CES 2022 : lâché par ses plus grands exposants, le salon tech débute malgré la flambée de Covid

Malgré la flambée de Covid-19 liée à Omicron partout dans le monde, le plus grand salon technologique au monde maintient coûte que coûte son édition physique. Au prix de quelques grands sacrifices: il finira un jour plus tôt -vendredi à la place de samedi- et, surtout, il sera amputé de la moitié de ses exposants (2.200 contre plus de 4.500 en 2020 lors de la dernière édition physique). Y compris la plupart des plus gros comme Google, IBM, Intel, La Poste, ou encore Panasonic, et les constructeurs automobiles Mercedes et BMW. La French Tech tient bon aussi, mais les prochaines annonces gouvernementales pourraient rebattre les cartes.
Sylvain Rolland

6 mn

Avec seulement 150 startups exposantes contre plus de 300 en 2020 lors de la dernière édition physique, la French Tech a réduit la voilure pour le CES 2022, mais peu d'annulations ont été annoncées pour l'instant.
Avec seulement 150 startups exposantes contre plus de 300 en 2020 lors de la dernière édition physique, la French Tech a réduit la voilure pour le CES 2022, mais peu d'annulations ont été annoncées pour l'instant. (Crédits : Reuters)

Contre vents et marées, mais dans quel état ? Malgré la flambée mondiale des cas de Covid-19 liés en grande partie au variant Omicron, le CES de Las Vegas ouvre quand même ses portes dès ce lundi -pour les deux journées réservées à la presse avant le début officiel du salon mercredi 5 janvier- dans le stress et l'incertitude la plus totale.

Lire aussi 5 mnDéfections en cascade: le CES 2022 menacé par Omicron ?

2.200 exposants contre 4.500 pour la dernière édition physique

Les allées de l'immense Las Vegas Convention Center et de ses appendices dans les hôtels Mandalay Bay, Venitian Expo et Wynn Las Vegas, sembleront bien vides cette année. Et pour cause : Covid-10 oblige, seuls 2.200 exposants sont annoncés au CES 2022, contre plus de 4.500 lors de la dernière édition en présentiel, en 2020, juste avant la pandémie. Les défecteurs sont notamment des exposants venant du monde entier qui n'ont pas voulu prendre le risque de voyager aux Etats-Unis. Pourtant, jusqu'à fin décembre, le CES sauvait la face: tous les grands noms de la tech, de l'électronique et même la plupart des cadors de l'automobile, avaient répondu présent, quelque peu échaudés par une édition 2021 100% numérique et plutôt ratée.

Patatras : depuis qu'Omicron fait flamber le nombre de contaminations, les défections parmi les stars de la tech -les principales attractions du salon- se multiplient. L'absence de Google et de sa filiale dédiée à la voiture autonome Waymo -d'ordinaire l'un des exposants les plus emblématiques avec son gigantesque stand extérieur et ses attractions- ne sera pas le seul coup dur du CES 2022. Les autres géants Amazon, Microsoft et Meta -nouveau nom de Facebook- ont annulé leur participation, tout comme Intel, Lenovo, IBM, Panasonic, T-Mobile, les fabricants électroniques AMD et MSI, le français La Poste, ainsi que les constructeurs automobiles Mercedes, BMW et General Motors.

Une véritable hécatombe de grands noms, qui s'accompagne d'une bérézina médiatique. La plupart des grands médias tech américains couvriront le salon à distance, à l'image de CNET -qui tenait d'ordinaire un immense stand en direct-, The Verge, Engadget, TechCrunch, TechRadar, Gizmodo ou encore Tom's Guide. Du côté des médias français, de nombreux titres ne feront pas le déplacement, même si La Tribune enverra tout de même une journaliste, Marie Lyan, qui suivra notamment la délégation amenée par la Région Auvergne-Rhônes-Alpes.

Heureusement, le CES 2022 peut toujours s'appuyer sur quelques "gros" exposants. La catastrophe est évitée puisque Samsung -le plus grand exposant du salon avec son immense stand, comme un salon dans le salon, en plein cœur du Las Vegas Convention Center- maintient sa présence physique et devrait détailler en exclusivité sa nouvelle stratégie d'entreprise. Sony, autre exposant très visible, sera là également, tout comme Qualcomm, LG, Nvidia ou Verizon.

Lire aussi 10 mnCES 2022 : Qui sont les 30 startups qui partiront cette année à Las Vegas ?

Protocole sanitaire renforcé et salon réduit d'un jour

Pour les courageux qui n'ont pas renoncé à une présence physique et pour les dizaines de milliers de visiteurs attendus -contre 170.000 en 2020-, il faudra suivre un protocole sanitaire strict. En plus d'un schéma vaccinal complet, le port du masque sera obligatoire. Certains experts appellent même à des tests quotidiens, dans la mesure où certains participants n'appliqueront probablement pas strictement les mesures recommandées.

Les organisateurs ont aussi annoncé, le 31 décembre, que la durée du salon, prévu de mercredi 5 à samedi 8 janvier, sera raccourcie d'un jour. Les portes se fermeront ainsi le vendredi 7 janvier à 18h. Mais une annulation du salon en physique, malgré Omicron, a toujours semblé hors de question pour la Consumer Technology Association (CTA). "Nous sommes convaincus que l'événement, y compris dans le respect des distances appropriées, peut être utile et productif pour les participants et les exposants", ont souligné les organisateurs dans un courriel. Une prise de position jugée risquée par certains experts. "Un événement en intérieur avec des milliers de personnes comporte encore à ce stade des risques, même avec les exigences de vaccination et de port du masque", estime Vincent Rajkumar, professeur de médecine à la clinique Mayo (à Rochester, dans le Minnesota) auprès de l'AFP.

La French Tech toujours présente... pour l'instant

Depuis 2016, la France est revenue en force au CES de Las Vegas. Pilier de la stratégie de rayonnement de la tech française à l'international, le CES est pris d'assaut tous les ans par la French Tech, qui se réserve une grande partie de l'Eureka Park, l'endroit du salon dédié aux startups, au point d'en être le deuxième exposant derrière les Etats-Unis.

Depuis 2020, la situation a changé : la France a réussi son changement de perception à l'échelle internationale et les investisseurs internationaux s'intéressent de plus en plus aux startups françaises, comme l'ont prouvé les records de 2021 au niveau des levées de fonds et des créations de licornes. De fait, le CES est moins important, et la présence française décroît depuis 2020, même si la délégation française reste importante : 150 entreprises, essentiellement des startups, ont annoncé leur présence en physique en 2022. C'est toutefois moitié moins qu'en 2020 (plus de 300).

Pour l'heure, malgré le retrait de La Poste qui emmenait avec elle une délégation d'une dizaine de startups, peu d'annulations ont été annoncées. Même les pépites de La Poste ne sont pas obligées de jeter l'éponge : la décision leur appartient, a tenu à préciser le groupe. Et la plupart d'entre elles, dont les frais sont pris en charge par La Poste, feront le déplacement : difficile de se passer de l'opportunité de capter l'oeil des journalistes du monde entier et de réaliser sur place quelques prises de contacts avec des distributeurs, des investisseurs ou des partenaires, qui pourraient se révéler décisives pour le business. Reste à voir si la perspective de nouvelles restrictions de l'Etat pour lutter contre la crise Omicron, ne pousseront pas certaines pépites à annuler leur voyage au dernier moment.

Voiture autonome, spacetech, NFT et métavers stars de l'édition 2022

Même avec des allées clairsemées, le salon accueillera les dernières nouveautés du côté des véhicules autonomes, des voyages dans l'espace, des biens numériques NFT, des outils de télétravail, de la robotique grand public et industrielle, ainsi que les gadgets habituels, inutiles ou géniaux, qui font la saveur de la plus grande fête mondiale de la technologie.

A leurs côtés, seront présentés les nouveaux téléviseurs -toujours plus grands et plus spectaculaires en terme de résolution-, de nombreux appareils pour une maison intelligente, des outils pour rendre l'habitacle de la voiture plus sûr, pour monitorer sa santé, ou encore des innovations de la "smart city". Une course de voitures autonomes, sans pilote, doit aussi avoir lieu sur un circuit automobile vendredi.

Sylvain Rolland

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 04/01/2022 à 8:39
Signaler
"et les constructeurs automobiles Mercedes et BMW." Comme clients pour acheter nos données internet sous le manteau je suppose parce que c'est pas ces vieilles multinationales qui empestent le souffre qui vont inventer quoi que ce soit hein. Non mais...

à écrit le 03/01/2022 à 12:39
Signaler
"La Flambée du Covid" : mmm, une bonne flambée, ça sonne bien, ça

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.