Les ventes d'iPhone X vont-elles résister aux "bad buzz" en série ?

Prix exorbitant, reconnaissance faciale aléatoire, fragilité... L'iPhone X, le dernier modèle de luxe d'Apple, accumule les écueils depuis sa sortie début novembre. La firme à la pomme croquée a pourtant enregistré une demande "hors norme" lors de l'ouverture de ses précommandes le 27 octobre.
Anaïs Cherif

4 mn

Les livraisons du très attendu modèle de luxe, iPhone X, ont débuté le 3 novembre avec une entrée de gamme à 999 dollars (834 euros).
Les livraisons du très attendu modèle de luxe, iPhone X, ont débuté le 3 novembre avec une entrée de gamme à 999 dollars (834 euros). (Crédits : Reuters/Peter Nicholls)

Alors que les fêtes de fin d'années se profilent à l'horizon, Apple va-t-il souffrir des mauvaises critiques pour ses ventes ? Revue des critiques depuis la sortie de l'iPhone X, son dernier modèle de luxe.

■ Une entrée de gamme à 999 dollars

Première critique incontestable pour l'iPhone X : son prix. Comme Samsung, Apple passe dans l'ère des smartphones de luxe avoisinant les 1.000 dollars pour une entrée de gamme.

"Beaucoup de personnes achètent un smartphone avec des mensualités. Ainsi, aux Etats-Unis (...), je pense qu'il est possible d'acquérir un iPhone X pour 33 dollars par mois" justifiait Tim Cook, le PDG d'Apple, face aux critiques lors de la sortie du smartphone en début de mois. Le modèle est disponible à partir de 999 dollars pour 64 Go de stockage. "Cela représente seulement quelques cafés par semaine dans un bar sympa."

La firme à la pomme croquée avait fait état d'une demande "hors norme" pour son nouveau smartphone après l'ouverture des précommandes le 27 octobre. Et l'iPhone X devrait permettre au géant américain de réaliser "une super saison des fêtes", s'est réjoui début novembre le PDG Tim Cook, lors de l'annonce des résultats trimestriels de son entreprise.

... et des réparations très coûteuses !

Une fois l'iPhone X acheté, les clients Apple devront aussi casser la tirelire pour réparer leur smartphone en cas de problème, comme l'indique le barème de l'entreprise sur son site internet.

barème réparations Apple iphone X

■ L'iPhone X, trop fragile ?

Le dernière modèle d'Apple a déçu plusieurs médias américains spécialisés lors de crash test. CNET a par exemple réalisé plusieurs lâchés d'iPhone X à une hauteur de 0,9m - soit une hauteur de poche de pantalons. Résultat : dès la première chute, l'écran ou la coque du smartphone a été brisée -  mais il continuait de fonctionner. La recommandation d'Apple ? Investir dans une coque.

■ Une reconnaissance faciale incertaine

C'est la fonction qui fait parler d'elle depuis la sortie de l'iPhone X : la reconnaissance faciale, permettant de déverrouiller l'appareil. Baptisée "Face ID", cette fonction utilise des capteurs et un appareil photo frontal pour enregistrer les traits de l'utilisateurs en trois dimensions. Le but : empêcher de contourner le système avec une simple photo. Selon Apple, "Face ID s'adapte automatiquement à vos changements d'apparence, comme le maquillage ou l'augmentation de la pilosité faciale. Si votre apparence présente des changements plus significatifs, comme une barbe rasée, Face ID confirme votre identité en utilisant votre code d'accès avant de mettre à jour vos données faciales." Le système peut pourtant se bloquer si un client rase une barbe bien fournie de plusieurs jours, comme le montre une expérience vidéo de Tech Insider.

Autre cas de figure : le Face ID peut être détourné grâce à un masque. C'est la conclusion publiée vendredi par Bkav, une société vietnamienne spécialisée dans la sécurité. L'entreprise explique sur son blog avoir recréé un visage enregistré pour débloquer l'iPhone, avec du silicone, du maquillage et des images collées. Et la sécurité de l'iPhone a ainsi été déjouée. Si ce genre de procédé ne peut être utilisé à grande échelle, les chercheurs insistent : "Les cibles potentielles ne devraient pas être des utilisateurs lambda, mais des milliardaires, des dirigeants des grandes entreprises, des élus. Et des services, comme le FBI, doivent comprendre le problème de l'identification des visages."

Anaïs Cherif

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 13/11/2017 à 21:22
Signaler
Tant qu'il y aura des gens pour acheter des I-Phone, boire du Coca et bouffer du Mac-do, ces entreprises auraient tort se priver. Perso, j'ai depuis 3 ans un "truc" asiatique qui m'a coûté 10 fois moins cher, qui possède l'essentiel des fonctions UTI...

le 14/11/2017 à 14:36
Signaler
Si tout le monde était comme vous, l'iPhone aurait ete un flop monumental et nous en serions toujours aux telephones portables basiques avec clavier au lieu de l'écran tactile et tout ce qui va avec, magasin d'application en tres bonne place. Sans l'...

le 14/11/2017 à 14:39
Signaler
Si tout le monde était comme vous, l'iPhone aurait ete un flop monumental et nous en serions toujours aux telephones portables basiques avec clavier au lieu de l'écran tactile et tout ce qui va avec, magasin d'application en tres bonne place. Sans l'...

à écrit le 13/11/2017 à 18:41
Signaler
Pas lieu de s'en faire. Ils ne vendent pas des smartphones; d'ailleurs ils ne communiquent que sur l'appareil photo... Tout comme la hifi danoise, ou des autos allemandes, on n'achète pas un produit (bien loin d'être leilleur que la concurrence), ma...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.