Nokia pousse Texas Instruments au "profit warning"

 |   |  210  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le fabricant américain de semi-conducteurs a lancé une alerte sur ses résultats du deuxième trimestre, en raison des difficultés de l'opérateur de téléphonie, l'un de ses principaux clients dans les puces pour mobiles.

L'alerte sur ses résultats lancée la semaine dernière par Nokia vient de faire une victime collatérale. Texas Instruments, deuxième fabricant américain de semi-conducteurs derrière le géant Intel, a averti dans la nuit de mercredi à jeudi que son chiffre d'affaires du deuxième trimestre serait compris entre 3,36 et 3,5 milliards de dollars, au lieu des 3,55 milliards initialement prévus. Conséquence, le bénéfice par action oscillera entre 0,51 et 0,55 dollar, en deça des 0,52 à 0,60 dollar jusqu'alors anticipés.

A l'origine de ce "profit warning", le tassement des commandes passées par Nokia à Texas Instruments, l'opérateur finlandais de téléphonie mobile continuant de pâtir de son retard dans les smartphones. Or Nokia est l'un des principaux clients de Texas dans les puces pour mobiles. "La modification de nos objectifs financiers pour le deuxième trimestre est due à ce client, et à lui seul", a insisté Ray Slaymaker, responsable des relations investisseurs de Texas, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes financiers.

Cette précision a fait mouche. L'action Texas Instruments, qui avait commencé par décrocher de 5% mercredi soir dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street, est ensuite repartie légèrement à la hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2011 à 16:24 :
Ce commentaire s'adresse au rédacteur de cet article. Nokia n'est pas un opérateur de téléphonie, mais un constructeur de téléphones portables et de smartphones.

Cordialement,

TW

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :