Iliad (Free) : des résultats 2015 portés par le mobile

 |   |  481  mots
Xavier Niel, le dirigeant et actionnaire d'Iliad (Free).
Xavier Niel, le dirigeant et actionnaire d'Iliad (Free). (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
La maison-mère de l'opérateur Free a dégagé un bénéfice de 335 millions d'euros, en hausse de plus de 20%.

Le trublion poursuit sa croissance sur le marché français des télécoms. Jeudi, le groupe Iliad, maison-mère de l'opérateur Free, a annoncé avoir dégagé en 2015 un bénéfice net de 335 millions d'euros. Il s'inscrit en hausse de 20,3%, grâce notamment à une augmentation du nombre de ses abonnés, tant dans la téléphonie fixe que mobile. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 4,41 milliards d'euros, en hausse de 5,9% par rapport à 2014, avec une progression notable de ses ventes dans la téléphonie mobile (+13,3%), à 1,83 milliard d'euros.

"Il s'agit d'une année de forte conquête, avec deux millions de nouveaux abonnés sur le fixe et le mobile, une ré-accélération de la croissance sur le fixe et une consommation de la 4G très forte à 3,2 gigaoctets en moyenne [par mois, Ndlr]. Nous avions été critiqués sur le réseau 4G, nous démontrons aujourd'hui le contraire", a déclaré à l'AFP le directeur général du groupe, Maxime Lombardini.

1,6 millions de nouveaux abonnés mobiles

Le résultat opérationnel courant est également en hausse, ressortant en progression de 17% à 666,2 millions d'euros contre 569,5 millions un an plus tôt. Ces résultats profitent en particulier de l'augmentation de la base de clientèle, tant dans le fixe que dans le mobile. La progression est particulièrement forte en téléphonie mobile, avec 1,6 million de nouveaux abonnés nets des résiliations, ce qui porte le portefeuille d'abonnés à 11,68 millions.

Du côté du fixe, Iliad annonce avoir récupéré 270.000 abonnés supplémentaires pour dépasser désormais la barre des 6 millions d'abonnés, à 6,14 millions, dont un peu plus de 200.000 abonnés à la fibre. Le revenu moyen par abonné (ARPU) dans le haut et très haut débit fixe est cependant en baisse à 34,50 euros par mois contre 35,10 euros un an plus tôt.

Poursuite des investissements

Concernant les investissements, Iliad a annoncé avoir raccordé 2,5 millions de foyers à la fibre et déployé plus de 5.600 sites 4G sur l'ensemble du territoire au 31 décembre 2015. Le groupe espère continuer en ce sens, avec le déploiement de plus de 1.500 sites 4G en 2016, année durant laquelle Iliad commencera à utiliser la bande de fréquences de 800 mégahertz, qui offre une meilleure couverture que la bande de 2,4 GHz, utilisée jusqu'ici, et souhaite atteindre les 9 millions de foyers raccordés à la fibre d'ici fin 2018.

En terme de perspectives, Maxime Lombardini a envisagé la poursuite du "succès commercial sur l'année 2016, avec nos offres qui sont bien positionnées. Ce sera également de gros investissements, tant sur le fixe que sur le mobile, avec nos nouvelles fréquences". "En terme de rentabilité, notre objectif est d'atteindre les 40% de marge d'ici à la fin de la décennie, avec une croissance linéaire", a-t-il conclu.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2016 à 9:05 :
La particularité de Free, c'est une prestation technique moyenne, un service médiocre, et des prix séduisants. Je parle en connaissance de cause. En une phrase, on en a pour son argent !'

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :