Fibre optique : une (nouvelle) pénalité pour Numericable-SFR dans le 92

 |   |  310  mots
Les Hauts-de-Seine déplorent le retard de quelques 480.000 prises raccordées et raccordables.
Les Hauts-de-Seine déplorent le retard de quelques 480.000 prises raccordées et raccordables. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le câblo-opérateur a écope d’une amende de 51,6 millions d’euros pour ses retards liés au déploiement du Très haut débit dans le département.

La facture s'alourdit pour Numericable-SFR. Mercredi, le département des Hauts-de-Seine a infligé au câblo-opérateur une amende de 51,6 millions d'euros. Concrètement, les élus Conseil général du 92 reprochent au groupe de télécommunications ses retards à répétition dans le déploiement de la fibre optique. Cette pénalité s'ajoute à une précédente amende de 45 millions d'euros émise en août 2014 pour les mêmes raisons. Au total, le département déplore le retard de quelques 480.000 prises raccordées et raccordables - sur un total de 1,2 millions.

En 2007, le département avait confié à Sequalum, filiale détenue à 95% par Numericable et à 5% par SFR, la mission de mettre en place un réseau d'accès internet à très haut débit (THD) pour couvrir 100% de la circonscription d'ici fin 2015. Face à un chantier qui avait pris "beaucoup de retard", selon les élus locaux, le département avait résilié fin octobre son contrat avec Sequalum.

Un des plus importants chantiers en Europe

Le 17 avril, le Conseil départemental a approuvé la création de la régie départementale THD Seine, appelée à devenir propriétaire du réseau une fois la résiliation du contrat effective, fin juin, et en attendant qu'une solution adaptée (revente, attribution d'un marché d'exploitation et de maintenance, nouvelle délégation de service public) soit trouvée. "Dès la résiliation le 30 juin 2015, cette régie prendra en charge l'exploitation et la maintenance du réseau départemental, dont les infrastructures optiques installées dans les immeubles, pour garantir la poursuite du service public", ajoute le communiqué.

Le projet de déploiement du très haut débit dans les Hauts-de-Seine, l'un des plus importants chantiers de fibre optique en Europe, représentait un investissement de 422 millions d'euros: 363 pris en charge par Numericable et 59 millions de subventions publiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2015 à 20:17 :
Encore un impot de plus...
Réponse de le 14/05/2015 à 10:51 :
Dans le cas présent l'amende va peut être éviter au département d'augmenter les impôts locaux, ou réduire le passif, pour reprendre le développement des infrastructures de la fibre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :