Grâce à l'iPhone X, Apple enregistre des résultats record

 |   |  507  mots
La géant Apple a écoulé 77,32 millions d'iPhone, tous modèles confondus, pour son premier trimestre de son exercice fiscal décalé. (Graphique Statista*)
La géant Apple a écoulé 77,32 millions d'iPhone, tous modèles confondus, pour son premier trimestre de son exercice fiscal décalé. (Graphique Statista*) (Crédits : Statista)
La marque à la pomme revendique un chiffre d'affaires de 88,3 milliards de dollars (+13%) pour le premier trimestre de son exercice décalé. Apple a été porté par le prix exorbitant de l'iPhone X, vendu à partir de 999 dollars aux Etats-Unis. Seule ombre au tableau : les ventes de l'iPhone, son produit phare, sont en baisse.

Du jamais vu ! Apple a publié jeudi des résultats record pour le premier trimestre de son exercice décalé, qui se clôturait le 30 décembre. "Nous sommes ravis d'annoncer le meilleur trimestre de l'histoire d'Apple", s'est félicité le patron Tim Cook dans le communiqué de presse. La firme à la pomme a vu son chiffre d'affaires bondir à 88,3 milliards de dollars (+13%) et son bénéfice net à 20,1 milliards de dollars (+11%) - des records selon le groupe.

Le géant américain a été porté par les fêtes de Noël, mais surtout, par la sortie de l'iPhone X. Ou plutôt son prix exorbitant... Modèle de luxe, il se vend à partir de 999 dollars aux Etats-Unis et 1.159 euros en Europe. "L'iPhone X a dépassé nos attentes et a été notre iPhone le mieux vendu chaque semaine depuis sa sortie début novembre", a commenté Tim Cook, alors que les spéculations sur des ventes décevantes circulaient depuis la sortie de ce modèle anniversaire. Cependant, Apple ne donne pas de chiffre de ventes par modèle.

Légère baisse des ventes d'iPhone

Le prix de vente moyen des iPhone a atteint 796 dollars contre 756 attendu - preuve du succès des nouveaux modèles sortis à l'automne, confie le directeur financier Luca Maestri à Reuters. Seul bémol : les ventes d'iPhone diminuent légèrement (-1%). Sur la période, le fabricant a écoulé 77,32 millions de smartphones, contre 78,3 millions un an plus tôt. Des chiffres qui laissent à penser que le pic de ventes d'iPhone, connu en 2015, est bel et bien révolu. Les ordinateurs Mac sont aussi touchés par cette baisse (-5%), à 5,1 millions. Les iPad, quant à eux, se maintiennent à 13,2 millions d'exemplaires vendus (+1%).

Le directeur financier a souligné que le trimestre avait compté 13 semaines et non 14. De plus, la base installée d'appareils Apple actifs était de 1,3 milliard en janvier. C'est 30% de plus qu'il y a deux ans, souligne le communiqué de presse. Conséquence : la division de services devrait continuer d'en profiter. Cette division, qui comprend iTunes, Apple Music, iCloud et ApplePay, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 18% à 8,47 milliards de dollars. Pour les "autres produits" (AppleWatch, AppleTV...), les ventes ont crû de 36% à 5,5 milliards de dollars.

Une trésorerie de 285 milliards de dollars !

Pour le deuxième trimestre, Apple table déjà sur un chiffre d'affaires entre 60 à 62 milliards de dollars avec une marge opérationnelle de l'ordre de 38 à 38,5%. "Le chiffre d'affaires des iPhone va croître d'au moins 10% au deuxième trimestre" comparé à la même période de l'an dernier, a précisé Tim Cook en conférence téléphonique, rapporte l'AFP.

La première capitalisation boursière mondiale a aussi indiqué avoir désormais 285 milliards de dollars de liquidités (dont 122 milliards de dette), avec une grande partie stockée à l'étranger. Mi-janvier, le fabricant d'iPhone avait annoncé payer 38 milliards de dollars d'impôts pour rapatrier sur le sol américain ses réserves de trésorerie amassées à l'étranger.

 _____

(*Illustration : un graphique de notre partenaire Statista)

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :