E-sports : Amazon copie Twitter pour séduire les fans de jeux vidéo

 |   |  316  mots
Twitch, site spécialisé dans le streaming de parties de jeux vidéos, a été acheté en 2014 par Amazon pour 970 millions de dollars.
Twitch, site spécialisé dans le streaming de parties de jeux vidéos, a été acheté en 2014 par Amazon pour 970 millions de dollars. (Crédits : Reuters/Elijah Nouvelage)
Amazon fait évoluer sa plateforme Twitch, dédiée au streaming de jeux vidéo, vers un réseau social semblable à Twitter. Objectif : fidéliser davantage ses 100 millions de visiteurs par mois.

La bataille des réseaux sociaux pour séduire les fans d'e-sports se poursuit... et Amazon compte bien asseoir sa position dominante grâce à son site Twitch. Spécialisé dans le streaming de parties de jeux vidéo en ligne, il se revendique comme la "première plateforme vidéo et communauté mondiale pour joueurs" de jeux vidéo. Twitch se mue désormais en réseau social avec une nouvelle fonction, baptisée Pulse. Objectif : fidéliser encore davantage une communauté de passionnés déjà très actifs sur son réseau. Selon son bilan annuel 2016, Twitch revendique 100 millions de visiteurs par mois - contre 55 millions lors de son rachat par Amazon en 2014 pour 970 millions de dollars. Ces utilisateurs passent en moyenne 106 minutes par jour à regarder des parties de jeux vidéos.

Twitter va diffuser 1.500 heures de compétitions de jeux vidéo

"Nous lançons un moyen de rendre plus facile l'engagement sur Twitch des streamers et des spectateurs", affirme l'entreprise dans une note de blog. Les utilisateurs pourront publier sur Twitch des photos, du texte, des liens, des vidéos... répertoriés automatiquement dans un fil d'actualité semblable à celui de Twitter. Déjà disponible en version bêta, la fonction Pulse sera disponible en version web et mobile mi-mars.

Cette annonce arrive alors que Twitter a affirmé la semaine dernière son intention de se renforcer dans l'e-sport. Le site de microblogging va diffuser 1.500 heures de compétitions de jeux vidéo cette année. Un moyen pour le réseau social, qui enchaîne les déboires, de recruter de nouveaux utilisateurs et d'augmenter ses revenus grâce à la publicité. Cette année, l'e-sports devrait générer 696,3 millions de dollars de revenus, selon une étude de Newzoo BV relayée par le Wall Street Journal. Et cela devrait grimper jusqu'à 1,5 milliard de dollars en 2020.

| LIRE AUSSI : Twitter : 2017 pire que 2016 ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :