T-Mobile suggère à Iliad de proposer une offre plus élevée

Si la "proposition de valorisation" de Free est encore "inadéquate", selon le directeur financier de T-Mobile US, Braxton Carter, celui-ci a néanmoins concédé: "les gens commencent très rarement avec leur meilleure offre".
C'est très flatteur que (...) des entrepreneurs très impressionnants s'intéressent à nous, et soient sortis de nulle part avec, de manière évidente, une proposition de valorisation inadéquate, a ironisé le directeur financier de T-Mobile US.
"C'est très flatteur que (...) des entrepreneurs très impressionnants s'intéressent à nous, et soient sortis de nulle part avec, de manière évidente, une proposition de valorisation inadéquate", a ironisé le directeur financier de T-Mobile US. (Crédits : reuters.com)

L'offre d'Iliad pourrait certes séduire T-Mobile US, mais elle n'est pour le moment pas suffisante. C'est ce que semble avoir voulu laisser entendre mercredi le directeur financier de l'opérateur américain qui, non sans ironie, a déclaré devant une conférence d'analystes:

"C'est très flatteur que (...) des entrepreneurs très impressionnants s'intéressent à nous, et soient sortis de nulle part avec, de manière évidente, une proposition de valorisation inadéquate".

"Les gens commencent très rarement avec leur meilleure offre"

Et Braxton Carter d'ajouter plus explicitement:

"Est-ce qu'il va faire plus? Il faut lui demander. Je pense que les gens commencent très rarement avec leur meilleure offre."

La maison mère allemande de T-Mobile US, Deutsche Telekom, qui contrôle 67% de l'opérateur, avait déjà indiqué la semaine dernière n'avoir pas reçu "d'offre satisfaisante".

Iliad, la maison-mère de l'opérateur français Free créée par l'entrepreneur Xavier Niel, a proposé récemment 15 milliards de dollars pour prendre le contrôle de 56,6% de T-Mobile US. Un autre candidat jusqu'ici donné favori pour racheter T-Mobile US, son concurrent américain Sprint, contrôlé par le japonais Softbank, a fait comprendre la semaine dernière qu'il avait renoncé à ce projet, au moins à court terme.

>>LIRE: Masayoshi Son, le Xavier Niel japonais qui rêve de dominer le monde

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 14/08/2014 à 14:55
Signaler
Le patron de Free a-t-il les moyens de ses ambitions ? Attention au syndrome de la grenouille.

à écrit le 14/08/2014 à 11:51
Signaler
Toujours aussi vaniteux ces anglo-saxons ...

le 14/08/2014 à 20:23
Signaler
Est-ce être vaniteux d'attendre une valorisation convenable avant d'accepter une offre d'achat ? Illiad propose 15 milliards quand Sofbank en proposait 30. Cela ne correspond pas non plus à la valorisation boursière de T-Mobile. La vérité derrière to...

le 15/08/2014 à 11:07
Signaler
@Intrigué Il faut savoir que la valorisation boursière n'a pas toujours de rapport avec la capacité à générer du cash de l'actif (en l'occurence T-Mobile) donc Illiad n'a aucun intérêt à se ruiner juste pour entrer sur le marché américain sauf si ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.