Samsung décroche, la « success story » du Galaxy s'essouffle

 |   |  362  mots
Le Galaxy S4, dernier modèle phare de Samsung commence-t-il à lasser le consommateur ? Copyright Reuters
Le Galaxy S4, dernier modèle phare de Samsung commence-t-il à lasser le consommateur ? Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant sud-coréen de l'électronique vient de publier des résultats préliminaires nettement en deçà des attentes pour le deuxième trimestre. Depuis un mois, sur fond d'abaissement de prévisions des analystes, Samsung a perdu 25 milliards de dollars de capitalisation boursière.

L'histoire se répète dans la high-tech. Après Apple battant record sur record, de ventes, de bénéfices et de cours de Bourse, puis décrochant par paliers, c'est au tour de Samsung de connaître le même sort. Le géant sud-coréen de l'électronique, qui l'avait détrôné l'an dernier de son titre de leader mondial des smartphones, vient de publier des résultats préliminaires nettement en deçà des attentes pour le deuxième trimestre.

Les analystes, qui avaient déjà singulièrement abaissé leurs prévisions depuis un mois, espéraient 10.000 milliards de wons de bénéfice opérationnel et Samsung n'annonce que 9.500 milliards (6,4 milliards d'euros environ). Le groupe de Séoul n'en dit pas plus (voir le communiqué) mais pour les investisseurs le compte n'y est pas et la faute revient à l'essoufflement des ventes du Galaxy S4, lancé en avril et soutenu par une campagne marketing massive, en particulier aux Etats-Unis.

Lassitude des consommateurs ?
Ce smartphone, à l'écran plus grand mais très ressemblant à son prédécesseur le SIII et tournant sous Android, s'est écoulé à 10 millions d'exemplaires le mois suivant sa sortie. Mais plusieurs analystes ont fait état de signaux montrant un ralentissement des ventes ce qui, couplé aux lourdes dépenses de promotion, expliquerait les résultats inférieurs au consensus. JP Morgan a par exemple abaissé de 80 à 60 millions sa prévision de vente annuelle du S4, Morgan Stanley de 71 à 61 millions. Sanford Bernstein table sur 22 millions de S4 pour le seul deuxième trimestre.

Certains analystes s'inquiètent d'une éventuelle lassitude des consommateurs à l'égard du Galaxy, désormais largement diffusé, tout comme l'iPhone d'Apple avait commencé à se banaliser auprès d'un public avide de nouveautés. Or l'activité mobile génère les trois quarts des bénéfices du groupe et cette dépendance suscite des inquiétudes sur les marchés. L'action Samsung a perdu plus de 25 milliards de dollars de capitalisation boursière le mois dernier, l'équivalent de la valeur de Sony... De son côté, l'action Apple a chuté de plus de 20% depuis janvier et de 40% depuis son record historique de septembre.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2013 à 9:24 :
Samsung mobile décroche, Apple iPhone aussi, mais au profit de qui? Pas Blackberry. Nokia? Les marques low host chinoises? ...? Peut-être au profit d'aucun autre, si le marché est en cours de mutation: saturation sur les smartphones haut de gamme, là où les marges sont les plus juteuses. Bref, cette article ne fournit ni le contexte ni la perspective qui nous permettrait de comprendre.
Réponse de le 16/07/2013 à 11:42 :
Iphone décroche??? Où ça?
Alors que des dizaines de millions de fans attendent avec impatience la sortie de l'Iphone 5S et de l'Iphone 6??? Mais tu lis tes infos sur Yahoo ou quoi?
a écrit le 05/07/2013 à 22:35 :
HYPE! HYPE! Tout cela, ce n'est que de l'intox, du battage publicitaire, de la poudre aux yeux, du vent! On veut nous faire croire que ces jouets ultrachers que les Galaxy S4 et autres iPhone sont des objets indispensables !!! Et combien de gogos sont tombés dans le panneau ? Moi, pour le même prix, je préfère m'acheter un portable de très bonne qualité et avec lequel j'en ferai dix fois plus. Et quand les prix auront suffisemment baissé, ce qui ne saurait tarder au rythme où vont les choses, je m'offrirai un smartphone si j'en ai besoin...
a écrit le 05/07/2013 à 15:10 :
Hello.

Il y a une autre explication à cette baisse : Ils sont trop chers !
Ces smartphones sortent des usines Chinoises à 150/180$ et ça commence à se savoir.
Les mêmes usines qui fabriquent les Iphone et Galaxy ont aussi leurs marques propres...
De plus en plus de marques Chinoises vendent des smartphones équivalents à 250?, rendus et garantis en France.

J'en ai acheté un (pour voir..) et je ne suis pas déçu.
5"Full HD, Quadcore 1.5Ghz, 2Go Ram, 32Go Rom, Photo 13Mpx, ... 250?
C'est techniquement exactement la même chose pour 2.5x moins cher, double SIM, carte SD et batterie interchangeable en plus.
(toutes choses qui ont disparue des Galaxy et IPhone, pour mieux abréger leur durée de vie...)

La plupart n'ont pas de surcouche logicielle par dessus Android, ce qui allège grandement le système et la réactivité.
Il ne faut pas se leurer, ces surcouches ("Sence", "touchwiz" ou autre) n'apportent pas grand chose.
Elles ne sont là que pour vous habituer à une ergonomie différente, et vous pousser à rester dans la marque ensuite.
a écrit le 05/07/2013 à 14:13 :
Bof

Attendons le nexus 5 (by motorola ?)

Blackberry va disparaître... Voyons ce que va donner firefox OS, Samsung n'est pas innovateur mais suiveur.

L'innovation ne vient pas du materiel mais uniquement de l'OS...

Ce qui a perdu Apple c'est l?essoufflement de iOS, sous Android il y a du bon mais on stagne....

Pour samsung attendons Tizen...
a écrit le 05/07/2013 à 13:20 :
les arbres ne montent pas au ciel et on assiste a une stabilisation des marchés qui sont matures et
puis au prix de vente le consommateur fait son choix !on va pas changer tous les jours de matériel .
ceci va se passer comme dans les ordinateurs portables le marché sera celui du remplacement.
a écrit le 05/07/2013 à 11:46 :
Eh oui...le marché va s'équilibrer entre Samsung, Apple, Blackberry, Sony, Nokia...C'est normal, le Galaxy S3 a rencontré un succès exceptionnel mais dans le mot "exceptionnel" il y a "exception"...
a écrit le 05/07/2013 à 10:26 :
votre article est bien fait , il resume tout , la crise de consommation est devenue mondiale et la saturation technologique est aussi là en embuscade , tous les constructeurs sont touchés et leurs visibilité sur le long et moyen terme se brouille , pas rassurant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :