DAMAE Medical, une nouvelle technologie de diagnostic des cancers de la peau

 |  | 603 mots
Lecture 3 min.
De gauche à droite : David Siret, Anaïs Barut, Arnaud Dubois, fondateurs de DAMAE.
De gauche à droite : David Siret, Anaïs Barut, Arnaud Dubois, fondateurs de DAMAE. (Crédits : DR)
Lauréate 2015 du concours national i-Lab, la start-up révolutionne, grâce à l'imagerie optique, la détection des tumeurs cutanées. Anaïs Barut, présidente de DAMAE Medical, explique comment ce succès au concours i-Lab a constitué un tournant pour une technologie en passe d'être commercialisée.

Elle a suivi un cursus d'ingénieure, avec une spécialisation dans l'optique, puis s'est concentrée sur les aspects financiers et marketing à HEC. Et c'est à l'Institut d'Optique qu'Anaïs Barut a rencontré Arnaud Dubois et David Siret. Les trois spécialistes se posent une question : comment détecter, à l'œil nu, carcinomes et mélanomes, ces cancers de la peau particulièrement difficiles à traiter, surtout s'ils sont déjà développés, et souvent mortels ? Autrement dit, comment observer la peau en profondeur ? Réponse : en couplant deux technologies, la tomographie par cohérence optique, très utilisée en ophtalmologie, et la microscopie confocale par réflectance, autre technique d'imagerie optique.

Lire aussi : La technologie d'HIoTee se joue des zones blanches

L'innovation offre donc la possibilité de voir en profondeur, jusqu'au derme, avec une résolution à l'échelle du micromètre, le tout avec une visualisation en trois dimensions. « Les phases de développement technique ont été longues, se souvient Anaïs Barut, et en 2014-2015, nous n'avions qu'une preuve de concept, à la suite des travaux réalisés au Laboratoire Charles-Fabry ». Pour valider le concept, les trois fondateurs lancent une étude clinique sur 200 patients au CHU de Saint-Etienne « avec de bons résultats », indique Anaïs Barut.

Effet de levier

Tout reste encore à faire, mais DAMAE Medical, lancée en 2014, signe un contrat de licence avec le CNRS et gagne le concours i-Lab national en 2015. L'entreprise a été également primée par le Concours Mondial de l'Innovation en phase I en 2014 et en phase II en 2017.

Le succès au concours national i-Lab, en 2015, « a donné beaucoup de souffle au projet. Les fonds que nous avons reçu nous ont offert un effet de levier pour notre première levée de fonds, en 2017, en limitant le risque pour les investisseurs », précise la présidente de DAMAE Medical. De fait, si l'Etat montrait sa confiance envers les trois chercheurs/entrepreneurs, cela ne pouvait qu'inciter des investisseurs à le suivre. L'enveloppe du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, associée à la levée de fonds, a permis également l'embauche de plusieurs spécialistes qui travaillent aujourd'hui? au projet.

Lire aussi : Biosency, la médecine prédictive au service des insuffisants respiratoires

Aujourd'hui, la technologie développée par DAMAE Medical est prête à être commercialisée. De quoi permettre aux praticiens de pouvoir poser un diagnostic rapide et non invasif des cancers de la peau, alors que jusqu'à présent, il fallait pratiquer une biopsie. « Notre technologie est très valorisable en matière d'amélioration du dépistage et les enjeux de santé et de société sont élevés », rappelle la co-fondatrice de DAMAE Medical. Pour commercialiser la technologie, une nouvelle levée de fonds sera sans doute nécessaire. Comme pour le concours i-Lab et la première levée de fonds, Anaïs Barut planche actuellement sur les objectifs à proposer aux investisseurs : un développement commercial en France et en Europe, d'abord, suivi ensuite des marchés américain et australien.

« Allez-y ! »

Son enthousiasme est communicatif. Anaïs Barut donne un conseil aux chercheurs - et aux chercheuses - qui voudraient se lancer. « Allez-y ! », dit-elle. « Il est important d'accélérer le développement de l'innovation en associant la recherche publique et le secteur privé, qui apporte l'agilité nécessaire », ajoute-t-elle. Sans forcément partir seul(e)... « Nous sommes complémentaires et nous nous faisons mutuellement confiance », confie-t-elle en parlant du trio DAMAE Medical. Un trio qui pourrait bien connaître un succès planétaire dans les années à venir...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :