Ingenico continue d'être optimiste

Le spécialiste des terminaux de paiement pourrait relever ses objectifs de moyen terme. Il table sur une poursuite de sa croissance en 2011 après avoir affiché un chiffre d'affaires en 2010 en hausse de 10%. Le groupe a également précisé qu'il n'a pas de discussions autour d'un changement dans son capital.

2 mn

Le Motorola M75 équipé du Ready2Pay de Spheragone, est le principal concurrent d'Ingenico dans les système de paiement mobile
Le Motorola M75 équipé du Ready2Pay de Spheragone, est le principal concurrent d'Ingenico dans les système de paiement mobile (Crédits : DR)

Le fabricant de terminaux de paiement, qui avait relevé ses objectifs de 2010 en janvier pour refléter un quatrième trimestre particulièrement dynamique, a publié des ventes annuelles de 907 millions d'euros (+10% en données organiques). Son résultat net est également en progression, en 2010, il ressort à 39,6 millions contre 26,8 millions en 2009.

Ingenico est toujours aussi optimiste. Il a annoncé lundi soir qu'il pourrait être amené à relever ses objectifs de moyen terme, fixés pour 2013, sur la base d'une année 2011 pour laquelle il anticipe une croissance organique de son chiffre d'affaires et une amélioration de ses marges.

Le groupe, qui détient également des activités de transactions électroniques, a amélioré sa marge d'Ebitda de 3,3 points, à 18,3%, après s'être réorienté vers de nouveaux produits plus haut de gamme en 2010.

"Les performances de 2010 et les prévisions de 2011 pourraient conduire le groupe à revoir à la hausse ses objectifs moyen terme", indique Ingenico dans un communiqué.

L'entreprise vise pour 2011 une nouvelle amélioration de sa rentabilité, et table sur un chiffre d'affaires compris entre 965 et 985 millions d'euros, dont la croissance serait tirée surtout par le segment des transactions. A l'horizon de 2013, Ingenico a jusqu'à présent indiqué tabler sur des ventes de plus d'un milliard d'euros et une marge d'Ebitda supérieure à 18%.

Le groupe français, dont Safran est le premier actionnaire, propose de verser un dividende. Ce dernier est en hausse de 17% à 0,35 euro par action au titre de 2010.

L'action Ingenico a clôturé lundi en hausse de 3,82% à 27,44 euros avant ces annonces, dans une capitalisation boursière d'environ 1,4 milliard d'euros.

Par ailleurs, le président directeur général d'Ingenico, Philippe Lazare, a déclaré lors d'une conférence téléphonique que le groupe, qui a fait l'objet de spéculations sur un rachat fin 2010, n'avait pas de discussion aujourd'hui concernant une évolution de son actionnariat. "Il n'y a pas de discussion autour d'une quelconque évolution de la structure capitalistique du groupe", a-t-il indiqué.

Ingenico a rejeté en décembre une offre sur l'intégralité de son capital, ne révélant pas l'identité de l'acquéreur intéressé et faisant savoir qu'il n'avait reçu aucune offre ferme et ne menait aucune discussion sur son capital. Des sources proches du dossier avaient alors indiqué à l'agence Reuters que l'actionnaire Safran, détenu à 30% par l'Etat français, avait rejeté une offre du conglomérat industriel américain Danaher à 28 euros par action.
 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.