui est devenue leader...

à écrit le 12/11/2014 à 18:07
Signaler
Puisqu'on se retrouve actuellement dans l'époque des jeux, des fêtes, c'est la gaieté, du divertissement et dela joie partout, alors je vous propose un autre jeux avec des villes de France : LE MÉRIDIEN VERT, vous vous en souvenez ? on va faire une l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.