Bataille entre Google et Microsoft jusque dans votre ordinateur

 |   |  447  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le système d'exploitation Chrome OS sera commercialisé au premier semestre 2011. Google le considère comme une alternative à Windows de Microsoft.

La bataille entre Google et Microsoft s'amplifie. Après les « Google Apps » destinées à concurrencer la suite bureautique Office du groupe de Steve Ballmer, le navigateur Chrome lancé à l'assaut d'Internet Explorer et la messagerie Gmail qui marche sur les plates-bandes d'Hotmail de Microsoft, le moteur de recherche a mis sur sa rampe de lancement Chrome OS. Google a indiqué dans la nuit de mardi à mercredi que le lancement commercial de ce système d'exploitation (logiciel de base permettant de faire fonctionner un ordinateur), annoncé en juin 2009, interviendrait au premier semestre 2011.

Chrome OS est d'ores et déjà en phase de test auprès d'un certain nombre de particuliers et d'organisations, parmi lesquelles le département d'État américain, la compagnie aérienne American Airlines et le groupe d'agroalimentaire Kraft. Ces derniers expérimentent Chrome OS via le Cr-48, un ordinateur portable présenté mardi par Google. Si ce PC (personal computer) est sans marque, le constructeur informatique taïwanais Acer et son concurrent sud-coréen Samsung se sont en revanche engagés à fabriquer les ordinateurs fonctionnant avec Chrome OS destinés à être commercialisés au premier semestre 2011.

Une menace pour Windows ?

« Chrome OS va représenter un troisième choix viable », assure Eric Schmidt, le PDG de Google. Une allusion directe au système d'exploitation Mac OS X, le système d'exploitation sur la base duquel fonctionnent les Mac d'Apple, mais, surtout, au logiciel Windows de Microsoft, qui équipe 90 % des ordinateurs dans le monde, et qui représente 54 % du bénéfice opérationnel du groupe de Redmond. Certes, à la différence des systèmes d'exploitation traditionnels, Chrome OS est basé sur la technologie du « cloud computing ». Autrement dit, les applications et les données informatiques sont accessibles aux utilisateurs depuis le Web, au lieu d'être hébergées sur des serveurs et sur les disques durs des PC, ce qui permet à ces derniers de démarrer beaucoup plus rapidement et réduit le coût de stockage des données. Chrome OS peut sembler d'autant plus séduisant qu'il est gratuit, Google tablant sur une utilisation accrue de son moteur de recherche grâce à ce logiciel fonctionnant sur le principe du « cloud » et, donc, sur une augmentation de ses recettes publicitaires.

Mais l'omniprésence de Windows demeure telle que « Chrome OS ne devrait pas représenter une menace pour Microsoft avant au moins deux ans », tempère le cabinet Creative Strategies. « Chrome OS est excitant mais il ne devrait pas avoir d'impact significatif sur le marché des systèmes d'exploitation avant 2013 », renchérit Colin Gillis, analyste chez BGC Partners. Surtout que, d'ici là, Microsoft aura peut-être lancé une huitième version de Windows.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2010 à 15:38 :
Il y a déjà eu un précédent (raté !) avec les ultra-portables il y a 3 ou 4 ans : au départ, ils étaient tous sous Linux, pour faire le moins cher possible. Aujourd'hui, allez en trouver un sous Linux, ils sont tous passés sous Windows !
a écrit le 12/12/2010 à 11:58 :
Si on compte iOS et Android, pourquoi ne pas compter alors aussi Symbian? C'est comme compter les parts de marches des voitures sans Toyota...
a écrit le 12/12/2010 à 9:05 :
Dans les siècles passés, toutes les grandes inventions provenaient d'Europe. Aujourd'hui avec l'informatique tout vient d'outre-Atlantique. Et avec l'arrivée de l'Asie, le vieux continent sera bientôt plus qu'un musée.
a écrit le 11/12/2010 à 9:05 :
On comprend mieux pourquoi M.Balmer a vendu +de 10 % de ses actions. Le plus étonnant dans cet article c'est qu'il n'y a aucun commentaire sur Linux qui pourtant équipe beaucoup de SERVEURS et de netbook. Chrome OS sera un succès, je ne connais plus personnes qui achètent Windows ou Office, ce sont des copies, les entreprises continuent à acheter juste pour justifier le budget via des directions informatiques d'un autre ages paniqué de perdre la main. Windows 7 n'apporte absolument rien dans l'amélioration des marges ou de la rentabilité du service informatique. Sous 5 à 10 ans Windows sera soit "gratuit ou presque" ou "fini".
Réponse de le 11/12/2010 à 11:31 :
Et quand commencez vous a travailler ?
Réponse de le 12/12/2010 à 12:01 :
D'accord avec Lennart! Linux pour la grande consommation et pour la plupart des entreprise ca n'a pas pris pied.

Comparez par exemple l'Office virtuel GRATUIT de Microsoft via Hotmail et les Google Docs.... Office d'apres mois gagne haut-la-main en facilite et fonctionnalites!!!
Réponse de le 12/12/2010 à 13:06 :
A Lennart ? Je ne comprend rien à votre commentaire ? Dans les entreprises la nouvelle génération n'utilise plus Powerpoint qui est même "interdit" dans certains services (trop de temps perdu) ! Les tableaux Excel ne servent qu'à faire des estimations ou autres stats en monoposte et Il faut vraiment avoir de l'argent à perdre pour acheter Word à la place de Openoffice gratuit. En effet Linux n'a pas pris en poste CLIENT mais regarde un peu côté serveurs ce qui est exactement l'avenir et la vous aurez une surprise (+-15% !). Chrome OS sera un succès car la notion de poste avec le bon vieux disque "C:" c'est fini.
a écrit le 11/12/2010 à 6:40 :
Pourquoi pas dans une box ou les nouvelles Google TV avec une télécommande disposant d'un clavier, les Google Apps Picasa Youtube et Gmail suffisent pour beaucoup de connectés mais dont l'acquisition d'un PC ou d'un Mac est juste pour cela avec tous les "soucis" qui vont avec ce type de produits.
Réponse de le 12/12/2010 à 15:55 :
« cloud computing » = informatique en nuage

Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :