Iliad (Free) continue son ascension

 |   |  209  mots
Le groupe revendique 10,5 millions d'abonnés dans le mobile et 5,9 millions dans le haut débit fixe.
Le groupe revendique 10,5 millions d'abonnés dans le mobile et 5,9 millions dans le haut débit fixe. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
L'opérateur télécoms, qui a gagné 420.000 nouveaux abonnés mobiles, a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 7% au premier trimestre. Au total, le groupe revendique 16,5 millions d'abonnés.

Alors que Bouygues vient de publier mauvais résultats, Iliad, maison mère de Free, a annoncé, vendredi 15 mai, une hausse de 7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 1,075 milliard d'euros. De bons résultats qui poussent le groupe à confirmer son objectif d'une croissance de son résultat brut d'exploitation (Ebitda) supérieure à 10% cette année.

L'opérateur télécoms, fondé et dirigé par Xavier Niel, a ainsi  vu son activité tirée essentiellement par le mobile progresser de 18,5% sur la période, tandis que le fixe reste quasi stable avec une hausse de 0,3%. Des chiffres qui sont le résultat de gains importants en nouveaux abonnés dans un contexte de forte concurrence.

Free prétend être le premier recruteur pour le mobile depuis un an

Pour le mobile, Free assure avoir recruté 420 000 nouveaux abonnés sur les trois premiers mois de l'année et se revendique "premier recruteur pour le 13ème trimestre consécutif". Concernant le  haut débit fixe, ses 77.000 nouveaux abonnés sur la période représentent "42% des recrutements nets tous opérateurs confondus", assure Iliad.

Au total, le groupe revendique 16,5 millions d'abonnés, dont 10,5 millions dans le mobile et 5,9 millions dans le haut débit fixe, et estime sa part de marché à 15%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2015 à 12:49 :
le coucou profite des avantages que lui donne l'arcep, les autres en patissent, "logique".

car il faut rappeler que free a bénéficié de surfacturations des terminaisons d'appel de 30%, ce qui fait que son forfait était subventionné de façon obligée à hauteur de 10e par les autres opérateurs, qu'il avait promis d'être l'opérateur de la boucle locale optique de la france, et une fois que c'est parti, il arréte d'investir et attend des mesures plus favorables pour rpofiter des investissements des autres (orange a été obligé de casser ses déploiement fait en zoines denses et en conformité pour démonter ls PM d'immeubles et les mettre dehors, et de tirer des fibres jusqu'au nra pour que free n'ait plus rien à faire... il profite de la péréquation des tarifs pour écrémer les zones rentables et laisser le reste du territoire aux autres ou pour nos impôts...

merci qui ? merci aux investissement de l'OH qui est obligé de louer tous ses nouveaux investissements numériques à prix coûtants + offres de gros..., merci à nos impôts et aux milliers d'emplois détruits par ces déséquilibres qui n'ont rien de concurrentiel...
a écrit le 15/05/2015 à 17:15 :
chez Free on pense et on écoute celles et ceux qui pensent
a écrit le 15/05/2015 à 15:38 :
Faut dire qu'ils mettent le paquet chez Free, une fréquence de nouveaux NRA maintenue, de nouvelles antennes pour le mobile, une Freebox mini 4K permettant 4 forfaits mobile a 15,99€, alors bien sur il y a quelques clients mécontents mais comme partout, mais ils peuvent partir quand ils veulent.
L'endettement est raisonnable suffisamment pour être rassuré sur les enchères des nouvelles fréquences.
Le marché financier maintient une certaine confiance et demain est un autre jour mais sûrement ensoleillé.
Réponse de le 15/05/2015 à 16:09 :
A la difference que chez les autres operateurs le client ne peut pas partir...
a écrit le 15/05/2015 à 14:46 :
C'est l'Odyssée de Iliad!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :