Samsung découvre des "pratiques inappropriées" chez ses fournisseurs en Chine

 |   |  244  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Après qu'une association américaine de défense des travailleurs a accusé en septembre une des usines chinoises du géant sud-coréen d'employer des adolescents, le groupe a mené l'enquête. Et celle-ci révèle des "pratiques inappropriées", dont des heures supplémentaires trop nombreuses.

Samsung promet de mettre les pendules à l?heure. Quelques mois après avoir été dans le collimateur d?une association américaine de défense des travailleurs, qui accusait une de ses usines en Chine d'employer des adolescents, le géant sud-coréen a lancé une enquête auprès de ses 105 fournisseurs et vérifié les âges avec les cartes d'identité. Le groupe affirme n?avoir trouvé aucune preuve sur l'emploi d'adolescents. Toutefois, Samsung aurait découvert "plusieurs exemples de pratiques inappropriées", dont des heures supplémentaires trop nombreuses et un système d'amendes en cas de retard ou d'absence, une pratique interdite en Chine.

"Besoin de mesures pour réduire les heures supplémentaires"

Dans un communiqué, Samsung dit avoir "déterminé comme priorité le besoin de mesures pour réduire les heures supplémentaires. Nous cherchons et allons développer ces mesures qui supprimeront les heures supplémentaires au-delà de la limite légale, d'ici à la fin 2014". Mais le groupe sud-coréen n?en a pas fini. Il doit à présent inspecter d'ici à la fin de l'année quelques 144 usines supplémentaires, qui sont elles aussi fournisseurs du groupe, mais non exclusifs.

Par ailleurs, à partir de 2013, les conditions de travail des 249 fournisseurs de Samsung en Chine seront surveillées dans le cadre d'un programme d'audit, a ajouté le groupe sud-coréen, qui a promis de mettre fin aux contrats avec une usine si l'on découvre qu'elle emploie des mineurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :